19 août 2019 06:06

Allocution et discours

Discours du Président à la séance d'ouverture du premier Forum africain sur la lutte contre la corruption

dimanche، 16 juin 2019 - 04:03

    
"Mesdames et Messieurs les ministres de la Justice et de l'Intérieur et les chefs des organes de contrôle et de comptabilité des pays africains frères,             
Frères et sœurs responsables de l'Union africaine et de la Fédération des instances africaines de lutte contre la corruption,
     

Permettez-moi, tout d’abord, de vous souhaiter la bienvenue  en Égypte et de vous  adresser mes remerciements pour votre participation au premier Forum africain sur la lutte contre la corruption, tenu en Égypte, convaincus de l’importance de promouvoir une action commune et un échange d’expériences dans ce domaine,  devenu une priorité majeure au niveau des efforts nationaux, ainsi que de l'agenda de l'Union africaine, exigeant sans nul doute  nos efforts conjoints coordonnés, tant à l'échelon politique que législatif, judiciaire et réglementaire en vue de lutter contre le fléau de la corruption qui détruit  les économies des Etats, d'en sensibiliser le concept et en dévoiler les dangers et l'impact, ce fléau étant l’un des  obstacles majeurs au progrès et à la réalisation du développement durable et des aspirations légitimes des peuples de notre continent africain à promouvoir les valeurs de liberté, d’égalité, de justice et de dignité. D'autre part, les ressources que perd  notre cher continent en raison de la corruption représentent l’une des principales causes du déclin des composantes  économiques et sociales dans de nombreux Etats africains.

Mesdames et Messieurs,       

 L’Égypte a parcouru un long chemin ces dernières années dans la lutte anticorruption sous divers aspects. Elle  s’est intéressée à  conduire des recherches, des études et des sondages  afin de suivre les causes de la corruption et d’en identifier les véritables indicateurs. L’intérêt de l’Égypte à cet égard a retenu particulièrement l’attention, compte tenu de l’affirmation constitutionnelle du principe de l’engagement de l’État à lutter contre la corruption et de l’obligation incombant aux organismes de réglementation compétents de coordonner leurs efforts pour lutter contre la corruption et promouvoir les valeurs d’intégrité et de transparence, afin de préserver les fonds publics et d’en assurer la bonne gestion, en vue de l'intérêt prioritaire du peuple. Ont été promulguées et sont entrées en vigueur les législations visant à lutter contre la corruption sous toutes ses formes étant l'un des principaux obstacles au développement durable, en sus de  la création du Comité national de coordination contre la corruption et de l'Académie nationale de lutte contre la corruption.

Les efforts de l’Égypte, dans ce contexte,  n’ont pas été isolés des efforts internationaux visant à lutter contre ce phénomène, l’Égypte respectant les normes et  systèmes internationaux de comptabilité et d’audit, conformément aux normes les plus strictes, et ayant adhéré aux conventions pertinentes des Nations Unies, ainsi qu’aux conventions africaine et arabe, dont la dernière en date est la Convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, principal document juridique du continent africain en matière de lutte contre la corruption. L’État a pris des mesures de réforme législative conformes à toutes les dispositions de la Convention et créé des départements spécialisés dans la lutte contre la corruption financière et administrative, il a également lancé la numérisation visant à promouvoir la gouvernance administrative et financière et contribuer à éliminer la bureaucratie.

Mesdames et Messieurs,           
 Nous sommes fermement convaincus que la lutte contre la corruption et la transformation  des réalités de notre continent ne seront atteintes  que grâce à des efforts concertés, à la cristallisation de visions communes et à la promotion des mécanismes africains de coordination  pour la lutte anticorruption sur tous les axes.

L’Égypte poursuivra son soutien aux efforts conjoints pour lutter contre la corruption au niveau africain, notamment en doublant les bourses de formation octroyées par l’Académie nationale de lutte contre la corruption aux cadres des forces de l’ordre africaines, et elle  se félicite de la coopération avec ses frères africains et les organes de l’UA concernés par l’échange de pratiques optimales dans ce domaine. Dans ce contexte, nous soulignons également l'importance d’approfondir la coopération internationale avec les  partenaires clés de l’Afrique à différents niveaux pour obtenir les avantages souhaités à cet égard.

Pour conclure, je vous souhaite tout le succès pour diriger et faire aboutir les  travaux du présent Forum  vers l'objectif de  soutenir les efforts de développement de notre continent afin qu'il serve de plate-forme africaine pour maximiser la coopération en matière d’échange d’informations, d’expertise judiciaire, de sécurité, de législation et de contrôle, ainsi que de mécanisme efficace de communication avec les partenaires internationaux.

Que Dieu nous aide tous à atteindre la croissance et la prospérité de nos nations et peuples africains.
Merci, que la paix soit sur vous, la miséricorde et les bénédictions d'Allah. "

Related Stories

Les plus visités

From To