22 octobre 2019 04:00

Le gouvernement rend des comptes à l’assemblée générale du Parlement

mercredi، 09 octobre 2019 - 01:45

Le Premier ministre Moustafa Madbouli a dressé, mardi 8 oct. 2019, le bilan de son gouvernement, devant la Chambre des députés, 15 mois après la formation de ce dernier.

Le chef du gouvernement a veillé à tenir un discours transparent et précis afin de tirer au clair certains faits et expliquer aux élus du peuple les points forts et faibles de son équipe. Il a commencé par dire que la préoccupation majeure de son gouvernement et des gouvernements précédents sous le mandant du Président Al-Sissi était et reste la réalisation de la sécurité et de la stabilité, afin de pouvoir relancer le processus de développement suite à une période critique de perturbations d’ordre politique et sécuritaire.

Madbouli a dressé une image de l’Egypte vers le milieu de 2014, une image qui n’était pas aussi bonne que celle d’aujourd’hui du fait de l’infrastructure vétuste qui freinait l’avancée du pays, ce dernier avait inévitablement besoin de l’aide des pays arabes frères. Il a encore souligné la hausse à l’époque du taux de chômage en raison de l’arrêt des flux d’investissements et du rapatriement de milliers d’Egyptiens des pays arabes à cause des conditions économiques difficiles. Le secteur touristique était sur le point de s’écrouler entièrement après l’arrêt quasi-total des activités touristiques, a rappelé le Premier ministre qui était en train de rendre des comptes hier à l’assemblée générale du Parlement.

Et de poursuivre que depuis lors, l’Etat égyptien a endossé avec beaucoup de sérieux et d’assiduité la responsabilité de relever le pays. « La construction d’un pays exige un travail laborieux, une vision perspicace et un plan précis », a souligné M. Madbouli, signalant qu’il ne fallait pas tout recommencer dès le début. « Il a fallu changer la mentalité de "tout refaire". Il a fallu bâtir sur les réalisations des gouvernements précédents selon un plan bien défini détaillant les objectifs de la période, en vertu d’une vision future et perspicace », a-t-il noté.

Et le chef du gouvernement de dire que l’Exécutif se focalise durant la première phase sur l’exécution de projets d’infrastructure et la subvention des besoins essentiels des citoyens dont, au préalable, la sécurité et la stabilité. « Nous avons dépensé des milliards de livres dans le domaine énergétique », a-t-il relevé, tout en rappelant que des fois les réserves en butagaz ne suffisaient qu’à moins d’une semaine.

Il a fallu mettre en place un programme fort et ambitieux de réforme économique pour être à même de poursuivre les principaux projets de développement afin que ce pays puisse se remettre sur pied. Le chef du gouvernement n’a pas manqué d’évoquer les rations d’approvisionnement qui ont grimpé de 35,5 milliards de LE en 2014 à 89 milliards de LE cette année, se félicitant du fait que les citoyens qui ont réellement besoin de la subvention ont commencé à en bénéficier suite à la mise en place d’une base de données
mise à jour.

Le Premier ministre Moustafa Madbouli a indiqué que son équipe ministérielle se démène autant que faire se peut à résoudre un legs de problèmes remontant à plus de 30 et 40 ans, tels que l’encombrement des classes dans les écoles, l’état détérioré de plusieurs hôpitaux.

Le Progrès égyptien

Related Stories

Les plus visités

From To