25 janvier 2020 07:32

Organisation de la femme arabe

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

 

L’Egypte a déployé de grands efforts pour renforcer le rôle de la femme arabe. La dame de l'ex-président,  a convoqué en 2000 un sommet arabe féministe.
 
Au cours de ce sommet sans précédent, l’initiative de la fondation de l’Organisation de la femme arabe a été annoncée, vrai tournant dans la marche de l’action féministe arabe.
 
 Les femmes arabes ont, pour la première fois, un cadre collectif organisé qui vise à la solidarité de la femme arabe, au développement de son conscient, à l’édification de  ses capacités et à la coordonation de  ses attitudes envers ses propres causes  celles de sa patrie et de son monde.
L’Organisation de la femme arabe qui comprend 12 Etats arabes, siège au Caire.
 
C’est une organisation gouvernementale spécialisée, dans le cadre de la Ligue arabe, qui vise à renforcer la coopération et la coordination arabe conjointe dans le domaine d’évolution de la position de la femme, et la consolidation de son rôle dans la société.
Dès sa création, les forums de l’Organisation ont favorisé la chance à l’échange des différentes expériences et expertises.
 
 C’est ainsi qu’elle a été la première à diagnostiquer les positions de la femme arabe et à étudier les plans et les programmes de l’action nationale et régionale, afin de traiter les obstacles qu’elle affronte dans les différents domaines de sa participation au développement. Ces forums ont promulgué un ensemble intégré de nouvelles recommandations.
 
Dans le forum de « la femme et la loi » tenu au  Bahreïn en 2001, les recommandations ont prévu l’assainissement des lois de tout ce qui s’oppose au principe de l’égalité et de la justice, aux fins d’éliminer l’écart entre le texte et l’application.
 
Dans le forum de « la femme et la participation politique » en Tunisie, l’Organisation a invité à l’adoption de politiques et de programmes susceptibles de renforcer le rôle de la femme dans les partis politiques et de la représenter dans les conseils parlementaires et locaux.
 
Le forum de « la femme arabe émigrée » tenu en Jordanie, recommande la création d’un mécanisme intéressé aux affaires de la femme arabe dans les pays de l’émigration.
 
 Le forum de la « femme et l’information » tenu aux Emirats arabes, a incité l’information à mettre l’accent sur l’héritage civilisatrice de la femme arabe, et à mettre en exergue ses succès contemporains et son rôle dans la société.
 
 Dans le forum de « la femme et l’économie » tenu au Koweït, l’intégration des causes de la femme aux plans de développement, l’extension des centres de formation professionnelle de la femme et les programmes d’emprunts aux petits projets en faveur de la femme, ont été prioritaires.
 
 Dans le forum de « la femme et l’enseignement » en Syrie, les recommandations ont insisté sur la multiplication des efforts pour rehausser les taux d’inscription des filles à l’enseignement régulier et irrégulier. Le forum de « la femme arabe et les conflits armés » tenu à Beyrouth en mars 2004, a mis en relief le rôle de la femme dans le renforcement de la paix.

Related Stories

Les plus visités

From To