19 octobre 2019 09:24

Les relations politiques

lundi، 17 février 2014 12:00

Le 27 septembre 2014 : Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a rencontré son homologue éthiopien, Twadaros Adhanom, en marge de la session ordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York. Les deux ministres ont jugé important que le Sommet de Malabo devait refléter  le cours des relations bilatérales dans les divers domaines, y compris :  l'intensification de la concertation politique, ainsi que  la promotion de la coopération économique, commerciale et de l'investissement de manière à réaliser l'intérêt des deux peuples. Les deux parties ont examiné profondément certaines questions régionales importantes, dont les négociations actuelles entre le gouvernement et l'opposition au Sud du Soudan, le développement des situations dans la Corne africaine, l’établissement de la sécurité dans la région de la mer Rouge, ainsi que le développement des situations internes au Yémen.
 
Le 26 juin 2014 : El Sissi  a rencontré le Premier ministre éthiopien, Haile Mariam Dessalegn,  en marge du Sommet africain Tenu à Malabo. Les deux parties ont confirmé leur respect des principes de la coopération bilatérale, du bon voisinage, du droit international et du gain mutuel dans leurs relations bilatérales. Les deux parties ont décidé de former un comité suprême  ayant pour objectif d’examiner tous les aspects politiques, économiques, sociaux et de sécurité  entre l’Egypte et l’Ethiopie. Les deux parties ont également mis l’accent sur l’axialité du Nil en tant que source principale de vie pour le peuple égyptien, ainsi que leur conscience des besoins du développement du peuple éthiopien. Les deux parties ont publié un communiqué commun, à savoir  :

1. Respecter les principes du dialogue et de la coopération en tant que base principale pour réaliser les gains mutuels.

2. Mettre en place les projets régionaux visant à développer les ressources financières afin de faire face à la pénurie d'eau.

3. Respecter les principes du droit international.

4. Reprendre immédiatement les travaux de la Commission tripartite sur le barrage de la Renaissance afin d’appliquer les recommandations du Comité international des experts.

5. Le gouvernement éthiopien s’est engagé à éviter tous les dommages potentiels du barrage de la Renaissance sur le quota de l'Egypte dans les eaux du Nil.

6. Le gouvernement égyptien s’est engagé à effectuer un dialogue positif avec l'Éthiopie, prenant en considération les aspirations du peuple éthiopien au développement.

7. Les deux pays se sont engagés à travailler dans le cadre de la Commission tripartite et de bonne foi.

Les deux parties se sont mis d’accord sur l’application immédiate de ce communiqué. Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, et  son homologue éthiopien, Tawadros Adhanom, ont décidé d’ouvrir une nouvelle page dans les relations égypto-éthiopiennes fondée sur la coopération et l’entente mutuelle.

Le 23 septembre 2014 : Le président Abdel Fattah El Sissi a rencontré le Premier ministre éthiopien, Haile Mariam Dessalegn, en marge de la 69ème  session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York. Les deux chefs ont confirmé la profondeur des relations fraternelles entre les deux pays et ont favorablement accueilli la tenue de la 1ère réunion de la Commission tripartite sur le barrage de la Renaissance. De sa part, le Premier ministre éthiopien a mis l’accent sur l'engagement de son pays aux principes du Communiqué  commun émis lors du Sommet de Malabo, notamment la promotion de la coopération stratégique entre les deux pays dans tous les domaines.
 

Les plus visités

From To