22 octobre 2019 01:33

Accord nucléaire égypto-russe

samedi، 21 novembre 2015 12:00

19 jours ont été écoulés depuis le crash, fin octobre 2015, de l'avion russe au Sinaï. Au cours de cette période, des tentatives assidues ont été déployées pour ébranler les relations bilatérales accrues.

Et voilé que le 19 novembre 2015, le président Abdel-Fattah al-Sissi a assisté à la signature d'un accord avec le côté russe pour la création de la station de Dabaa pour la production de l'énergie nucléaire, avec un prêt russe, remboursé sur 35 ans. L'accord comprend la construction de 4 générateurs qui doivent produire 4800 giga, dont 2 doivent être terminés d'ici 9 ans, alors que les deux derniers doivent être inaugurés respectivement dans les deux ans suivants.

Suite aux cérémonies de la signature de cet accord. Le président al-Sissi a affirmé que cet accord, dont la conclusion est la plus rapide dans l'histoire de ce genre de générateurs, intervient dans des conditions mondiales extrêmement difficiles. « C'est un message d'action, d'espoir et de paix que l'Egypte adresse au monde, annonçant un meilleur avenir », a-t-il ajouté.

« Nous sommes engagés au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et je confirme notre intérêt à posséder une connaissance et un programme nucléaire à des fins pacifiques", a déclaré El-Sissi.

Le chef d'Etat a noté que le pouvoir réel de chaque nation réside dans la connaissance, le savoir et la patience, notant que l'Egypte avait élaboré en une année une étude détaillée (sur la centrale nucléaire d'El-Dabaa) afin de prendre une décision qui prend en considération tous les aspects de sureté et de sécurité, outre l'aspect économique.

Le chef d'Etat a également indiqué que le coût de ce programme serait remboursé sur 35 ans, notant que le budget de l'Etat ne pourrait couvrir ce coût qui sera remboursé via l'électricité produite et vendue par la centrale.

Il a ajouté que toutes les questions sécuritaires en Egypte avaient été révisées. « Dès mon accession au pouvoir, l'Egypte a annoncé sa position à l'égard du terrorisme qui nécessite un effort international et une vision culturelle et religieuse pour y faire face ».

Il a signalé que l'Egypte donnait main forte aux directions et aux peuples russes et français face au terrorisme.

« Pour établir cette centrale, nous avons pris en considération tous les aspects de sûreté et de sécurité, outre l'aspect économique », a ajouté le chef d'Etat, qui a indiqué qu'il s'agissait de la meilleure offre russe sur le plan économique.

Et d'ajouter : « Ce programme nucléaire nous rend apte à posséder une technologie, une connaissance et des expériences grâce auxquelles nous pouvons partager cette industrie avec les autres pays de la région.

« Ce jour-ci, a-t-il dit, a plusieurs significations au moment où la région fait face à des conditions difficiles. Cette signature montre l'ampleur des relations égypto-russes et constitue un message montrant que le peuple égyptien était conscient des soucis du citoyen et de la direction russes pour protéger leurs ressortissants ».

Pour sa part, le ministre de l'Electricité et de l'énergie renouvelable Mohamed Chaker a affirmé que les technologies les plus optimales et les plus sûres dans la construction des centrales nucléaires ont été choisies pour la centrale de Dabaa.

Le Caire et Moscou ont traduit sur l'échiquier stratégique le développement remarquable dans le niveau de leur relation bilatérale et leur entente positive avec l'accord du générateur de Dabaa, mais aussi avec le nouveau satellite égyptien employé pour les finalités du progrès. Sur l'échiquier militaire, des accords d'armement ont été conclus au cours des deux dernières années pour fournir à l'Egypte des avions, des hélicoptères et des équipements pour les deux porte-hélicoptères « Mistarl ».

Sur l'échiquier économique, un développement sensible a été produit sur le volume du commerce, une zone industrielle russe a été établie dans l'axe du nouveau canal de Suez, un accord de libre échange entre l'Egypte et les Etat membres de l'Union euro-asiatique a été conclu, et un accueil favorable du côté russe de l'augmentation des exportations égyptiennes en légumes, fruits, tapisserie et céramique.

Les deux peuples égyptien et russe ont constaté la capacité de leurs chefs à passer sereinement outre les obstacles vers une coopération positive, de sorte que tout acte d'hostile ne puisse pas préjudicier aux relations profondes et immuables entre les deux pays.    

Les plus visités

From To