06 décembre 2019 01:03

La femme Egyptienne dans la constitution et les lois

mercredi، 16 septembre 2009 12:00

La femme égyptienne est restée privée de ses droits politiques en Egypte jusqu’à la promulgation de la constitution de 1956. Depuis cette date elle a eu le droit d’élire son représentant au parlement et d’être candidate aux conseils parlementaires .

L’article 1 de la Constitution de 1956 "stipule le droit de chaque Egyptien et Egyptienne âgé de dix huit ans d’exercer ses droits politiques, tel celui de l’expression de son avis au référendum sur la présidence de la République et dans tout autre référendum stipulé par la Constitution,ainsi que le choix des membres de l’Assemblèe du peuple, du Conseil consultatif et des Conseils locaux" .

La Constitution actuelle , promulguée en 1971 confirme l’égalité totale entre l’homme et la femme. L’article (40) stipule que "les citoyens sont égaux devant la loi et en ce qui concerne les droits et les obligations. Aucune distinction n’est permise entre eux à cause du sexe, de l’origine, de la langue, de la religion ou de la conviction religieuse .

Selon ce texte, la femme jouit des mêmes droits à  l’égal de  l’homme, le droit à l’enseignement, le droit au travail ,le droit à la candidature, le droit à l’élection, le droit à la formation des associations et à l’appartenance aux syndicats.

La femme est obligée tout comme l’homme de payer les impôts,de contribuer à la vie générale, de préserver l’unité nationale et de protéger les secrets d’Etat.
En faveur du rôle effectif de la femme dans l’évolution de la socièté , l’article (10)de la constitution a stipulé la protection de la maternité et de l’enfance par l’Etat, ainsi que les jeunes et les adultes et doit leur offrir les circonstances appropriées au développement de leurs talents "

L’article 11 de la Constitution stipule que "l’Etat doit assurer l’harmonie  entre les devoirs de la femme envers sa famille et son travail dans la socièté et son égalité avec l’homme dans les domaines de la vie: politique,sociale,culturelle et économique sans infraction aux dispositions de la Charia islamique


Les plus visités

From To