14 décembre 2019 11:47

L'Egypte est un modèle à suivre dans l’énergie et la réforme économique

dimanche، 17 novembre 2019 - 01:15

L'Egypte a présenté, au sein de l'Union pour la Méditerranée (UpM), un modèle à suivre après le succès et le grand progrès faits dans les secteurs de l’énergie, de la gestion des ressources hydriques, de la réforme économique et de l'autonomisation de la femme, a affirmé l'ambassadeur Nasser Kamel, secrétaire général de l'UpM.

L'Egypte a pu restructurer l’économie nationale en un temps record, ce qui lui permet de participer de manière plus efficace à l’économie mondiale, a souligné M. Kamel dans un entretien accordé à la MENA en marge du Forum créatif de Ljubljana, ajoutant que l'Egypte dispose d'une infrastructure qui est un élément essentiel et central permettant à n’importe quelle économique de se relancer.

En mettant en place un programme de réforme, l'Egypte avait une vision claire sur la question liée au développement durable. Bien qu'elle soit devenue parmi les zones les plus prometteuses en matière de gaz, sa politique en la matière vise à augmenter la part de l’énergie nouvelle et renouvelable, poursuit-il, abordant les projets mis en place par l'Egypte dans les domaines de l’énergie éolienne et de celle solaire.

L'Union pour la Méditerranée discute, lors de ses activités et ses réunions, des exemples de réforme et les nombreuses réussites en Egypte, qui est un pays membre efficace et important au sein l'Union et qui tient à coopérer et à échanger les expertises avec les pays méditerranéens, a-t-il souligné.En ce qui concerne l'autonomisation de la femme, il a indiqué que les pays du bassin de la Méditerranée avaient commencé à s'accorder sur cinq facteurs déterminants avant de présenter des rapports à l'Union sur leur engagement à mettre en œuvre la "déclaration du Caire", publiée par les ministres concernées par les affaires de la femme en 2017 pour l'autonomisation de la femme aux niveaux économique, social, juridique et politique.

L'Union est très proche de l'adoption d'un mécanisme d'examen en matière d'autonomisation de la femme, selon le secrétaire général de l'UpM qui a valorisé les efforts déployés par Maya Morsi, présidente du Conseil national de la femme, pour le modèle distingué présenté par l'Egypte en la matière dans le sud de la Méditerranée. 

MENA

Related Stories

Les plus visités

From To