05 décembre 2019 05:55

Le 35e anniversaire de la libération du Sinaï

Sinaï à travers l’histoire

lundi، 25 avril 2016 07:17

Le Sinaï est une péninsule égyptienne d'environ 60 000 km², à la forme triangulaire et située entre la Méditerranée (au nord) et la mer rouge (au sud). Sa frontière terrestre longe le canal de Suez à l'ouest et la frontière israélo-égyptienne au nord-est. La limite orientale de la péninsule est marquée par une faille tectonique qui écarte, année après année, la mer Rouge.

Du pétrole, du fer et du manganèse sont exploités dans le Nord et dans le centre sud. D'anciennes mines existent depuis des millénaires.

Le Sinaï est situé entre trois surfaces maritimes: la Méditerranée au nord (120 km), le canal de Suez (160 km) à l'ouest et au sud ouest et le golfe du Suez (240 km), le golfe d'Aqaba (150 km) au sud-est et à l'est. Le Sinaï est le trait de liaison entre l'Asie et l'Afrique, et a offert le passage aux diverses civilisations du Monde ancien de la vallée du Nil, du delta des deux rivières de Degla et de Al Forat et de la Grande Syrie.

Le Sinaï jouit d'une nature magique et d'une topographie variée. Des montagnes, des plaines, des vallées, de belles plages, d'une mer aux eaux limpides, et transparente, des récifs coraux et des poissons rares.

Le Sinaï est à juste titre, un centre mondial au tourisme par la diversité des aspects touristiques qui y sont assurés. Tourisme religieux, culturel, historique, sportif, d'agrément et thérapeutique.

Le Sinaï dispose, d'autre part, d'une infrastructure solide et des projets touristiques qui permettent l'augmentation du nombre de touristes et qui s'adaptent aux divers goûts et revenus. En effet, le Sinaï est un trésor précieux, dont une partie seulement a été découverte et a ébloui le monde et s'est, transformé en cible à des milliers de touristes des quatre coins du monde.

Toutefois, la grande partie non encore découverte de ce trésor est prévue assurer, sans doute, davantage de développement touristique.

Le Sinaï jouit d'une position géographique et stratégique de prime importance. Une position qui constitue, en fait, le “mot clé” et l'élément décisif de son histoire, de son président et de son avenir.

Le Sinaï a assuré le passage aux religions célestes. Le Coran a parlé du Sinaï et les prophètes l'ont traversé en s'orientant vers la vallée du Nil. Le prophète Ibrahim passa par Sinaï, le prophète Moïse a vécu et c'est du mont Moïse qu'il reçut les commandements de Dieu et la famille Sainte le traversa également au cours de son itinéraire vers l'Egypte.

L'importance géographique et économique du Sinaï s'est reflétée sur évolution historique offrant un registre global des grands évènements survenus dans la région, dans le passé lointain et récemment.

Cette région désertique est aujourd'hui habitée par plus de 400?000 égyptiens, principalement au nord le long de la frontière israélienne et de la bande de Gaza. Les villes les plus connues sont: Charm El Cheikh et Taba, qui sont des destinations touristiques importantes.

Le point le plus élevé qui se situe au sud de la péninsule est le Mont Sainte Catherine culminant à 2 642 m et qui est aussi le sommet le plus haut d'égypte, le Mont de Moïse. Entre les deux sommets se trouve le monastère Sainte Catherine, fondé au Vème siècle et la plus ancienne architecture Byzantine préservée jusqu'à aujourd'hui.

Au début du XXe siècle, le Sinaï appartenait à l'empire ottoman puis à l'empire britannique jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La frontière orientale de la péninsule fut tirée en ligne droite entre Rafah sur la Méditerranée et Taba sur la mer Rouge. Cette ligne est aujourd'hui la frontière israélo-égyptienne.

Dans la deuxième moitié du XXe siècle, des conflits ont opposé l'Egypte et Israël pour le contrôle de la région. Depuis la guerre israélo arabe de 1948, le Sinaï a toujours été le théâtre de combats opposant les armées israélienne et égyptienne :

• En 1948, les Britanniques et les Américains stoppèrent les Israéliens dès qu'ils entrèrent dans le nord-est de la péninsule. L'armistice de 1949 laissa le Sinaï et la bande de Gaza sous contrôle égyptien.

• En 1956, Tsahal envahit en quelques jours la péninsule (avec les soutiens français et britanniques) pour mettre un terme au blocus égyptien sur le port israélien d'Eilat sur la mer Rouge et répondre à la nationalisation par Nasser du canal de Suez. Les pressions américaines et soviétiques obligèrent les Israéliens à se retirer et l'ONU déploya des forces pour démilitariser la péninsule.

• En 1967, l'Egypte ordonna le retrait des forces onusiennes, reprit son blocus du détroit et opéra militairement dans le Sinaï. L'offensive israélienne défit en six jours l'armée égyptienne et Israël choisit de garder le contrôle complet de la péninsule pour en faire une zone tampon.

• En 1973, au cours de l'attaque-surprise des armées arabes le jour du Yom Kippor, les égyptiens forcèrent la ligne Bar-Lev supposée imprenable qui avait été construite le long de la frontière entre le Sinaï et l'égypte. Toutefois, les Israéliens repoussèrent finalement l'attaque et passèrent même le canal de Suez.

• En 1979, le Sinaï fut échangé par les Israéliens contre un traité de paix avec l'égypte. Le retrait israélien sur la péninsule entraîna la destruction de colonies de peuplement comme la ville de Yamit, au nord-est.

• Depuis 1982, la Force Multinationale et Observateurs au Sinaï surveille la frontière.

• Depuis, la frontière du Sinaï est paisible, à l'exception des trafics d'armes qui transitent vers la bande de Gaza par des tunnels clandestins.

• La ville de Charm El Cheikh est désormais la « vitrine moderne » de l'Egypte qui y organise régulièrement des sommets internationaux. La ville fut prise pour cible lors d'attaques terroristes d'Al Qaeda.
 

Les plus visités

From To