28 janvier 2020 10:05

1er Forum d’Assouan pour une Paix et un Développement durable

dimanche، 08 décembre 2019 - 01:14

Devant l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président Abdel Fattah al-Sissi a souligné que les pays africains étaient pleinement conscients de l’importance de nouer des partenariats efficaces avec les organisations nationales et internationales pour relever les défis auxquels ils sont confrontés et pour mobiliser les ressources nécessaires à la réussite des objectifs de l’Agenda 2063 de l’UA pour le développement.

« Ce continent offre à l’économie mondiale de nombreuses opportunités de croissance », a dit M. Al Sissi devant les Etats membres des Nations Unies.

À cet égard, l’Égypte a lancé le « Forum d’Assouan pour la Paix et le Développement durables » dont la première réunion est attendue les 11 et 12 décembre 2019. Ce Forum, a affirmé le Président égyptien, permettra d’instaurer le dialogue entre les acteurs régionaux et internationaux, les responsables politiques, les institutions financières, la société civile et le secteur privé.

Et voilà qu’au cours du 1er Sommet Russie-Afrique, tenu à Sotchi en Russie du 22 au 24 octobre 2019, le Président a invité son homologue russe Vladimir Poutine et les chefs d'État africains à participer à la première édition du Forum d’Assouan.

En fait, le potentiel de l'Afrique est à la fois inégalé et inexploité. Aujourd'hui, le continent abrite au moins la moitié des économies à la croissance la plus rapide du monde. Il est riche en ressources et surfe sur une vague d'urbanisation, d'industrialisation et de diversification économique. Son importance dans l'économie mondiale ne devrait qu'augmenter, à la fois comme marché et comme moteur de la croissance mondiale. De plus, le continent est la région la plus jeune du monde.

Cette grande promesse est cependant menacée ; miné par une multitude de crises, de défis et de risques pour la paix, la sécurité et le développement. Les conflits continuent d'infliger des souffrances humaines dévastatrices, d'endommager les économies et les tissus sociaux et de détruire les infrastructures physiques. Le nombre de migrants, de réfugiés et de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (PDI) atteint des niveaux record. La menace du terrorisme est également en augmentation. Tout aussi alarmante est la convergence des organisations terroristes et criminelles en une nouvelle menace hybride, qui ne reconnaît aucune frontière.

Les menaces qui pèsent aujourd'hui sur la paix, la sécurité et le développement en Afrique sont uniques à bien des égards. Premièrement, leur fréquence et leur ampleur sont sans précédent. Deuxièmement, elles révèlent de graves faiblesses, vulnérabilités et lacunes des structures et mécanismes de sécurité du continent. Troisièmement, elles se produisent à un moment où les structures mondiales sont ébranlées, à force d’une pléthore de crises vécues et potentielles.

En ces temps de calvaires, l'Afrique ne peut compter que sur elle-même. Il est en effet de la responsabilité de cette génération de dirigeants, décideurs et intellectuels africains de fournir les solutions locales, dont le continent a désespérément besoin, pour protéger le présent et assurer l'avenir des générations à venir. C'est la conversation qui doit commencer immédiatement.

En tant que présidente en exercice de l'Union africaine, l'Égypte prend l'initiative de lancer cette conversation. Le Forum d'Assouan pour une paix et un développement durables fournit la première plateforme de ce type pour aborder ces questions indissociables. Le Forum doit réunir des chefs d'État et de gouvernement, des dirigeants de gouvernements nationaux, d'organisations régionales et internationales et d'institutions financières, du secteur privé et de la société civile, ainsi que des visionnaires, des universitaires et d'éminents experts pour une discussion contextuelle, orientée vers l'action et tournée vers l'avenir, sur les menaces et les défis, ainsi que sur les opportunités à venir.


Related Stories

Les plus visités

From To