21 juillet 2019 03:19

Les axes du projet

mercredi، 16 décembre 2015 12:00


Le projet de développement  de "Charq el-Tafriaa"  à Port Saïd se répartit sur plusieurs axes, dont:
• Création d'un port maritime géant  dans  cette région;
•  Mise en place d'une zone industrielle et d'une zone  logistique;
•  Création d’une zone  d'habitations;
• Creusement de lacs pour les exploitations piscicoles en sus de la création d'une zone de tunnels,  au sud de Port-Saïd.

Premièrement: Projet de développement du Port  de Charq el-Tafriaa
Le Port de l’est de Port Saïd est l'un des ports soumis à  l'Organisme  général des ports de Port-Saïd .Situé à l'est du Canal de Suez,  il est  considéré comme une plaque tournante  essentielle pour le commerce mondial entre l'Europe et la Méditerranée orientale.
Le port de l'est de Port Saïd  compte parmi les grands projets nationaux mis en place par l'Egypte et inauguré en Octobre 2004 pour servir le commerce mondial et le commerce  transitant le Canal de Suez.
Le port occupe  un site unique à l'est de l’entrée nord de l'Est de Charq el-Tafriaa » , au  carrefour de trois continents et sur la route principale reliant  l'Orient à  l'Occident, limité  au nord par la Méditerranée ,  au sud par la zone industrielle, à l'est par le lac Malaha  et à l'ouest par la ramification  est du Canal de Suez.

Aménagement du port
Le projet d'aménagement  du Port de Charq Al Tafriaa se divise  en 3  principaux composants, à savoir:
1- Approfondissement et dragage d'un canal latéral " le canal d'approche" – déjà en cours – rejoignant  la  Méditerranée,  de 9,5 kilomètres de longueur, 250 mètres de largeur et  18,5  mètres de  profondeur, à l'intérieur du  port même,  afin de faciliter l'entrée des navires  commerciaux directement au port par  ce chenal, sans  avoir  à traverser la voie  navigable du Canal de Suez et  perturber le passage des navires.
" L'alliance des dragueurs,"   qui a participé au  creusement du" nouveau Canal de Suez", est  chargée  de l'approfondissement et du dragage de ce canal latéral dans le port;
2-  Construction de quais des  deux côtés d'une voie navigable, au milieu du port, et des quais  à l'ouest et à l'est  avec un total de 10 kilomètres, dont la première phase s'élève à un total de 5 kilomètres.
Le quai de l'ouest est de 2 kilomètres de longueur et  450 mètres de largeur, celui de l'est est de 3 kilomètres de longueur et  500 mètres de largeur, ils sont séparés par une voie navigable de 3 kilomètres de longueur, 550 mètres de largeur et 18,50 mètres de profondeur;
. 3-  Mise en place d'une « plaque tournante» de 950 mètres de diamètre   au milieu du port entre les deux quais, tout au long de la voie navigable,  utilisée dans l'entrée et la sortie des navires lors de l'accès aux quais.

Deuxièmement:  Création d'une grande zone industrielle
Cette nouvelle grande zone industrielle constitue une sorte d'arrière-pays  industriel et logistique  du port et de la ville de Port-Saïd. Elle est fondée sur une superficie de 40 millions de m2 et vise à  générer 400 mille opportunités  d'emploi, en sus du développement des infrastructures  de la région.

La zone industrielle est divisée en 10 zones principales, de 4 millions de m2 chacune, chaque zone devant se spécialiser  dans une seule industrie.
Suite aux études de faisabilité menées sur le port, il a été convenu que la zone industrielle comprenne quatre industries clés, à savoir :
 
1- L’industrie  automobile et ses composants,
2- Les Industries liées à l'ingénierie :  équipement, mélangeurs de  béton et asphalte et toutes sortes de machines,
3- Les appareils électroménagers et équipement ménager,
4- L'emballage.
-Il a été convenu qu'un promoteur industriel égyptien se charge du processus de commercialisation pour toute la nouvelle zone industrielle.
-Il a été décidé d'entreprendre l'ébauche d'un modèle d'usine, d'établissements administratifs et d'hôtel pour le logement des investisseurs et propriétaires d'usines à créer dans la zone industrielle.

Troisièmement: La zone logistique
Mise en place d'une zone logistique développée sur une superficie de 30 millions de m2 comprenant  les installations administratives, de services et entrepôts nécessaires,  tant pour les quais que  pour la zone industrielle.
La zone logistique comprend des zones  de stockage logistique interne, des industries sidérurgiques et des industries complémentaires  servant le port ainsi que l'industrie maritime.
Quatrièmement: La nouvelle zone urbanisée
Urbaniser une nouvelle zone  sur une superficie de 4 millions de m2 avec, dans une première phase,  un total de près de 10 mille unités de logement,  pouvant accueillir environ 50 mille citoyens, à atteindre 190 mille citoyens, au terme de la seconde phase.

Cinquièmement : La zone des exploitations  piscicoles 
Mise en place d’une zone d'exploitations  piscicoles sur une superficie de 80 millions de m2 à l'est du port et  à  l'ouest de la zone de  Balouza  ciblant une production quotidienne  de 55 mille tonnes de poissons. Des bassins et des cages  pour   poissons répondant aux plus récentes méthodes  en matière de pisciculture sont prévus, outre la création  d'une usine d'emballage,  de  mise en boite et de congélation.

Sixièmement: Nouveaux tunnels desservant la zone portuaire et les projets environnants.
Percement  d’un ensemble de tunnels stratégiques sous le canal de Suez au sud de Port-Saïd à la signalisation 19  kilomètres, numérotation du Canal Cet ensemble  se compose  de deux tunnels pour automobiles   de 4 km de longueur et 11,5 m de largeur et un tunnel ferroviaire  de 7 km de longueur et 11,5 m. de largeur.
Le  génie des forces armées a conclu un contrat pour l'achat d'une perforatrice  géante en vue d'achever  ces tunnels  dans les délais prévus, afin de relier le  développement réalisé aux  nouvelles agglomérations  urbaines.
 
 

Les plus visités

From To