18 octobre 2019 02:13

L’Egypte et le Guinée

jeudi، 03 janvier 2013 12:00

Introduction

L'Egypte jouit de relations historiques distinguées avec la Guinée depuis son indépendance de la France en octobre 1958, ceci s'est représenté dans l'étroite fraternité entre les deux chefs historiques Gamal Abdel Nasser et Ahmed Sékou Touré. La décision de Sékou Touré quant à l'indépendance immédiate de la France au contraire du reste des colonisations francophones à l'ouest de l'Afrique était un ajout au crédit révolutionnaire à cette phase historique. L'Egypte a soutenu l'indépendance de la Guinée partant de sa foi au droit des peuples de jouir de leur liberté et de leur autodétermination loin du colonisateur européen.

Les relations de coopération entre les deux pays se sont poursuivies dès lors, l'Egypte a tenu à soutenir les cadres guinéens à travers les stages de formation organisés par le Fonds égyptien pour la coopération technique avec l'Afrique en coordination avec différentes autorités gouvernementales en maints domaines comme la santé, la Jurisprudence, la police, l'agriculture, l'enseignement, la formation des diplomates et autres.
Visites mutuelles

Depuis 1998 aucun ministre égyptien n'a visité la Guinée, les dernières visites échangées sont :
- En 2006 : visite du Secrétaire Général du Fonds Egyptien pour la Coopération Technique avec l'Afrique, Ambassadeur Tarek Ghoneim pour mettre à jour l'accord de coopération technique.
- En 2009 : visite du Vice Assistant du Ministre pour les Affaires du Centre et l'Ouest de l'Afrique, Ambassadeur Ibrahim Hafez en mars 2009 pour prendre connaissance de la vision de l'autorité militaire guinéenne quant à l'avenir de la situation politique.
- En 2006 : visite de la Ministre de la Coopération Guinéenne au Caire à l'invitation de son homologue la Ministre Fayza Aboul Nagua.
- En 2008 : visite du Ministre de la Défense guinéen au Caire pour discuter des horizons de coopération militaire entre les deux pays.

Les relations économiques et commerciales:

- Le taux des exportations égyptiennes pour la Guinée ne dépasse pas les 500 milles livres égyptiennes annuellement, essentiellement en produits alimentaires et produits de construction importés individuellement à travers certains commerçants libanais ou irakiens, en l'absence d'exportations guinéennes pour l'Egypte.

- Il n'existe pas de compagnies égyptiennes à la Guinée, Plusieurs hommes d'affaires ont visité Conakry dernièrement, et ont assuré la capacité du marché guinéen à accueillir l'investissement et les produits égyptiens. Mais l'instabilité politique et économique dont souffre la Guinée, et qui a augmenté durant la dernière décennie, outre la corruption gouvernementale et administrative, la déshabilité administrative et professionnelle au marché de travail guinéen, n'encourage en rien les hommes d'affaires égyptiens à risquer l'investissement en Guinée.

Les relations culturelles:

- La présence culturelle égyptienne qui constitue un axe crucial pour la consolidation de la position de l'Égypte dans la conscience guinéenne et la diffusion de la culture arabe et islamique assiégée par la francophonie, est représentée actuellement en ce qui suit :
- L'Académie de recherches islamiques à Al Azhar expédie une délégation pour prêcher l'Islam et la langue arabe à la Guinée à travers l'enseignement aux diverses écoles secondaires et préparatoires. La délégation d'Al Azhar jouit du respect et de l'appréciation des responsables et du peuple guinéen.
- L'académie de recherches islamiques offre de 15 à 20 bourses annuelles aux étudiants guinéens des phases préparatoire et secondaire pour l'étude à Al Azhar.
- Le Fonds de l'Égypte a financé l'établissement d'une section de langue arabe à la faculté de Lettres à l'université de Conakry en 1999 et a participé à soutenir la section à travers l'offre d'assistance logistique et l'envoi d'experts égyptiens dans le domaine de la langue arabe et la fourniture de publications de Dâr Al-Kutub en Egypte ce qui a été couronné dernièrement par la transformation de la section en département début 2006/2007.
- Le Fonds égyptien a offert une assistance logistique à l'agence d'information de la Guinée qui publie un journal mensuel, l'unique journal en langue arabe à la Guinée.
- L'Egypte offre trois à quatre bourses universitaires aux étudiants guinéens à travers le comité des ressortissants et de coopération technique ou dans le cadre de l'initiative de Moubarak pour l'enseignement développé.
- L'Egypte offre 10 bourses pour les études supérieures aux gradués des universités guinéennes selon l'accord de coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur signé entre les deux pays en 2004, supervisé par l'ambassade guinéenne au Caire en coordination avec le ministère de l'enseignement supérieur en Egypte.

Accord contractuel

- Accord de coopération technique entre le Fonds égyptien pour la coopération technique avec l'Afrique et le gouvernement guinéen en mars 1998, renouvelé en juin 2006.
- Protocole de coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur entre le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de recherche scientifique en Egypte et le Ministère de l'Enseignement Supérieur à la Guinée en avril 2004.
- Accord de coopération dans le domaine du tourisme en 2004, signé en marge de la visite de la Ministre du tourisme guinéenne au Caire.
- Accord de coopération entre les chambres de commerce des deux pays en janvier 2002.
- Accord de coopération commerciale signé avec les initiales en septembre 2000 en marge des réunions des ministres de commerce africains.
- Accord de coopération entre les ministères des affaires étrangères des deux pays en décembre 1999, pour trois ans et est renouvelé automatiquement sauf préavis écit, avant la fin de sa durée de six mois minimum.
- Accord de fraternité entre les institutions d'exhibition des deux pays en mars 1999.
- Accord général pour la coopération économique et technique en décembre 1999, non ratifié par les deux parties.
- Accord de coopération dans le domaine de santé et de médicament en novembre 1999, non ratifié par les deux parties.
- Accord de coopération dans le domaine du transport aérien mars 1998, non ratifié par les deux parties.
- Accord d'encouragement et de protection des investissements en mars 1998, non ratifié par la Guinée.
- Concernant le comité conjoint, l'Egypte et la Guinée ont signé le 25 mars 1982, un protocole bilatéral, notant l'établissement du comité supérieur ministériel conjoint pour promouvoir les relations de coopération entre les deux pays, cinq sessions ont été tenues jusqu'à présent :
• 1ère session à Conakry- février 1983.
• 2ème session au Caire 7-9 février 1987.
• 3ème session à Conakry- mars 1988.
• 4ème session au Caire 19-22 décembre 1990.
• 5ème session au Caire 18-20 décembre 2004.
Durant la 5ème session du comité conjoint d'importantes questions ont été abordées, encore en suspens dès lors. ;
• L'établissement d'un centre médical égyptien financé par l'Egypte et muni de médecins et d'appareils égyptiens, alors que le côté guinéen fournit la superficie requise pour ce projet à un lieu convenable de la capitale.
• Le côté guinéen étudie la proposition égyptienne quant à l'établissement d'un centre culturel égyptien en Guinée, et examine le projet du protocole de coopération dans le domaine de media présenté par l'Egypte.

 

Les plus visités

From To