22 octobre 2019 03:31

Les adeptes des religions monothéistes ont un rôle important dans l'instauration de la paix dans le monde

mercredi، 09 octobre 2019 - 11:05

Les adeptes des religions monothéistes jouent un rôle important dans l'instauration de la paix dans le monde entier, a déclaré le ministre des Antiquités, M. Khaled Al-Anani, précisant que tous les pays peuvent partager leurs expériences dans divers domaines au profit de l'Homme.

Intervenant devant la 7e conférence du Conseil des églises épiscopales anglicanes tenue au siège de de l'Eglise épiscopale au Caire au nom du président Abdel Fattah El Sissi, le ministre des Antiquités a salué Mgr Mounir Hanna, évêque de l'Église épiscopale en Égypte, en Afrique du Nord et dans la Corne de l'Afrique, et président actuel du Conseil des églises épiscopales au sud du globe, ainsi que tous les participants de l'Afrique, se félicitant de la tenue de cette conférence en Egypte.

M. Al-Anani a déclaré que cette réunion se tenait à un moment très important où on a besoin de s'unir plus que jamais, soulignant que tout le monde appréciait les exemples réussis de coopération entre Al-Azhar et l'église anglicane en Égypte, jugeant impératif de tirer des leçons de nos expériences vu que nous sommes confrontés à de nombreux défis similaires, et que l'Egypte, à titre d'exemple, pourrait partager son expérience en matière de lutte contre le terrorisme et de développement durable.

Nous pouvons apprendre des pays du sud-est de l'Asie qui ont développé leur économie et leur industrie à un niveau incroyable, a noté le ministre égyptien, qui donnait ainsi des exemples de façons dont nous pouvons apprendre les uns des autres et travailler ensemble pour le bien commun.

Pour sa part, Mgr Mounir Hanna a déclaré que notre monde était confronté à des défis tels que la pauvreté, la pénurie d'eau, l'injustice, la corruption, les guerres, les conflits, l'extrémisme et le terrorisme, et que, pour faire face à tous ces défis, nous devions transmettre le message d'espoir et d'espérance, car nous devons concentrer nos efforts sur le développement durable, tels que l'éducation, les PME et les soins de santé essentiels.

Le terrorisme constitue le deuxième élément important à affronter car il crée une instabilité dans le monde entier, a-t-il martelé, jugeant impératif de le contrer grâce à un enseignement qui appelle à la coexistence, à la paix et à la sécurité, appelant à ce effet la communauté internationale à faire pression sur les pays qui assurent directement ou indirectement des armes aux terroristes.

Mgr Hanna a souligné que le troisième défi auquel nous devons faire face est la rareté de l'eau en Afrique que 9 pays partagent, en particulier le Nil, appelant à encourager les gouvernements de ces pays à assurer une distribution équitable de l'eau entre les pays du bassin du Nil.

Un groupe de diplomates égyptiens et africains, les ambassadeurs du Royaume-Uni et de Singapour au Caire ont assisté à la conférence, ainsi que Cheikh Nazeer Ayyad, secrétaire général de l'Académie de la recherche islamique au nom du Dr Ahmed El-Tayyeb cheikh Al-Azhar, et Anba Angelos, au nom du pape Tawadros II.

Ont également assisté à la conférence des représentants de 25 pays, environ 40 évêques et plusieurs archevêques des divers pays africains, du sud-est de l'Asie, des Etats Unis, de l'Australie, du Pakistan, du Bangladesh et de Myanmar.


MENA


Related Stories

Les plus visités

From To