13 décembre 2019 03:05

L'Egypte et le monde arabe

jeudi، 24 décembre 2015 12:00

Dans le courant des grands événements survenus dans la région arabe en 2003, dont à priori la guerre contre l'Iraq, l'Egypte a joué un rôle prépondérant au profit des intérêts de la Nation arabe. Ce rôle s'est notamment amplifié dans le cadre des variantes internationales qui ont suivi les attentats du 11 septembre et qui ont été exploités par quelques parties hostiles pour préjudicier les Arabes et les Musulmans.


L’entité arabe dans les constitutions égyptiennes :


La dimension arabe de l’entité égyptienne a acquis davantage d’ampleur après la Révolution du 23 juillet 1952. Le premier article de la constitution égyptienne de 1956 stipule que « L’Egypte est un Etat arabe à souveraineté indépendante et une Réplique démocrate. Le peuple égyptien est une partie de la nation arabe ».


Le premier article de la Constitution de la République arabe unie, émise en 1958, stipule que « La République arabe unie est une Réplique démocrate à souveraineté indépendante et son peuple est une partie de la nation arabe ».


Le premier article de la Constitution de 1971 stipule que « Le peuple égyptien est une partie de la nation arabe et œuvre en vue de son unité globale ».


Enfin, le premier article de la Constitution de 2014 stipule que le peuple égyptien est une partie de la nation arabe et œuvre en vue de son intégrité et de son unité, et que l’Egypte est une partie du monde arabe qui appartient au Continent africain, qui est fière de son étendue asiatique et qui contribue au façonnement de la civilisation humaine.


Visées du rôle égyptien dans le domaine arabe :


- 
Soutenir et maintenir la sécurité nationale arabe dans son sens global et dans ses dimensions politiques, économiques et militaires, étant donné que la sécurité de chaque Etat ne peut avoir lieu sans la sécurité nationale arabe.


-
Consolider la solidarité interarabe, régler pacifiquement les conflits soulevés et activer les mécanismes de prévention contre les litiges.


-
S’engager aux principes du respect mutuel et de la non-ingérence dans les affaires intérieures de chaque Etat.


-
Appuyer les efforts de la Ligue arabe en tant que principal dispositif de l’action arabe commune. Assurer les potentialités nécessaires à la réforme des ses structures, et faciliter son bon fonctionnement.


- 
Enraciner la notion de l’Etat national moderne et protéger la texture arabe avec tous ses composants.


- 
Renforcer les relations interarabes, notamment aux échelles commerciale et économique jusqu’à la fondation d’un marché arabe commun, étant un objectif stratégique de la nation arabe.


-
Coopérer dans le domaine de la lutte antiterroriste, et activer le rôle de l’Azhar face à l’extrémisme et au fanatisme intellectuel.

Les plus visités

From To