22 mai 2019 01:31

Libéralisation du taux de change

lundi، 07 novembre 2016 - 02:24

La Banque Centrale d'Egypte a décidé le jeudi 3 novembre 2016 la libéralisation du taux de change, pour permettre à la dynamique d’offre et de demande d’agir efficacement pourcréer un environnement pour un approvisionnement fiable et durable en devises étrangères.

La Bourse du Caire a vu son principal indice bondir de plus de 8% après l’ouverture.

La Banque Centrale d'Egypte (BCE) a annoncé, qu'elle avait pris des mesures destinées à rectifier les politiques de la circulation des devises étrangères à travers la libéralisation du marché de changes.

Ces mesures sont censées donner de la flexibilité aux banques opérant en Egypte de réguler l'achat et la vente de devises étrangères pour mettre complètement fin au marché parallèle.

la BCE a indiqué que cette mesure est en ligne avec le programme de réforme intégrale en cours d'exécution par le gouvernement et que l'ensemble des réformes monétaires et budgétaires permettaient à l'économie égyptienne de faire face aux défis actuels, réaliser des taux de croissance et d'emploi, de manière à être conforme aux ressources naturelles, matérielles et humaines.

La BCE a affirmé qu'elle n'imposerait pas de conditions quant à la vente des devises et qu'elle protégeait les fonds des déposants dans les banques.

Elle a précisé qu'il n'y aurait pas de restrictions sur le fait de déposer ou de retirer des devises pour les particuliers et les entreprises, soulignant le maintien des limites consacrées pour déposer ou retirer de l'argent aux compagnies opérant dans l'importation des produits non nécessaires.

Le dollar s’échangeait à 14 livres contre 8,8 livres jusqu’à présent au taux officiel, qui se rapproche ainsi du taux sur le marché noir.

Chaque banque aura le contrôle total sur la façon de fixer ses taux de change, une décision
“historique”, a souligné le gouverneur de la Banque centrale Tarek Amer. La Bourse du Caire a vu son principal indice bondir de plus de 8% après l’ouverture.

La décision de la Banque centrale s’inscrit dans le cadre des réformes liées à l’obtention d’un prêt de 12 milliards de dollars (11 milliards d’euros) sur trois ans du FMI pour soutenir l’économie égyptienne.

La Banque centrale a également annoncé une hausse de trois points des taux d’intérêt, à 14,75%.

Elle a expliqué que la “libéralisation” du taux de change faisait “partie d’un ensemble plus large de réformes qui assureront la stabilité macroéconomique”.

 

Related Stories

Les plus visités

From To