28 janvier 2020 10:01

L’Organisme général de l’Information

Consolider le développement en Égypte et en Afrique : objectif de la visite du Président en Allemagne

lundi، 02 décembre 2019 - 09:26

Le Président al-Sissi a entrepris une visite à la capitale germanique Berlin pour participer au 3ème Sommet de Partenariat avec l’Afrique (Compact With Afrika ou Pacte avec l’Afrique), organisé par le G20.

Cette visite finit par ancrer le rôle que joue l’Égypte pour donner un essor aux efforts de développement dans le Continent africain, surtout à la lumière de sa présidence en exercice de l’Union Africaine (UA). Sur un autre volet, elle entérine la profondeur et la solidité des relations égypto-germaniques sur les deux plans bilatéral et régional.

Selon un rapport élaboré par l’Organisme général de l’Information (OGI), il s’agit de la quatrième visite présidentielle en Allemagne, dont la dernière a été entreprise fin février 2019, à l’occasion de la Conférence de Munich sur la Sécurité.

Le Président al-Sissi participe à ce 3ème Sommet G20-Afrique à l’invitation de la chancelière allemande Angela Merkel, afin de nouer un dialogue de haut niveau entre les chefs des États et des gouvernements qui y participent, et par conséquent, d’accroître les chances d’investissement en Afrique.

En marge du Sommet, une conférence sur l’investissement, organisée par l’Association afro-allemande pour les affaires, figure sur l’ordre du jour. De plus, les représentants des sociétés œuvrant effectivement dans les États membres de l’Initiative Compact With Afrika (CwA), à savoir l’Égypte, l’Éthiopie, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal, le Togo et la Tunisie, ont procédé à une comparaison avec d’autres projets d’investissement dans d’autres États, pour mettre en exergue les résultats obtenus.

Lors d’un colloque, maints sujets ont été débattus, dont en premier lieu les opportunités d’investissement allemand direct dans le Continent, et les projets allemands capitaux dans les États membres de l’Initiative CwA.

Une séance a été tenue dans le cadre du Sommet pour échanger sur les moyens d’approfondir le partenariat G20-Afrique, d’accéder sur les marchés africains à la lumière des chances disponibles et des défis de commercialisations dans certains États.

La séance de clôture a porté sur la coopération nécessaire pour accroître les taux de croissance et pour profiter des nouveaux partenariats entre les investisseurs et les institutions de développement dans le Continent noir.

« Compact With Afrika » :

D’après le rapport de l’OGI, la chancelière allemande Angela Merkel, en sa qualité de présidente du G20, a donné en 2017 son aval à une initiative de partenariat pour l’Afrique, afin d’étayer la croissance économique durable et la stabilité dans le Continent noir.

12 États africains sont déjà membres de cette Initiative, après l’adhésion du Togo en avril 2018 et du Burkina en octobre 2019.  

Le premier Sommet a été tenu en juin 2017 en Allemagne, en présence de nombreux dirigeants africains, dont le Président Abdel-Fattah al-Sissi, qui a souligné l'importance de cette Initiative dans la création d'un climat propice aux investissements en Afrique d'une manière durable.

En octobre 2018, le Président al-Sissi est revenu en Allemagne pour un mini-sommet des chefs d'État et de gouvernement africains membres de l'Initiative allemande de « Pacte avec l'Afrique », dans le cadre du G20. Au cours de cette réunion, la chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé une série de dispositifs pour renforcer ce partenariat, qui consistent à créer un Fonds d'investissement et de soutien aux PMEs en Europe et en Afrique, à cautionner les exportations et les investissements des entreprises allemandes dans les pays africains membres de cette Initiative contre les risques politiques et les risques d’insolvabilité, à négocier la double imposition avec d’autres États africains, à nouer de nouveaux partenariats dans les domaines du recrutement et de l’encadrement avec des entreprises et des institutions établies en Afrique, et à échanger avec le Sénégal, le Maroc et l'Éthiopie sur de nouveaux partenariats bilatéraux de réforme.

