14 décembre 2019 11:54

Communiqué final de la Ligue Arabe sur l’offensive turque en Syrie

dimanche، 13 octobre 2019 - 01:37

Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe a décidé aujourd’hui de réfléchir à entreprendre des mesures urgentes pour faire face à l’agression turque contre la Syrie, notamment la réduction des relations diplomatiques, la suspension de la coopération militaire et la révision des relations économiques, culturelles et touristiques avec la Turquie.

Dans une résolution publiée à l’issue de sa réunion d’urgence tenue au siège du Secrétariat général de la Ligue des États arabes, le Conseil a condamné l’agression turque sur le territoire syrien, qui constitue une violation flagrante des principes de la Charte des Nations Unies et des résolutions du Conseil de sécurité appelant à la préservation de l’unité et de l’indépendance de la Syrie, notamment la résolution 2254.

Le Conseil a estimé que l’agression turque constituait une menace directe pour la sécurité nationale arabe ainsi que pour la paix et la sécurité internationales, soulignant que tout effort syrien visant à faire face à cette agression et à défendre son territoire était une application du droit inhérent au principe de légitime défense conformément à l’article 51 de la Charte des Nations Unies.

Il a appelé la Turquie à mettre fin à l’agression et au retrait immédiat et inconditionnel de tous les territoires syriens, soulignant que cette agression contre la Syrie représentait le dernier épisode des interventions turques et des attaques répétées et inacceptables à la souveraineté des États membres de la Ligue arabe.

Il a également appelé à prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à l’agression turque et se retirer immédiatement du territoire syrien, et a exhorté tous les membres de la communauté internationale à agir dans ce sens tout en s’opposant à ce que la Turquie obtienne un soutien militaire ou des informations lui permettant de l’aider dans son agression sur le territoire syrien.

Il a affirmé le rejet catégorique de toute tentative turque d’imposer des changements démographiques en Syrie par le recours à la force dans le cadre de la “zone tampon”, qui viole le droit international et s’inscrit dans les rangs des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre qui requièrent des poursuites et la responsabilité judiciaire internationale des auteurs et une grave menace. Pour l’unité et l’indépendance de la Syrie et la cohésion de son tissu social.

Le Conseil a réaffirmé que la communauté internationale doit assumer ses responsabilités et doit prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ces tentatives et imposer à la Turquie de respecter les règles du droit international humanitaire aussi longtemps que son agression contre la Syrie se poursuivrait, et en assumer la responsabilité à l’égard de toutes les personnes impliquées dans les violations ou les crimes commis lors de cette agression.

le Communiqué a également accusé la Turquie d’être pleinement responsable des répercussions de son agression sur la propagation du terrorisme ou le retour d’organisations terroristes – y compris l’organisation terroriste Daesh – à exercer leurs activités dans la région, appelant le Conseil de sécurité à prendre toutes les mesures nécessaires pour que la Turquie assume sa responsabilité à cet égard Pet de prévenir l’infiltration de combattants terroristes étrangers hors de Syrie.

Le Conseil a chargé le Secrétaire général de la Ligue des États arabes d’examiner avec le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies afin de transmettre le contenu de la résolution du Conseil de la Ligue et de le distribuer aux membres de l’Organisation des Nations Unies en tant que document officiel, et d’envisager de rendre visite à une délégation ministérielle arabe à composition non limitée au Conseil de sécurité .

En outre, le Groupe arabe à New York a été chargé d’examiner les moyens de lutter contre l’agression turque au sein des divers organes de l’ONU, en particulier le Conseil de sécurité, et de soumettre ses recommandations au Conseil de la Ligue arabe à cet égard dès que possible.

Le Conseil a réaffirmé l’unité et l’indépendance de la Syrie et a souligné la necéssité d’entamer immédiatement des négociations politiques sous les auspices des Nations Unies, en particulier dans le cadre du Comité constitutionnel récemment créé, afin de mettre en œuvre les éléments contenus dans la résolution 2254 du Conseil de sécurité et de parvenir à un règlement politique de la crise syrienne et de mettre fin aux souffrances du peuple syrien. .

Le Conseil a décidé d’approuver l’inscription de l’article “Interventions turques dans les pays arabes” en tant qu’un article permanent à l’ordre du jour du Conseil de la Ligue des États arabes au niveau ministériel, ainsi que la création d’un comité chargé du suivi de la question.

Le Conseil a demandé au Secrétaire général de la Ligue de suivre la mise en œuvre de la résolution et de présenter un rapport à sa prochaine session ordinaire en coordination avec les États Membres.

NILE TV


Related Stories

Les plus visités

From To