15 décembre 2019 10:57

La Littérature en Egypte

mercredi، 16 septembre 2009 - 12:00

La littérature en Egypte date de l’Ancien Empire égyptien, soit du troisième millénaire av.J.C. La littérature religieuse était plus connue par ses hymnes aux dieux variés et par ses textes funéraires.

Les textes des pyramides représentent les plus anciennes formes de littérature de cette époque. La littérature séculaire de l’ancienne Egypte a compris "les textes de la sagesse".. d’aspect philosophique.
 
Les enseignements de Ptahhoteb sont des proverbes moraux. Il semble que les auteurs de l’Ancien et du Moyen Empire qui étaient à l’origine d’une élite administrative, étaient hautement célébrés et vénérés sous le Nouvel Empire.
 
La littérature funéraire a surtout produit son chef-d’œuvre "Le livre des morts" au cours du Nouvel Empire.
 
Sous l’époque gréco-romaine (332 a.v.J.-C) la littérature égyptienne a été traduite vers d’autres langues et la littérature gréco-romaine a fusionné avec l’art natif pour donner un nouveau style d’écriture.

C’est au cours de cette période que fut rédigée la pierre de Rosette, qui devint plus tard la clé au déchiffrement des mystères de l’écriture égyptienne par les érudits modernes.

La grande ville d’Alexandrie se glorifia de sa bibliothèque qui renfermait près d’un demi million de manuscrits, durant le troisième centenaire ap.J.C.
 
Le centre d’apprentissage d’Alexandrie avait produit la traduction grecque de l’ancien Testament 
 
Sous l’époque copte, l’Egypte était devenue la source culturelle d’un grand nombre d’œuvres littéraires ascétiques en langue copte. Les monastères égyptiens traduisirent plusieurs œuvres grecques et syriaques.
 
 Sous l’époque islamique, l’Egypte est restée une grande source de production littéraire en langue arabe.
 
En 1970, l’Université d’Al-Azhar fut fondée au Caire et jusqu’à présent, elle est restée le centre le plus important du docte sunnite et de l’enseignement islamique.
 
Parmi les talents modernes de la littérature égyptienne figure Naguib Mahfouz, lauréat du prix Nobel de la littérature en 1988. Parmi les autres écrivains égyptiens célèbres, figurent Nawal El-Saadawi, célèbre pour son activisme et ses travaux féministes, et Alifa Refaat, plutôt conservatrice qui a écrit sur les femmes et sur la tradition.
 

Related Stories

Les plus visités

From To