Des relations bilatérales croissantes

Outre la participation au Sommet du « Pacte avec l'Afrique », la visite du Président al-Sissi en Allemagne contribue à la promotion des relations bilatérales entre les deux pays. « Les relations égypto-allemandes, a révélé le rapport de l’OGI, ont connu une évolution remarquable au cours des six dernières années. Le président al-Sissi s'est rendu en Allemagne le 2 juin 2019 pour examiner la promotion de la coopération bilatérale tous azimuts, et notamment dans les domaines économiques, militaires et sécuritaires. En septembre 2015, au cours d’un Sommet bilatéral avec la chancelière allemande à New York, le président a affirmé que l'Égypte accordait un grand intérêt à ses relations distinguées avec l'Allemagne, tout en se félicitant du rôle positif qu’ont joué les entreprises allemandes dans la promotion du processus de développement en Égypte.

De son côté, a poursuivi le rapport, la chancelière allemande s'est applaudie du niveau de communication et de coordination constantes entre les deux parties, égyptienne et allemande, sur les plans politique et économique, afin de faire le suivi des questions communes et des conventions approuvées par les deux côtés. Elle a également exprimé sa corroboration de la vision égyptienne appelant à un affrontement global du terrorisme ».

Pour sa part, Merkel s'est rendue au Caire en mars 2017. Les entretiens égypto-allemands ont alors porté sur les dernières évolutions qu'ont connues les relations bilatérales aux échelles économique, militaire et culturelle.

La deuxième visite du Président al-Sissi en Allemagne a été entreprise en juin 2017, à l’occasion du Sommet G20-Afrique. Cette visite est intervenue dans le cadre de la promotion continue de la coopération bilatérale tous azimuts, de l'action régionale et internationale commune.

Le président Al Sissi a effectué sa troisième visite en Allemagne en février 2019 pour participer à la Conférence de Munich sur la sécurité. Al-Sissi constitue le premier chef d'État non européen à prononcer un discours devant la conférence de Munich sur la sécurité depuis la création de la Wehrkunde en 1963, ce qui confirme sa position auprès des milieux politiques aussi bien allemands qu’internationaux.

Des relations économiques

Les entreprises allemandes accordent une grande priorité aux opportunités d’investissement disponibles dans la zone économique du canal de Suez, particulièrement dans les secteurs pharmaceutiques, des automobiles, des pièces de rechange, des logistiques, de l’infrastructure et des projets d’énergies propres et renouvelables, et notamment après l'adoption des tarifs de rachat (Feed-in Tariffs).

Pendant l’année en cours, les relations bilatérales avec l'Allemagne ont connu un important tournant économique, lorsque le gel, imposé depuis 2012 à la deuxième tranche du programme de la conversion de la dette, laquelle se chiffre à 170 millions d'euros, a été levé et cette somme a été orientée vers des projets de développement en Égypte. Outre l'approbation des programmes de coopération financière et technique entre les deux pays pour les années 2015-2016 et 2017-2018, qui incluent un bon financement pour développer le secteur de l'enseignement technique et élémentaire en Égypte.

Les accords économiques

Le 23 décembre 2018, les deux pays ont signé deux accords de coopération technique et financière d'une valeur totale de 150,5 millions d'euros, placés dans les secteurs de l'éducation, de l'électricité, de l’énergie nouvelle et renouvelable, de l'efficacité énergétique, de l'agriculture, et des petites et moyennes entreprises.

Le 7 mars 2019, l'Autorité égyptienne du pétrole et des ressources minérales a signé un nouvel accord pétrolier avec la société allemande Wintershall Dea pour la prospection du pétrole et du gaz dans les blocs de Ras Badran et Khalig Al-Zeit dans le Golfe de Suez.

