09 décembre 2019 08:01

Visite du chef de la diplomatie égyptien

lundi، 24 février 2014 12:00

Introduction

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmi, a entamé le 20 février 2014, une visite à deux pays du bassin du Nil: la Tanzanie et le Congo.

Le Ministre Fahmy a délivré, lors de l'entretien, un message écrit au Président Kikwete du Président Adli Mansour sur la vision de l'Egypte à renforcer et à développer ses relations bilatérales avec la Tanzanie dans divers domaines politique, économique, commerciale et militaire, ainsi que la situation régionale globale du continent africain en général, y compris la relation avec l'Union Africaine, et en particulier la question de l'eau du Nil.

Il s'agit, également, d'examiner les préparatifs du Sommet du Marché commun de l'Afrique Orientale et Australe (COMESA), prévue les 26 et 27 février 2014, à Kinshasa.

Accompagné d'une délégation égyptienne de haut niveau, le ministre des Affaires étrangères sera porteur de deux messages du président égyptien Adly Mansour aux présidents Jakaya Kikwete et Joseph Kabila, respectivement présidents de Tanzanie et de la République démocratique du Congo,

Nabil Fahmi doit, également, conduire la délégation égyptienne au Sommet de Comesa qui regroupe 19 Etats africains.

Ordre de jour

Fahmi a abordé l'importance du rôle du secteur privé dans les deux pays afin de soutenir et approfondir la coopération existante entre eux dans différents domaines d'intérêt et de travailler à accroître les échanges commerciaux et à tirer profit des possibilités d'investissement réalisant ainsi les intérêts communs des deux pays et leurs peuples.

Le chef de la diplomatie égyptienne sera accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires qui, d'après Abdel Ati, ont exprimé la volonté du secteur privé égyptien d'investir dans ces deux pays, notamment dans les domaines de l'énergie et du transport.

Cette visite revêt une importance particulière, dans la mesure où elle reflète l'évolution qualitative que connaissent les relations de l'Egypte avec le continent africain, notamment avec les pays du bassin du Nil.
L'Egypte, a-t-il ajouté, participera au prochain Sommet du Comesa, forte d'une vision stratégique visant à raffermir les relations économiques et commerciales entre les pays du Comesa, surtout que le thème principal du Sommet pour cette année est le renforcement des échanges commerciaux entre les pays membres .

Au cours du Sommet du Comesa, la délégation égyptienne va proposer une série d'initiatives, dont le projet de la ligne maritime reliant le Lac Victoria à la Mer méditerranéenne et la dynamisation du rôle de l'Agence régionale du Comesa dont le siège se trouve au Caire,

La délégation égyptienne renouvellera, également, son appel pour que l'Egypte accueille le sommet des trois communautés économiques africaines qui regroupent 26 Etats africains.

Entretiens égypto-tanzaniens

Le Ministre des Affaires Etrangères, Nabil Fahmy a conclu, le 22 Février, sa visite en Tanzanie par un entretien avec le Président tanzanien, Jakaya Kikwete, en présence du Ministre des Affaires Etrangères de la Tanzanie et des hauts responsables.

Le Porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères, Dr. Bader Abdelatty a déclaré que le Ministre Fahmy a délivré, lors de l'entretien, un message écrit au Président Kikwete du Président Adli Mansour sur la vision de l'Egypte à renforcer et à développer ses relations bilatérales avec la Tanzanie dans divers domaines politique, économique, commerciale et militaire, ainsi que la situation régionale globale du continent africain en général, y compris la relation avec l'Union Africaine, et en particulier la question de l'eau du Nil.

Le Porte-parole a déclaré que le Président tanzanien a entamé l'entretien en saluant la visite du Ministre Fahmy et accentuant son importance vu les relations historiques entre les deux pays et les deux peuples, souhaitant de transmettre ses salutations au président Mansour et ses souhaits pour l'Egypte et son peuple avec du progrès et de prospérité.

Abdelatty a indiqué que le Ministre Fahmy a transmis au Président Kikwete la vision égyptienne envers la question de l'eau du Nil fondé sur la nécessité de la coopération entre les pays du Bassin du Nil comme base pour l'optimisation des ressources de l'eau vaste et inexploitée dans le Bassin, et la nécessité d'adopter le dialogue et la compréhension des besoins des autres comme base pour réaliser les intérêts mutuels pour tous les pays du Bassin et sans nuire les intérêts d'autre partie. Le Ministre Fahmy a affirmé que le Nil doit rester tel qu'il a été une source de coopération et de prospérité pour les peuples des pays du Bassin du Nil, et l'importance cruciale de l'eau du Nil pour l'Egypte vue qu'elle dépend d'obtenir plus de 95% de ses besoins annuel d'eau, ce qui rend le Nil la seule bouée de sauvetage pour l'Egypte contrairement au reste du Bassin. Fahmy a montre les besoins croissants de l'eau pour l'Egypte pareils aux besoins pour le reste des pays du Bassin du Nil de l'électricité et du développement, ce qui ne peut pas s'effectuer sans la collaboration conjointe.

