25 janvier 2020 06:28

Tourisme d’environnement

La Réserve de Zaranik

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Zaranik qui se situe à 25 Km. d’El-Arich est considéré, sur le plan international, comme une voie d’une grande importance pour les oiseaux migrateurs. Elle est limitée au nord par la Méditerranée et au sud par la route Al Arich/Kantara.

A partir le mi-août et jusqu’à la fin du mois de septembre, plus de 75 espèces différentes d’oiseaux aquatiques traversent Zaranik, représentant 14 familles dont les plus importantes sont: Le pélican, le flamand, le canard, le héron, la cigogne, le poulet, le faucon, les cailles, le milan, la perdrix, le rossignol, la mouette...


La Sainte Famille marche de Bethléem à Gaza jusqu’à la réserve d’El Zaranik (El Feloussiat) à 37 km à l’Ouest d’El Arich, et entre en Egypte par le désert au Nord du Sinaï, du côté de Farma (Pelusium) entre El Arich et Port Saïd.

Les caractéristiques naturelles:
Le lac d’Al Zaranik est séparé de la Méditerranée par une muraille de sable fin. Les détroits d’Al Zaranik et d’Abou Salah sont situés dans sa partie Est. Ils forment l’unique point de rencontre naturelle entre la mer et le lac d’Al Bardaouil. La région du flux et du reflux se distingue par une couche épaisse de plâtre traversant la berge du lac.

Origine de son appellation:
Le nom de Bardaouil remonte aux espèces aquatiques enchevêtrées et zigzaguées qui traversent les marais de la région.
La hauteur maximale de cette réserve est de 30 m. environ au-dessus du niveau de la mer dans la zone des dunes sablonneuses répandues dans sa partie Sud.
Cette réserve offre une multitude de paysages variés tels: les marais, les marécages, les environnements marins, les dunes sablonneuses, les îles et les côtes.

Les conditions climatiques:
Au Nord du Sinaï, l’hiver est plutôt froid, de 130 de température en moyenne, et de 250 en été. Le climat y est tempéré vu qu’elle prédomine le littoral de la Méditerranée.. Région sub-saharienne, le taux des eaux de pluie y varie entre 80 et 100 mm dans l’année.

Importance internationale de la réserve de Zaranik:
L’intérêt accru à la préservation des oiseaux migrateurs a imposé la signature de traités et d’accords internationaux pour sauvegarder la diversité héréditaire et les systèmes écologiques et protéger quelques régions importantes et uniques en leur genre, en tant que refuge aux oiseaux migrateurs et aquatiques.

Les études effectuées sur la migration des oiseaux ont témoigné l’importance de ce site exceptionnel qui relie les continents: l’Asie, l’Afrique et l’Europe et qui est un vrai pont de passage international à de milliers d’oiseaux durant l’automne et le printemps de chaque année.

A cet égard, les gouvernements des Etats du bassin de la Méditerranée ont signé en 1982, à Genève, un protocole portant sur la sauvegarde des animaux et des plantes sauvages. La région compte 500 espèces dont 100 sont uniques en leur genre.

L’UNESCO a conclu un traité international en 1971 relatif à la sauvegarde des terrains humides ayant trait à l’hébergement des oiseaux aquatiques. Le traité de Ramsar", auquel l’Egypte a adhéré en 1986, comprend la protection de plus de 300 sites de ces terrains.

Rôle et objectifs de la réserve:
La réserve tend à préserver les ressources naturelles en sauvegardant la diversité biologique notamment les espèces menacées de disparition et les environnements naturels qui leur sont indispensables, ainsi que les zones du patrimoine culturel par l’usage minimal des ressources disponibles à nos générations futures.

La réserve constitue un terrain favorable aux études scientifiques et à la sauvegarde des zones écologiques historiques. De multiples recherches y sont effectuées pour examiner les effets écologiques des diverses activités dans la région et pour élaborer des programmes éducatifs.

