16 juillet 2019 08:42

Les relations politiques

lundi، 27 février 2017 01:22

L’Egypte et l’Allemagne jouissent d'une grande position et d'un poids politique considérable auprès des instances internationales.  Le Caire est le portail de l’Orient et l’indice de stabilité et de sécurité du Moyen-Orient, alors que Berlin est le point de jonction entre le Nord et le Sud, l’Est et l’Ouest de l’Europe…  Les relations égypto-allemandes sont fortes et étroites, d’autant plus que l’Allemagne est l'une des  puissances économiques mondiales  et que l’Egypte a connu un soubresaut surtout après l’accession du président Abdel Fattah Al Sissi.

Les relations diplomatiques entre les deux pays, datant de 1957, se reposent sur les intérêts communs, à  savoir: le processus de paix au Moyen-Orient, les relations entre le Caire et l’UE, et  la coopération euro-méditerranéenne.

Voici les plus importantes visites mutuelles entre l'Egypte et l'Allemagne:

Le 27 août 2017: Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, et son homologue allemand, Ziegmar Gabriel, ont assisté à Berlin à la signature d'un accord sur les facteurs de coopération entre l'Égypte et l'Allemagne en matière de l'immigration. L’accord met l'accent sur l’importance de la coopération mutuelle afin d'atteindre les intérêts des deux pays, partant du partenariat et du respect des droits des réfugiés et des migrants, conformément au droit international.

Le 4 mai 2015, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, s’est entretenu au Caire avec le président al-Sissi des derniers développements en Egypte et des défis qu’elle relève à présent, surtout sur le plan de la lutte antiterroriste. Les deux parties ont convenu sur l’importance des solutions politiques des crises syrienne et libyenne, de sorte à sauvegarder l’entité de chacun des deux pays et à freiner l’expansion des groupes terroristes.

Le 30 mars 2015: Le chef de la majorité au sein du parlement allemand, Volker Kauder, s’est entretenu au Caire avec le président al-Sissi des moyens de consolider les relations bilatérales et des développements sur les deux scènes arabe et régionale.

Le 7 févier 2015: Le chef de la diplomatie égyptienne, Sameh Choukri, s’est rendu à Munich pour participer à la conférence sur la sécurité internationale. Au cours de cette visite, Choukri s’est entretenu avec son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, des mutations sur les scènes régionales et internationales d’intérêt commun. Les deux parties se sont également entretenues de la question du terrorisme et des moyens de l’affronter, d’autant plus que les deux pays sont membres de la Coalition internationale contre Daech.  

Le 9 novembre 2014: Le président Abdel Al Fattah Al-Sissi s’est entretenu au palais présidentiel avec le fondateur et le PDG de Herrenknecht AG, la plus grande compagnie allemande spécialisée dans la fabrication des machines du creusement et de la construction des tunnels. Les entretiens ont porté sur les résultats des contacts entrepris pour le creusement des tunnels, en tant que partie des projets nationaux géants en Egypte.  

Le 2 septembre 2014, le chef de la diplomatie égyptienne, Sameh Choukri, s’est entretenu à Berlin avec le ministre allemand de la coopération économique et du développement, Gerd Müller.  

Le 5 février 2014: Le chef de la diplomatie égyptienne à cette époque, Nabil Fahmi, s’est entretenu en Allemagne avec son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, de la conjoncture égyptienne, de la relance du processus économique, de l’augmentation des taux de croissance, de la création de chances d’emploi, de l’amélioration du niveau de vie du citoyen égyptien, de l’attraction des investissements et de la lutte contre le terrorisme.

Par ailleurs, l’Allemagne a appuyé le peuple égyptien pendant la Révolution du 25 Janvier 2011. Elle a émis des déclarations calmes sur le droit des peuples à l’autodétermination, à l’autonomie et à la liberté d’expression. Au début du déclenchement de la Révolution, Merkel a prôné Moubarak de se soumettre à la volonté du peuple et de produire des changements fondamentaux qui s’élèvent à ses aspirations.

Le 4 décembre 2013: La première sous-secrétaire au ministère égyptien des Affaires étrangères, l'ambassadrice Fatma Zahraa Etman, a rencontré une délégation diplomatique allemande de haut niveau, présidée par le Secrétaire d'Etat allemand adjoint pour le Moyen-Orient et  l'Afrique du Nord,  l'Ambassadeur Volckmar Vinsel… Lors de la Révolution du 25 janvier 211, la Chancelière allemande, Angela Merkel,  a complètement soutenu le droit du peuple égyptien à l'autodétermination et à la liberté d'expression… Elle a aussi réclamé  l'ancien président Hosni Moubarak de répondre aux demandes du peuple.

Le 25 février 2011: Le ministre allemand des Affaires étrangères, Dr. Guido Westerwelle, s’est rendu en Egypte, en couronnement du succès de la révolution du peuple égyptien. Il a déclaré que la Révolution avait appris deux leçons à la communauté internationale : l’Islam n’est pas contre la civilisation ; la liberté, et non pas l’oppression, est une condition sine qua non à la sécurité et à la stabilité.

Les plus visités

From To