Le Porte-parole a déclaré que le Président tanzanien a souligné, lors de la réunion, la compréhension de son pays de l'importance vital de l'eau du Nil pour l'Egypte et les principes impose de donner aux états des notifications préalables et de consultations avec les pays situés en aval avant la mise en place de tous les projets qui pourraient affecter le débit d'eau à ces pays, affirmant que son pays déploiera  tous ses efforts pour que le Nil reste une source de coopération entre les Etats et sans nuire aux intérêts de l'Egypte.

  Le porte parole a ajouté que le ministre Fahmy a traité lors de l'entretien la relation avec l'Union Africaine et la nécessité de corriger rapidement la résolution du Conseil de paix et de sécurité africain et la restauration de la place de l'Egypte et son rôle naturel au sein de l'Union africaine en tant que l'un de ses fondateurs, tenant compte le respect de la feuille de route après l'adoption de la constitution.  Le Président  tanzanien a souligné la nécessité que l'Egypte revient rapidement à la famille africaine, jouant un rôle majeur dans sa construction, affirmant que les élections présidentielles représenteront une démarche déterminante dans cette voie. 

  Le porte parole a déclaré que le ministre Nabil Fahmy a remercié le Président pour l'accueil chaleureux et pour la position positive de son pays envers l'Egypte et son peuple, affirmant que le gouvernement égyptien actuel met à la tête de ses priorités la question du développement et de l'approfondissement de ses relations économiques, commerciales et politiques avec ses frères africains en général et avec la Tanzanie en particulier, surtout que l'Egypte est fière de son appartenance africain. M.Fahmy a noté l'importance de tirer profit des opportunités disponibles de manière a réaliser les intérêts communs des deux peuples de l'Egypte et de la Tanzanie. M.Fahmy a souligné que l'Egypte, grâce à un partenariat entre le gouvernement et le secteur privé, œuvra à promouvoir les relations bilatérales avec la Tanzanie dans tous les secteurs prioritaires, y compris l'infrastructure, la télécommunication, le transport, l'agriculture, l'énergie et d'autres, affirmant qu'une délégation du secteur privé égyptien l'accompagne lors de cette visite pour cette raison.

M.Abdelatty a déclaré que le président Kikwete a remercié le soutien égyptien continu pour son pays, notamment dans les secteurs de l'eau potable, la santé. Il a salué la visite de la délégation du secteur privé égyptien pour identifier les opportunités d'investissement dans son pays et pour consolider les relations commerciales. Le président a tenu d'accompagner le ministre Fahmi à l'entrée du palais présidentiel après l'entrevue qui a duré plus d'une heure, appréciant la place de l'Egypte en Afrique et la relation d'amitié qui lie entre son pays et l'Egypte.

Fahmy s'entretient avec l'ancien Secrétaire général de l'Organisation de l'unité africaine et ancien Premier ministre de la Tanzanie

Le ministre des affaires étrangères Nabil Fahmy s'est entretenu durant sa visite en Tanzanie avec le docteur Salim Ahmed Salim, l'ancien Secrétaire général de l'Organisation de l'unité africaine et ancien Premier ministre de la Tanzanie. L'entretien a porté sur les relations de l'Egypte avec l'Union Africaine et la nécessité de restaurer la participation de l'Egypte de aux activités de l'Union.

M.Salim a affirmé lors de l'entretien le rôle pivot et historique de l'Egypte dans le renforcement de tous les mouvements de libération nationale en Afrique. M.Salim a également affirmé que l'absence continue de l'Egypte à la participation aux activités de l'Union Africaine aura un impact sur l'efficacité et le rôle de l'Union vu le poids africain de l'Egypte, et que la persistance de cette situation est étrange par rapport aux racines africaines de l'Egypte et son rôle dans le continent.

De même, le Ministre Fahmy a abordé la vision égyptienne quant au développement des relations avec les pays africains, en premier lieu les pays du bassin du Nil, l'importance cruciale de la cause de l'eau du Nil pour l'Egypte auquel elle dépend totalement avec l'absence d'autres sources d'eau, ainsi que l'importance de la coopération entre les pays du bassin du Nil pour réaliser les intérêts communs sans nuire aux intérêts d'autres parties, en outre la réponse aux besoins croissants des pays du bassin du Nil de l'eau, de l'électricité et la croissance. Fahmy a également traité les programmes de coopération en cours et ceux d'avenir entre l'Egypte et la Tanzanie, y compris les subventions présentées par l'Egypte pour soutenir les programmes et les projets de développements en Tanzanie, telles que la subvention relative au forage de 100 puits, et la mise en place des unités de santé et des cliniques dans différentes régions de la Tanzanie, ainsi que des bourses d'enseignement atteignant 300 bourses annuellement.

 

 

Les plus visités

From To