18 août 2019 09:25

Visite de Sissi en Allemagne et en Hongrie

Discours de Monsieur le Président Abdel Fattah Al Sissi au cours de la conférence de presse conjointe avec la Chancelière allemande

mercredi، 03 juin 2015 12:00

J'aimerais, tout d'abord, adresser mes sincères remerciements à Madame la Chancelière Merkel pour son aimable invitation de visiter l'Allemagne ainsi que pour l'hospitalité et l'accueil chaleureux qui m'ont été réservés. Je tiens de même à exprimer mon plaisir d'être à Berlin et nous sommes fiers des relations d'amitié et de coopération entre l'Egypte et l'Allemagne, les relations égypto-allemandes reposant sur des bases solides de coopération bilatérale dans divers domaines que nous nous efforçons de promouvoir et de consolider à travers la communication entre nos pays.

Dans ce contexte, la Chancelière Merkel a longuement parlé de nos aspirations à promouvoir les relations de coopération bilatérale dans les différents domaines afférant à l'économie, au commerce et à l'investissement. De mon côté, j'ai exprimé mon appréciation pour le niveau exceptionnel de la participation politique et économique allemande à la Conférence économique tenue à Charm el-Cheikh en mars dernier, soulignant que nous œuvrons très sérieusement à fournir un climat d'investissement attractif pour les entreprises étrangères et avons un programme global de développement jusqu'en 2030, en sus de la nouvelle loi sur l'investissement émise dans l'objectif d'encourager les investissements. Nous attendons une large participation des entreprises et investisseurs allemands dans nos programmes ambitieux et nos mégaprojets en vue du développement en Egypte et  de l'intérêt commun.      

D'autre part, la tenue en Egypte du Forum économique mondial sur le Moyen Orient et l'Afrique du Nord en mai 2016 est une preuve de la force de notre détermination à mettre en œuvre nos programmes de réforme économique et de la sincérité de notre volonté de développer les cadres de la coopération économique et de l'investissement international.

Au cours de ma réunion aujourd'hui avec la Chancelière Merkel, j'ai passé en revue la scène en Egypte et ce qui a été réalisé dans la mise en œuvre de la feuille de route en vue de la démocratisation grâce à l'adoption de la nouvelle Constitution et l'organisation des élections présidentielles. En outre, sont également en cours de préparation les élections législatives en vue d'achever l'édification démocratique des institutions de l'Etat. Nous attendons donc impatiemment,  pleins d'espoirs,  l'élection d'un Parlement efficient muni de vastes pouvoirs en vertu de la Constitution. 

Nous marchons ainsi fermement vers la réalisation des ambitions du peuple égyptien aspirant à jeter les fondements d'un Etat démocratique, qui lance ses énergies et protège ses droits et ses libertés, un Etat moderne et une société interactive par le biais de la contribution de ses institutions aux efforts internationaux déployés pour réaliser le progrès et enrichir les valeurs humaines communes.

Nos discussions ont également touché le dossier des institutions allemandes opérant en Egypte et j'ai expliqué à la Chancelière Merkel que nous sommes pleinement conscients de l'extrême importance que représente ce dossier pour le côté allemand, soulignant que nous partageons cet intérêt et soutenons et respectons le dialogue communautaire et la valeur de ses organisations afin de renforcer les capacités dans les divers domaines, tant pour le bénéfice de l'individu que de la société. Nous apprécions également le rôle des institutions allemandes en raison de la convergence et de la communication entre les peuples qu'elles fournissent. 

Dans ce contexte, je voudrais vous assurer du souci de l'Egypte à parvenir à une solution pour la régularisation des institutions allemandes opérant en Egypte, vu que nous travaillons avec la partie allemande pour parvenir à une solution qui prenne en compte toutes les dimensions juridiques et sociétales dans l'intérêt commun des deux pays.

Il existe déjà un dialogue sérieux entre les deux pays  basé sur le principe de transparence et d'ouverture  pour parvenir à un règlement de la situation des institutions allemandes opérant en Égypte, et je suis convaincu que la volonté politique commune entre nous aboutira inévitablement  à une solution satisfaisante pour les deux parties dans un proche avenir.

Notre réunion aujourd'hui a abordé le dossier de la lutte contre le terrorisme et j'ai souligné la nécessité de la concertation de nos efforts pour éliminer, voire éradiquer le terrorisme, son fléau affectant dorénavant les jeunes et les générations futures, tant dans notre région qu'en Europe. Aussi le phénomène des combattants étrangers nous invite-t-il à réfléchir sur les causes d'attraction des jeunes,  issus de différentes sociétés, par cette idéologie extrémiste, et nous oblige à faire face au phénomène du terrorisme à travers une stratégie globale sur le plan de la sécurité et des idées et combattre ces organisations, sans nulle sélectivité, tenant compte d'une unité sur une base intellectuelle et idéologique.

Je voudrais, pour terminer, remercier encore une fois la Chancelière Angela  Merkel pour son aimable invitation et nos discussions fructueuses d'aujourd'hui, précédées par notre première rencontre au cours de la Conférence économique de Davos en Suisse, janvier 2015. Je suis certain que le dialogue constructif entre nos deux pays contribuera à la réalisation d'une percée dans nos relations de coopération bilatérale à l'échelon politique, économique, de l'investissement, culturel, sécuritaire et sociétal.    

 

Berlin, mercredi 3 juin 2015  
 

Les plus visités

From To