16 septembre 2019 02:53

Allocution du président Abdel Fattah al-Sissi

mercredi، 13 août 2014 12:00

Le Président Sisi, lors de l'inauguration du projet de l'axe du canal de Suez, a prononcé une allocution pour souligner avoir dit aux Egyptiens « qu'une nouvelle sera annoncé après l'Aïd al-Fitr » et avoir dit devoir agir et agir fortement pour sortir du cycle de la pauvreté où on se trouve « et nous sortirons, par la volonté d'Allah, par le travail, la persévérance, l'effort et la lutte. Avant tout, il faut souligner que toute chose dite, d'une façon ou d'une autre, a été refusé étant contre l'intérêt de l'Egypte. »

Je parle ainsi, car on peut imaginer que l'attitude des forces armées n'a pas changé jusqu'à présent envers la question du développement de l'axe du canal de Suez, de l'Est de Port-Saïd et de l'ouest du golfe de Suez.  Ce sont là les approbations sorties des forces armées pour le développement depuis plus de 10 ans, sans changement jusqu'à ce moment. L'armée ne peut se tenir contre l'intérêt de l'Egypte. Elle n'adoptera pas une opinion parce que quelqu'un est au pouvoir et qu'elle la change si un autre advient au pouvoir... c'est très grave.

La planification adoptée auparavant imaginait qu'il s'agissait d'une chose sur toute la longueur  du canal. A l'époque, le ministère de la Défense a dit que c'était contre la sûreté nationale égyptienne. Cette attitude  n'a pas changé jusqu'à présent. J'ai dit au lieutenant-général Mamish qui parlait de relancer le projet, que le ministère de la Défense déciderait et que le concept ancien diffère de celui actuel d'un canal entièrement parallèle.
Une commission a été formée des forces armées, car ce sujet est lié à la sûreté nationale, pour étudier le sujet. La Commission a décidé de faire un canal parallèle. Le concept précédent était de créer une zone de 7 à 10 kilomètres de large entre les deux canaux, le long du canal. L'organisme estimait que ce concept donnerait une nouvelle entité sur le prolongement. On a exclu ce concept pour des raisons de sûreté nationale et des considérations de sécurité dans le Sinaï.

Les entreprises nationales égyptiennes concernées par ce projet travailleront sous la directe supervision des forces armées. On a entièrement tenu compte de la sûreté nationale, quant au financement du projet, et aux Egyptiens sensibles du fait que le financement du projet soit par des banques étrangères et des investisseurs étrangers. Le financement est aux Egyptiens.

Je dis aux Egyptiens soyez une contribution et un soutien des Egyptiens, en mettant des règles pour l'action. On a besoin de 500 millions actions pour ce projet, soit 100 livres par action et 100 dollars pour les Egyptiens à l'étranger. On peut faire une action à 10 livres pour les jeunes des universités afin que chaque personne ait une part de contribution à ce projet.

Les projets concernant le canal, le creusage du canal et la propriété du canal sont uniquement aux Egyptiens. Mais le projet du développement sera lancé selon la loi sur l'investissement. Nous sommes prêts à nous vendre pour le bien de l'Egypte et ses gens. A propos des six tunnels sous le canal de Suez, cette idée a commencé lorsqu'on parlait des tunnels des étapes du métro. En demandant quel était le coût du projet, la réponse était 10 milliards euros, soit 18 milliards de livres et un prêt.

J'ai dit que cela fait 20 ans qu'on fait des tunnels sans être capables d'acquérir l'expérience et l'audace, malgré toute la matière grise égyptienne à l'intérieur et à l'extérieur de l'Egypte, de faire des tunnels que ce soit de métro ou sous le canal de Suez.

Le creusage des tunnels sera par des bras égyptiens... on n'a pas de temps...on est en course contre la montre et sommes bien en retard...nous voulons construire notre et ne vendrons pas d'illusions aux gens. Par la volonté d'Allah, l'année prochaine, en cette date, nous aurons fini le projet de l'axe du canal et des routes.

Le ministre de l'habitation a soumis le projet de la nouvelle capitale. Le projet sera mis en œuvre en trois étapes sur 12 ans. Mais j'ai dit au ministre que la population en Egypte augmentera de 26 millions dans dix ans et que, par conséquent, cela signifie que nous reviendrons aux quartiers champignon.

Il doit y avoir des plans ambitieux et rapides. Il ne faut,  en aucun cas, que la durée de la mise en œuvre du projet du canal dépasse un an. La propriété du canal sera uniquement aux Egyptiens, mais les projets d'investissement seront en conformité avec les lois. On peut porter à 25 les entreprises de creusage du nouveau canal.

Nous travaillons à briser le cercle de pauvreté par le travail, la persévérance, l'effort et la lutte pour réaliser ce que nous voulons pour notre pays ...rien ne nous a été soumise et rejeté, à moins que ce soit contre l'intérêt de l'Egypte.

Nous agissons sur les axes approuvés et qui ne sont pas contre la sûreté nationale...la planification et le concept existaient déjà à l'exception du nouveau canal.
L'Egypte a beaucoup donné à ses enfants aisés...vous paierez c'est-à-dire vous paierez…le pays vous a beaucoup donné...personne ne peut avoir raison du peuple. Certains ont un autre point de vue, d'autres veulent démolir la région toute entière. Les pays démolis ne reviennent pas. Ils resteront démolis pour de longues années.

J'accepte qu'un groupe soit incompatible avec nous, avec sa propre pensée…il peut vivre parmi nous sans nous porter atteinte. On ne permettra à personne de démolir le pays ni détruire l'Egypte. Je dis aux Égyptiens d'être comme le cœur d'un homme. Le temps prouvera son erreur à celui qui reste seul.

Les Egyptiens doivent être comme le cœur d'un homme. Je respecte tous les points de vue divergents. Il faut être attentif de tout ce qui advient autour de nous...les événements en Libye nous imposent d'être bien vigilent et de protéger notre sûreté nationale.
 

Les plus visités

From To