20 septembre 2019 10:50

Les relations politiques

mercredi، 16 septembre 2009 12:00

Les relations politiques

Après un an de la rencontre historique entre le défunt président Gamal Abdel Nasser et l’ancien Premier ministre chinois, Zhou Enlai,  l’Egypte  était le premier pays arabe et africain à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de la Chine en 1956.

Les relations égypto-chinoises peuvent être résumées dans les étapes suivantes:

La première étape (1954 - 1970):

Après la Révolution de juillet 1952 : L'Égypte était le premier pays à soutenir les efforts déployés par la Chine afin de récupérer son siège à l'ONU.
Les deux gouvernements égyptien et chinois ont publié le 30 mai 1956 un communiqué commun portant sur l’établissement des relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs.

Le Gouvernement de Zhou Enlai a publié le 15 août 1956  un communiqué du soutien à la décision de nationalisation du canal de Suez.

En Septembre 1956 : Le Gouvernement de Zhou Enlai a réitéré son soutien à la décision de nationalisation et a rejeté l'Agression tripartite dans un communiqué remis au gouvernement égyptien.

En Novembre 1956, le Gouvernement chinois a condamné fortement l’Agression tripartite contre l’Egypte.

La deuxième étape (1970 - 1981):

La première moitié des années 70 a connu une grande évolution dans l’histoire des deux pays.

Pendant la Révolution culturelle en Chine, Pékin a retiré tous ses ambassadeurs du Moyen-Orient, sauf celui opérant en Egypte, ce qui prouve la position pionnière de l’Egypte dans la politique étrangère de la Chine.

En 1973, la Chine a soutenu les efforts déployés par l'Egypte pour récupérer ses territoires occupés.

La troisième phase(1981-2011) :

Les relations égypto-chinoises avaient connu un grand essor pendant les années 80 et 90.

En 1999 : Les deux présidents égyptien, Hosni Moubarak et chinois, Jiang Zemin, ont signé un communiqué commun portant sur l’établissement des relations de coopération stratégiques. Ce communiqué repose sur les principes suivants:

• Elaborer un nouvel ordre mondial politique et économique juste et raisonnable.

• Promouvoir la solidarité et la coopération entre les pays en développement et combler la lacune entre les pays riches et pauvres dans les quatre coins du monde.

• Etablir une paix globale et durable au Moyen-Orient.

• Appliquer tous les accords signés entre l'Autorité palestinienne et Israël.

• Œuvrer  en vue de consacrer la notion du désarmement de sorte qu'aucun pays ou région ne seraient exclus.

• Condamner toutes les formes du terrorisme et coopérer dans la lutte internationale contre le terrorisme.

 

Les plus visités

From To