22 octobre 2019 04:56

Le ministère des AE regrette l'implication de l'UNESCO dans l'attribution d'un prix au terroriste Shawkan

dimanche، 22 avril 2018 - 01:30

 

Le ministère des Affaires étrangères regrette l'implication de l'UNESCO dans l'attribution du prix mondial de la liberté de la presse à l'accusé Mahmoud Abou Zeid, connu sous le pseudonyme de Chawkan, impliqué dans des actes terroristes et des infractions pénales, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmed Abou Zeid.

Dans un communiqué émis dimanche, M. Abou Zeid a regretté l'implication de l'UNESCO de mettre à l'honneur d'un accusé inculpé dans des actes terroristes dont le meurtre avec préméditation, tentative de meurtre, agression contre la police et les citoyens, incendie et destruction de biens publics et privés.

Le ministère des Affaires étrangères a chargé le délégué d'Egypte auprès de l'UNESCO à Paris de remettre au secrétariat de l'Organisation un dossier complet sur les chefs d'accusations retenus contre Chawkan qui n'avait aucun lien à la profession de journaliste ni à la liberté d'expression, a dit M. Abou Zeid.

"L'attribution du Prix international de la liberté de la presse à l'accusé Chawkan représente un non respect de l'Etat de droit et des poursuites judiciaires contre une personne accusée de délits purement criminels", a-t-il ajouté, notant que l'UNESCO avait besoin d'un examen complet et sérieux de ses méthodes de travail au cours de la prochaine phase sous la nouvelle présidence de l'Organisation.

Related Stories

Les plus visités

From To