23 mars 2019 09:14

Aziza Amir

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

Une des pionnières de l’art cinématographique en Egypte, son nom est étroitement lié à l’histoire du cinéma dans les pays arabes en général, comme elle a été la productrice du premier film arabe, intitulé "Leila".

Orpheline dès sa naissance et de famille de classe moyenne, elle s’est déplacée avec sa fille à Alexandrie, puis au Caire. Elle n’a pas fait des études scolaires. Autodidacte, elle a appris les arts, la musique et le français, sous les auspices d’une éminence politico-littéraire, qui l’a invité à une tournée en Europe.

En 1925, elle a fait la connaissance de Youssef Wahbi, qui lui a proposé un rôle dans sa pièce "La Fausse Gloire". Le travail a duré un an avec la Troupe Ramsès, puis elle a participé à diverses troupes, avant de retourner à la Troupe Ramsès.

En 1935, elle a interprété son dernier rôle théâtral dans la pièce "Les Gens de la Caverne", réalisé par Zaki Tolaymat.

En 1926, Aziza Amir a produit pour la 1ère fois le film "Imploration à Dieu", reproduit sous le titre de "Leila", le plus long tournage jusque là. Elle a suspendu sa produire après l’échec de son film muet "Faites Amende Honorable". En 1936, elle a interprété un rôle devant Naguib El-Rihani.

Aziza Amir avait un apostolat, du fait que ses films racontaient des histoires réelles de goût purement égyptien reflétant une vraie ambiance égyptienne.

Son œuvre: 
Imploration à Dieu (1926); Leila; Faites Amende Honorable; Le Vendeur de Pomme; Je crois en Dieu; L’Etoile de la Vallée; L’Atelier; Neama; Le Compatriote; L’Argent; Le Jour de Noces; Une Fille de Palestine; Nadia; Toque de Dissimulation. 

















Related Stories

Les plus visités

From To