21 juillet 2019 03:22

El Sissi reçoit une délégation des journalistes africains

lundi، 13 mars 2017 10:10

 Le Président Abdel Fattah El-Sissi a affirmé que l'Egypte œuvrait à faire du Nil une zone de construction et de coopération entre les pays du bassin du Nil, en prenant en considération le droit des pays africains au développement et l'importance du Nil pour les Égyptiens comme leur source d'eau principale, a déclaré dimanche le porte-parole de la présidence Alaa Youssef.

Le président a fait ces déclarations durant la rencontre tenue avec une délégation de journalistes et de professionnels de médias représentants 25 pays africains, qui participent au stage de formation dispensée par l'Agence égyptienne du partenariat pour le développement.
Le Président a souligné que l'Egypte se souciait à même pieds d'égalité de la libération des pays africains et de leur droit à l'auto-détermination et de leur droit au développement socio-économique, a dit M.Youssef.

Le Président a réitéré l'importance du rôle des médias africains afin de sensibiliser les citoyens aux différentes questions relevant de leur vie quotidienne, d'aller de l'avant vers le travail africain commun et de mettre en exergue les défis que le continent doit relever.
Les médias doivent assumer également la responsabilité de la liberté d'expression et de faire preuve d'un niveau de professionnalisme hautement distingué, de subjectivité et de patriotisme comme étant un partenaire du processus de développement africain, a ajouté le président, signalant que l'Egypte tenait à accueillir les rencontres africaines pour promouvoir les échanges des points de vues et des expertises en faveur du progrès et du développement.

S'exprimant sur les piliers de la politique étrangère égyptienne envers l'Afrique, le président a affirmé que l'Egypte rejetait constamment toute ingérence dans les affaires internes, respectait la souveraineté territoriale des pays, se mobilisait en faveur de la coopération inter-africaine et exprimait les préoccupations africaines auprès des instances internationales, notamment durant son mandat comme pays membre non permanent du Conseil de sécurité, du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine et du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU.
M. El Sissi a souligné qu'il tenait à participer en personne aux Sommets de l'Union Africaine et à visiter les pays africains.
Selon le porte-parole, les journalistes africains ont salué le soutien présenté par l'Egypte, ont largement apprécié la récupération de son rôle pionnier au niveau du continent et la mise en place des projets de développement au niveau de la république et ont loué la lutte qu'elle mène contre le terrorisme.
Le président a noté que l'Egypte considérait que le terrorisme était un outil visant simplement à atteindre des objectifs politiques et qu'il ne traduisait ni l'Islam ni autre religion, voire il manipulait les idéologies extrémistes afin de détruire les pays et exploiter les ressources des peuples, affirmant que les Égyptiens se sont mobilisés dans un long combat contre ce fléau afin de le déraciner sur le volet militaire, sécuritaire, idéologique et social.

Les plus visités

From To