 

Le 27 juin 2019, sept accords de coopération et mémorandums d'entente ont été signés entre l'Égypte et l'Allemagne, en présence de plusieurs ministres, responsables et hommes d'affaires des deux parties, dans les domaines de l'approvisionnement et du traitement de l'eau, du tourisme thérapeutique et de la formation de cadres humains.

Le 31 octobre 2019, les deux pays ont discuté des moyens de développer le partenariat et la coopération dans le domaine du recyclage des déchets, de l'énergie, des infrastructures, de l'enseignement, de l'agriculture, ainsi que des projets conjoints dans le domaine des villes intelligentes, …etc.

1200 sociétés allemandes en Égypte

Les investissements allemands directs en Égypte ont atteint environ 7,4 milliards de dollars à la fin de juin 2018. Il est prévu qu’ils atteignent 11 milliards de dollars à la fin de l'année 2019, selon les déclarations du président de la Chambre arabo-allemande de l'Industrie et du Commerce.

Il existe en Égypte environ 1215 sociétés allemandes qui œuvrent dans les secteurs du pétrole, des produits chimiques, de l'industrie automobiles, des télécommunications, du fer et de l’acier, et du gaz.

De plus, le volume de la coopération en développement entre l'Égypte et l'Allemagne est estimé à 2,4 milliards de dollars. Mercedes-Benz et Siemens sont les principales sociétés allemandes investissant en Égypte. Quant au secteur industriel, il accapare la part du lion avec 61% du total des investissements.

Par ailleurs, les exportations égyptiennes vers l'Allemagne ont connu une hausse de 10.6% pour atteindre 361.3 millions d'euros au cours de la période comprise entre janvier et mars 2019, contre 326.5 millions d'euros durant la même période en 2018. Aussi les exportations pétrolières égyptiennes vers l'Allemagne a augmenté de 23.5%, ce qui correspond à 168.3 millions d'euros lors de la période allant de janvier à mars 2019, contre 136.3 millions d'euros au cours de la même période de l'année 2018.

La coopération militaire

Dans le cadre des efforts consentis pour renforcer et moderniser les capacités de combat et techniques des forces navales égyptiennes conformément aux systèmes mondiaux de pointe, les forces navales égyptiennes ont baptisé, le 4 mai 2019, le S.43, troisième sous-marin égyptien de type 209/1400. Lequel a été construit dans le chantier de la société allemande Tissen Group.

Le 8 aout 2017, les Forces armées égyptiennes ont pris livraison du deuxième sous-marin de type 209, en prévision de sa mise en service pour renforcer les efforts déployés pour les Forces armées afin d'établir la sécurité navale et protéger les frontières et les intérêts économiques dans les mers Rouge et Méditerranée.

Déjà, le 12 décembre 2016, les Forces armées ont pris livraison du premier sous-marin de type 209-1400, construit dans le chantier de la société allemande Tissen Group à Kiel en Allemagne.

Les relations touristiques

Toujours selon le rapport de l’OGI, la coopération entre l'Égypte et l'Allemagne dans le domaine touristique a connu un bond qualificatif et inédit au cours des quelques dernières années. L'Allemagne est à la tête des pays desquels affluent des touristes vers l'Égypte depuis quatre ans d'affilée, de 2016 à 2019. Surtout en 2018, le nombre des touristes allemands qui ont afflué vers l'Égypte a battu son plein par rapport au chiffre record enregistré en 2010.

Par ailleurs, l'Allemagne doit financer, à hauteur de 10 millions d'euros, l'établissement du musée de Minya, dans la ville de Malawi en Haute-Égypte, lequel sera consacré à l'exposition des antiquités du roi Akhenaton, d’où la promotion du tourisme en Haute-Égypte.

Dans cette même perspective, l'Allemagne a annoncé en juin 2019 la levée de l'interdiction de voyage qu'elle a imposée depuis 2014 au flux des touristes allemands vers la station balnéaire de Taba. Aussi, le nombre des vols charter directs depuis les villes allemandes à destination de Charm El-Cheikh ont connu une croissance tangible. 

