26 mai 2019 11:37

L'Egypte et le FMI

mardi، 02 août 2016 12:26

Le gouvernement égyptien a déclaré être proche de conclure un accord portant sur un programme économique et financier triennal avec le Fonds monétaire international (FMI) .

A travers cet accord, le gouvernement égyptien cherche à obtenir12 milliards de dollars du FMI. A raison de 4 milliards de dollars par an, avec un taux d’intérêt de 1 à 1,5% .

Le Fonds monétaire international (FMI) n'imposait pas de conditions sur l'Egypte pour lui donner un prêt destiné au financement du programme de réforme adopté par le gouvernement.        

Dans un communiqué publié dimanche, le ministère ajouté que le programme, soumis à des discussions actuellement avec la mission du Fonds, était purement égyptien et avait été approuvé par la chambre des députés.

Le programme fait partie de la vision Egypte 2030, selon le communiqué qui précise que les négociations avec le Fonds monétaire international correspondent au programme de réforme adopté par le gouvernement. 

Le chef de mission du Fonds Monétaire international chargée d'effectuer des discussions avec l'Egypte, Christopher Jarvis est arrivé au Caire .

Venant de Washington, M.Jarvis doit effectuer des entretiens avec les hauts responsables égyptiens sur l'octroi par le FMI d'un prêt de 12 milliards de dollars à l'Egypte.

Le Fonds monétaire international (FMI) a affirmé de nouveau, par le truchement de son porte-parole William Murray, la disposition à soutenir l'Egypte face aux défis à relever, et qu'une mission serait en visite au Caire le 30 juillet, sous la conduite de Christopher Jarvis, afin d'y examiner les politiques capables de rétablir la stabilité économique, soulignant que le volume du financement dépendrait de l'évaluation des besoins du pays et de la force du programme économique adoptée par le gouvernement .

Le Fonds Monétaire International (FMI) s'est déclaré favorable à la coopération avec l'Egypte pour obtenir un soutien financier a son programme économique Le FMI conditionne
l’obtention de prêts à la mise en place d'un plan de réforme économique visant en principe à réduire le déficit budgétaire et à les politiques flexibles sur le volet du prix de change.

Le premier ministre a passé en revue les résultats des négociations avec le FMI concernant son soutien au programme de réforme économique adoptée par le gouvernement égyptien.

Le président a précisé que la coopération avec le FMI devait renforcer la confiance internationale quant à l'économie égyptienne et attirer davantage d'investissements pour réaliser la stabilité monétaire et financière.

Les plus visités

From To