17 juillet 2019 04:46

Hassan Fathi

mercredi، 16 septembre 2009 12:00

Hassan Fathi est l’un des génies égyptiens de l’architecture du XXème siècle, et l’une des personnalités éminentes dans l’histoire humaine de l’Egypte. Il est le pionnier de l’école de l’architecture rurale. Sa créativité s’est poursuivie durant tout un siècle. 

Né le 23 mars 1900 à Alexandrie, il est le fils d’une famille riche qui s’est déplacée à Helwan lorsqu’il avait 18 ans. Il a deux frères: Mohamed Fathi devenu juge comme son père et Ali Fathi doyen de la faculté d’ingénierie d’Alexandrie. Il est le descendant d’une famille jouissant du succès et du génie. Hassan a excellé les langues anglaise et française. Il s’est marié en 1957, mais par la suite il a divorcé . 

Il n’était pas prévu que cet artiste devienne le père des architectes. Il adorait la campagne et rêvait de devenir ingénieur agricole. Mais, il a rejoint la faculté d’ingénierie - département d’architecture - et en a obtenu la licence en 1926. il a commencé sa vie pratique dans les muniuipalités.

 C’est ainsi qu’il a connu de près la mauvaise architecture rurale qu’il estimait inadéquate au logement humain. Il a, par conséquent, accordé un grand intérêt à son évolution. Quatre ans plus tard, en 1930, il a démissionné de son poste et s’est rendu au Caire pour y travailler en tant que professeur à la faculté des beaux arts. Il resta au poste de chef du département de l’architecture de 1953 à 1957. 

Hassan Fathi possédait une conception architecturale exceptionnelle qui ne se limitait pas au village égyptien authentique. Il a cherché à planifier dans le vide et à exploiter sa vision architecturale dans l’intérêt de l’homme pauvre vivant dans une société encombrée. Il accordait un intérêt particulier à la création de concepts innovés reflétant son esprit sincère et souffrant de la misère de l’humanité à cause de la détérioration des relations entre les hommes d’une part, et entre les hommes et leur environnement d’autre part. 

Après avoir achevé ses études, ses premiers designs avaient été influencés par des modèles occidentaux. Il s’est par la suite orienté vers l’architecture arabe et islamique. En 1946, cette orientation s’est concrétisée dans son design de la principale façade de la tombe de Ahmed Hassanein Pacha, et qui ressemblait à celle des mamelouks aux coupoles garnies d’ornements végétaux et géométriques. 

En 1946, Hassan Fathi a été chargé de retracer le village d’El-Qarna situé à l’ouest de la ville de Luxor, pour y réinstaller les habitants autochtones  qui devraient quitter leur villge où les fouilles devaient être faites  Hassan a pu concevoir et mettre en exécution le village de El-Qarna de façon innovée et exceptionnelle, et à des coûts modiques. 

Ce village avait été le premier projet intégré que Hassan Fathi a présenté en tant que modèle de son style distingué dans la conception des villages et des maisons des paysans. Hassan Fathi a été influencé par la mosquée d’Ibn Tulün dans la construction du marché commercial du nouveau Qarna. Ce marché a été distingué par une cour large avec des galeries couvertes sur les deux côtés, à travers lesquelles se trouvent des arcs appuyés sur des colonnes gigantesques. A l’instar de l’architecture des maisons islamiques, il a conçu pour chaque maison dans le nouveau Qarna une cour découverte sur laquelle s’ouvre la porte principale. 

Hassan Fathi a pris en considération tous les problèmes qu’affronte le paysan dans sa vie et les a bien étudiés. C’est ainsi qu’il a pu assurer une belle maison bien faite et peu coûteuse. Il a également assuré des installations publiques pour répondre aux besoins de la population, à savoir  la mosquée, l’école, le khan et le marché.

Il s’est attaché d’ailleurs à développer les industries artisanales dans le village. Sa pensée s’est étendue vers l’aspect médical: il a pu mettre fin à la bilharziose dont les paysans égyptiens étaient victimes en conséquence de l’usage de l’eau polluée des canaux. Il a créé un grand lac industriel où l’eau est assainie par le sulfate de cuivre; les fils des paysans peuvent y nager sans être atteints de bilharziose. Il a écrit une pièce de théâtre qui vise à sensibiliser les habitants du village contre le danger de cette maladie. Il a lui-même participé à la présentation de cette pièce de théâtre dans la cour de l’infirmerie du village.

Convaincu de l’importance du théâtre, il a créé dans le village un théâtre capable d’assimiler 700 spectateurs. Il a écrit des pièces de théâtre très distinguées, inspirées toutes de l’environnement rural, et a participé avec les paysans à les présenter. Parmi ces pièces de théâtre, citons: L’histoire d’une Mashrabeya et l’Utopie. C’était lui qui concevait le décor et les vêtements des personnages. 

Avant le projet du village de Qarna, Hassan Fathi a conçu quelques maisons rurales, dont celle de l’artiste Hamed Saïd. Cette maison était construite à El-Marg en brique crue, et son plafond était sous forme de coupole. Les coûts de sa construction n’ont pas dépassé les 50 L.E. Cette maison persiste jusqu’à présent.

 Il a de même conçu les maisons du village de Ezbet El-Basry, à la demande du Croissant rouge qui a pris en charge la reconstruction du village sinistré par l’inondation. Il a également conçu la maison du Cheikh Nasser Sabah El-Ahmedy, construite au Koweït en 1978, à l’instar de l’architecture islamique traditionnelle.

La maison en brique crue était divisée en deux parties (salamlek et haramlek). Au milieu de la cour intérieure de la maison se trouvait une fontaine. Les plafonds prenaient la forme de coupoles. D’ailleurs, Hassan Fathi a été influencé par la nature. Il a fait des comparaisons entre l’architecture des différents pays et la nature de quelques plantes. 

Cependant, les idées géniales de Hassan Fathi n’ont pas été bien exploitées. Elles ont été utilisées en faveur des personnes riches qui désiraient jouir d’une nouvelle forme d’architecture.

Les propriétaires des chalets et des villages touristiques ont utilisé les coupoles dans leurs resorts, selon le style innové par Hassan Fathi dans les maisons du village égyptien.


Les plus visités

From To