15 décembre 2019 12:07

Allocution du ministre des Affaires étrangères Sameh choukri

mardi، 16 août 2016 03:31

Allocution du ministre des Affaires étrangères Sameh choukri à l’occasion de la candidature de Madame la ministre Mouchira Khattab au poste de Directeur général de l'UNESCO

           

Monsieur le premier ministre,

Mesdames et Messieurs,

Mme la ministre Mouchira Khattab, notre candidate au poste de directeur général  de l’UNESCO

Au début, j’aimerais rendre hommage au choix tombé sur Mme la ministre/ Mouchira Khattab comme candidate au poste de directeur général de l’UNESCO, je ne digresserai pas sur les habilités de son excellence ayant amené à soumettre sa candidature à ce poste, car, elle une personnalité notable, avec des exploits tangibles dans beaucoup de domaines, et est considérée un modèle à suivre de la femme égyptienne capable de réaliser un succès remarquable aux postes qu’elle occupe.

Dans ce cadre, suite au dialogue culturel agréable qu’on a écouté, et suite à l’allocution distinguée du premier ministre, je ne perdrai pas le temps, et me contenterai de passer deux facteurs importants concernant notre candidature au poste de directeur général de l’Unesco.

Le premier facteur:

comme vous le savez, le sommet de l’Union africaine a pris fin hier à  Kigali, où on a soumis la candidature de Mme la ministre/ Mouchira Khattab au poste au poste de directeur général de l’Unesco au comité ministériel des candidatures, relevant  de l’Union, puis au niveau du Conseil exécutif de l’union dans son ensemble, puis aux chefs et au dirigeants africains. Le comité, le Conseil exécutif, et le sommet ont choisi Mme comme candidate, faisant de Mme la ministre Mouchira Khattab la candidate officielle du continent africain aux prochaines élections pour le poste de directeur général de l’Unesco.  

Prenant en compte que le délai des élections est en octobre 2017, les ministres, et les dirigeants africains  ont exceptionnellement convenu d’approuver la candidature égyptienne par anticipation, bien que les règles en vigueur à l’Union africaine ne le permettent pas, en estime du rang de l’Egypte, son patrimoine culturel, intellectuel et civilisationnel connu, qui la rend naturellement à l’avant-garde des Etats qui œuvrent pour occuper ce poste, outre les grandes habilités de la candidate égyptienne, son CV riche, ces expertises diversifiées, qui font d’elle une forte candidate digne d’occuper ce poste important. De cette tribune, j’adresse les remerciements sincères aux Messieurs les responsables aux Etats africains, pour leur soutien afin d’approuver cette candidature. Je leur affirme que leur candidate sera le meilleur représentant de notre continent africain, ce continent riche de diversité, et de son aspiration à occuper le rang qu’il mérite parmi les peuples du monde, appuyé sur la science, et le savoir, pour se lancer vers l’avenir. Elle sera de même le meilleur représentant de la civilisation arabe, son patrimoine, et sa contribution à la marche de l’humanité, renforçant le rang de prestige de cette civilisation, d’autant plus que nous, et le monde, confrontons une campagne féroce menée par les apôtres de la rétroaction, et de l’exclusion de l’autre ; les organisations terroristes qui œuvrent à déformer la civilisation arabo-musulman dont est fier plus d’un milliard d’habitants dans le monde. La candidate égyptienne constitue un modèle unique de la femme arabe/ africaine/ méditerranéenne qui a contribué à la marche de sa patrie, et sa nation, avec ses expertises et ses responsabilités.

Le deuxième facteur:

il va sans dire que les institutions de l’Etat égyptien se joindront et s’épauleront pour offrir tout le soutien à cette candidature, pour employer l’ensemble des capacités pour promouvoir la candidature de la façon appropriée, et pour coordonner avec les pays amis qui ont promis d’employer leurs contacts et leurs relations avec les pays concernés en soutien de la candidature égyptienne.

En plus, et en vue de tirer parti de la campagne électorale des scientifiques égyptiens, des personnalités égyptiennes de notoriété, et de grande réputation internationale dans les divers domaines entrant dans l’action de l’UNESCO, un conseil ministériel fut formé pour la campagne électoral fort d’une élite égyptienne notable munie d’expertises connues ou d’activités connexes  à la plupart des domaines de l’organisation, soit en éducation, enseignement, sciences, culture, monuments, environnement, développement durable, communication, ou technologie d’information, outre de personnalités ayant de larges contacts sur le plan international, dans le but de les employer au service de la campagne électorale.

J’ai l’honneur, dans ce cadre, de déclarer la formation du comité ministériel consultatif de notre campagne pour le poste de directeur général de l’UNESCO, par ordre alphabétique des Messiers les membres, qui sont :

-          M. le Dr/Ismail Serag-Eddine

-          M. le Dr/ Gaber Asfour

-          M. le Dr/ Zahi Hawas    

-          M. / Amr Badr      

-          M. le Dr/ Farouk AlBaz

-          Mme l’ambassadrice/ Fatam Az-Zahraa Etman      

-          M. / Mohamed Salamawi      

-          M. / Mohamed Farid Khamis     

-          M. le Dr/ Mostafa Al-Fiqi      

-          Mme la Dr/ Malak Zaalouk      

-          Mme la Dr/ Nadia Makram Ebeid       

-          M. / Nasser Abdel-Latif      

-          M. / Hisham Al-Khazendar      

-          M. le dr/ Hisham Al-Sherif

Les plus visités

From To