« Compact With Afrika », 8ème participation du Président à un Sommet international pour l’Afrique

La participation du président Abdel Fattah al-Sissi au 3e Sommet du CwA vient s'ajouter aux activités qu'il menait à l'échelle internationale pour faire l’apologie des questions et intérêts du continent africain, et ce, depuis sa désignation comme président en exercice de l'UA en février 2019.

Parmi les plus importantes conférences internationales auxquelles le chef de l’État a participé depuis son accès à la présidence de l'UA, figurent les suivantes :

Conférence de Munich sur la Sécurité :

Le 15 février en 2019, le Président al-Sissi a prononcé une allocution au cours de la séance principale de la Conférence, pour devenir le premier chef d’État non européen à prononcer un discours devant la Wehrkunde, depuis sa création en 1963.

Dans cette allocution, le Président al-Sissi a fait état de la vision de l’Égypte par rapport au renforcement de l'action africaine, à la lumière de sa présidence à l'Union africaine. Laquelle vision consiste à promouvoir l’intégration économique régionale au niveau du Continent et à faciliter le commerce intra-africain dans le cadre de l’Agenda 2063 du développement global et durable ; laquelle consiste également à consolider les efforts de reconstruction et de développement dans la période post-conflit.

Le Sommet « Une Ceinture, une route » :

Le Président a parlé, au cours de ce Sommet tenu le 24 avril 2019 à la capitale chinoise Pékin, au nom de l'Afrique, et a prôné davantage de coopération dans les domaines de l'infrastructure et du développement économique.

Sommet du G20 à Osaka au Japon :

Le 27 juin 2019, lors du Sommet de G20, tenue à Osaka au Japon, le Président al-Sissi a préconisé le soutien international aux efforts du développement en Afrique. Le lendemain, il a pris part à un Sommet africain réduit de coordination, le réunissant avec ses homologues respectivement sénégalais et sud-africain.

45ème Sommet du G7 :

« Nous sommes tous conscients des défis colossaux que relèvent les pays en développement, y compris les pays africains, dans le but de promouvoir le niveau de vie de leur peuple et de réaliser le développement durable. Nous sommes également conscients des obstacles qui entravent la réalisation de ces objectifs », a indiqué le Président lors de l’allocution qu’il a prononcée au cours de ce Sommet, qui a eu lieu les 25 et 26 août 2019 à la ville française Biarritz.

Le Président a appelé alors à élaborer un cadre pour le développement et l'utilisation des ressources humaines et matérielles de l'Afrique, afin de réaliser un développement autonome.

La TICAD 7 :

Lors de son allocution, prononcée devant la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 7), tenue du 28 au 30 août 2019 à Yokohama, au Japon, le Président a affirmé que le processus d’intégrité a pris, au cours de deux dernières décennies, le plus grand élan depuis la création de l’UA. Et d’ajouter que l’adoption de l’Agenda 2063 pour l’Afrique et le coup d’envoi donné à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) constituent la pierre angulaire des efforts africains visant à parvenir à l’intégration régionale et économique escomptée.

La 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies :

Dans le communiqué de l’Égypte devant l’AG de l’ONU, tenue le 24 septembre 2019, le Président Abdel Fattah al-Sissi a annoncé que les engagements de l'Égypte en termes de santé s’étaient étendus vers le Continent africain, dans le cadre des priorités dont elle s’est chargée au cours de sa présidence en exercice de l'Union Africaine. Et d’expliquer que l’Égypte cherche à présent à généraliser l'initiative de « Cent millions de personnes saines » aux autres États africains, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La dernière participation dans cet inventaire est celle du Président au Sommet Russie-Afrique à Sotchi en octobre 2019 ; un Sommet qu’il a co-présidé avec son homologue russe Vladimir Poutine.


Related Stories

Les plus visités

From To