18 octobre 2019 02:11

L'Egypte et le Sénégal

mardi، 18 mars 2014 12:00

Relations politiques :

L'Egypte a été à la pointe des pays qui ont établi des relations diplomatiques avec le Sénégal immédiatement après l'indépendance de la République du Sénégal , en 1960 , les relations étaient amicales entre le président égyptien Gamal Abdel Nasser et le président sénégalais Léopold Senghor , l’Egypte est le deuxième pays à reconnaître l'indépendance de la République Sénégal après la France.

Les relations entre les deux pays se développent régulièrement à tous les niveaux ce qui a contribué à la consolidation des relations liant entre les deux pays et les deux peuples .

La coopération bilatérale égypto-sénégalaise

Le Ministre des Affaires Etrangères a affirmé la nécessité d'activer les comités conjoints pour activer la coopération et les projets bilatéraux, soulignant que cette visite est un message spécifiquement politique, exprimant la voix du peuple égyptien après la révolution et affirmant que l’orientation de l’Égypte n’est pas loin de l'Afrique, et qu’elle est au centre de son intérêt et se double pour les pays voisins d'identité arabe ou de  racines africaines.

Il a dit qu'il examinera avec les responsables du Sénégal les priorités de coopération conjointe et les projets aptes à être mis en œuvre en ajoutant qu'il a consulté le Premier ministre et plusieurs ministres sur des domaines d’interaction avec eux, signalant en particulier l’idé de la reconstruction, signalant son aspiration à  la tenue du Comité égypto-sénégalais dans la période à venir.

En ce qui concerne ses entretiens en Espagne, le Ministre des Affaires Etrangères, Nabil Fahmy a affirmé qu’il mettra l'accent sur les démarches futures en ce qui concerne l’affaire de l’Egypte, où la diplomatie égyptienne a dépassé l’étape de l’explication de ce qui s'est passé, à l’étape des aspirations du peuple égyptien et ses buts en tant que question qui intéresse autrui en raison de la valeur de l'Egypte qui comporte le quart du monde arabe . Le Ministre des Affaires Etrangères a souligné que l'Egypte comprend le désir des autres de savoir ce qui se passe en Egypte et s’ils expliquent la situation, ils ne le font pas pour se défendre, mais par confiance en l'avenir.

Il a indiqué que lors des entretiens avec les responsables espagnols il abordera le rôle de l'Egypte dans le processus de paix, la question syrienne et son rôle dans la prévention des armes globales au Moyen-Orient et ce qu’elle attend des positions européennes de demander à l'UE de revoir ses décisions sur la suspension de certains des domaines d'activité qui existaient entre l'Egypte et les pays de l'UE ainsi que la réduction du degré d'interdiction du tourisme européen en Egypte.

Il a signalé la coordination avec le Ministère du Tourisme dans ce dossier et le soutien politique accordé au Ministre du tourisme, Hisham Zaazou pour son activité en abordant ce sujet à l'étranger et l'organisation du Ministère des Affaires Etrangères de toute réunion qu’il tient avec des Ministres des Affaires Etrangères étrangers pour discuter cette question, en plus de ce que le ministère des Affaires étrangères effectue à cet égard.

Relations économiques

L’Egypte s’ouvre davantage aux marchés de l’Afrique occidentale et ambitionne de booster le volume de ses échanges avec ces pays. Le Sénégal a reçu hier, une délégation d’hommes d’affaires du secteur de l’agro-alimentaire.
Apres avoir mené sa révolution à la faveur du printemps arabe, l’Egypte s’ouvre davantage au reste de l’Afri¬que. Cela se manifeste par plus d’engagements pour le renforcement des liens avec les autres pays du continent, le Sénégal notamment. Pre¬mière phase de cette nouvelle architecture des relations entre les deux pays, l’ouverture d’une liaison aérienne directe entre Dakar et Le Caire en cours de négociation, comme le révèle l’ambassadeur d’Egypte à Dakar, son Excellence M. Hicham Mohamed Maher. «Les relations politiques sont excellentes et nous trouvons que les relations économiques ne sont pas à la hauteur. Et l’absence de liens di¬rects entre les deux pays peut être un obstacle» rappelle M. Maher qui participait au lancement d’un forum d’affaire agro-alimentaire qui s’est de¬roulé hier, à la Chambre de commerce et d’industrie de Dakar (Cciad).

Une dizaine d’entreprises égyptiennes sont venues à la rencontre de leurs homologues sénégalais. Sous l’égide de la Food export Council (Fec), ces hommes d’affaires évoluant dans des secteurs aussi va¬riés que la laiterie, les fromages, les huileries, les in¬trants de boulangerie et de pâtisserie ou les jus viennent tâter le marché sénégalais pour trouver des débouchés à un secteur agroalimentaire en pleine croissance. Selon la directrice exécutive de la Fec, le Dr Manal Karim, l’agroalimentaire constitue 33% du volume des exportations égyptiennes en Afrique, après les produits pétroliers. En croissance constante, les secteurs de l’agroalimentaire égyptien sont passés de 3,9 à 17 millions de livres égyptiennes (environ 1,425 milliards de francs Cfa) entre 2005 et 2011. Concernant le Sénégal, le volume des échanges ne représente que 11,23 millions de dollars. Un volume a tout de même connu une croissance de 67% entre 2010 et 2011.

Les perspectives restent donc très prometteuses. Suffisant pour que les Egyptiens lancent une offensive commerciale en direction de l’Afrique de l’Ouest. Sur les tablettes figurent aussi le Ghana et la Côte d’Ivoire en plus du Sénégal. La rencontre entre la dizaine d’hommes d’affaires de l’Egypte avec leurs homologues du Sénégal est une occasion pour nouer des relations d’affaires dans les deux sens. L’objectif souligne M. Maher, c’est «la levée des obstacles au développement des échanges commerciaux entre les deux pays». Des obstacles qui tiennent surtout selon l’ambassadeur à un contexte global peu favorable à l’ouverture aux pays africains. Pour accompagner l’initiative, le Port autonome de Dakar et Maersk Line ont présenté leurs offres aux deux parties.  La prochaine étape dans cette dynamique de renforcement des liens commerciaux entre le Sénégal et l’Egypte, sera la participation d’hommes d’affaires sénégalais au Food Gate à Sharm El Sheikh en novembre prochain.  


Les plus visités

From To