Le centre des visiteurs s’applique à faire connaître le rôle des réserves naturelles dans la sauvegarde de l’environnement et à organiser des stages de formation aux employés, aux associations non-gouvernementales, aux universitaires et à d’autres personnes intéressées à l’environnement.

Nature de la vie dans la réserve:
La réserve d’Al Zaranik jouit d’une énorme diversité de vie terrestre, maritime et végétale.. 11 espèces d’animaux ont été enregistrées telles: la gerboise, genre de rongeurs vivant dans les zones sablonneuses, le rat et les hérissons.

La réserve n’en abrite qu’une seule espèce. Le Fennec Zerda, le plus petit et le plus beau, est menacé de disparition en raison de sa chasse pour sa fourrure.

Le Félis Margrute ou le chat sablonneux est un des rares mammifères du désert. Il se distingue par sa tête plate, sa fourrure épaisse et sa couleur sablonneuse.

270 espèces d’oiseaux ont été enregistrées dans la réserve dont la plupart sont des oiseaux aquatiques migrateurs.

Vu la position de cette réserve sur l’un des principaux passages de migration des oiseaux, des milliers d’oiseaux s’y rassemblent, recherchant le refuge et la nourriture avant de poursuivre leur voyage désertique pénible vers l’Afrique, lieu de leur hivernage.

La fin du mois d’août et le début de septembre, constituent le paroxysme de l’émigration de la saison d’automne.

L’Anas Querquedula ou la sarcelle compte parmi les oiseaux les plus nombreux, dont le nombre dépasse les 220 mille oiseaux, à savoir: le Pelacanus anocratalus ou le pélican, le flamand, le héron, la mouette, la sterne, la caille, le carex, la huppe et l’œnanthe.

De même, des milliers d’oiseaux rapaces, et les cigognes empruntent cette voie durant le printemps profitant des courants d’air chaud qui favorisent leur retour vers le pays natal.

22 espèces de reptiles ont été enregistrées dont les plus importantes sont: le lézard, le caméléon, le lézard désertique et la vipère.

Plusieurs espèces de reptiles sont menacées de disparition, à savoir: la tortue terrestre, la tortue verte, la tortue à grande tête, toutes des espèces maritimes qui pondent leurs œufs sur les côtes sablonneuses.

La réserve renferme une multitude de vies maritimes dans les eaux de la Méditerranée dans la partie Est du lac de Bardaouil, à savoir: les mollusques, les écailles, les crustacés, les poissons, les tortues maritimes et les dauphins.

La variété de la végétation y assure un double avantage vital et pittoresque et aide à fixer le sol et à accentuer sa fertilité.

Les sites archéologiques:
Parmi les sites antiques de la réserve, se trouvent celui du Folossayat, et Al Khonayat qui renferment une implantation romaine ancienne nommée Astrakan, 2 églises datant de l’ère byzantine et quelques monuments antiques de l’époque islamique. Le nom Folossayat vient du mot folous ou monnaies antiques que les bédouins trouvaient dans la région.

Activités et services dans la région:
Parmi ces activités: l’observation des oiseaux, les programmes d’enseignement et de sensibilisation, les études et les recherches scientifiques, le tourisme, les voyages de safari, la visite des sites antiques, la photographie.

De multiples services sont assurés pour l’exercice de ces activités, comme:

-Centre de services des visiteurs: Ce centre comprend un musée, une exposition des composants de l’environnement, une salle d’enseignement, de sensibilisation et de conférences que 120 visiteurs fréquentent et une cafétéria.

- Kiosques d’observation des oiseaux: Il existe 3 kiosques pour l’observation et la photographie des oiseaux. Ces kiosques favorisent aux amateurs la jouissance calme de l’observation des oiseaux.

- Endroits pour le camping: Les visiteurs peuvent installer des camps dans deux endroits et jouir de la beauté des paysages loin de la pollution.

- Centres d’études écologiques: Ils renferment une salle équipée, au service des chercheurs et une bibliothèque scientifique.

- Lieux de divertissement: Ce sont des zones qui permettent aux visiteurs de pratiquer la natation et de jouir des eaux de la mer.

Related Stories

Les plus visités

From To