21 juillet 2019 03:15

Visite de Poutine en Egypte

Visite du président russe en Egypte

mercredi، 25 février 2015 12:00

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a accueilli son homologue russe Vladimir Poutine, en visite au Caire les 9 et 10 février 2015 à la tête d’une délégation de haut niveau. Une autre délégation composée d’une quarantaine de responsables et d’hommes d’affaire et de médias russes l’a précédé, ce qui réverbère le grand intérêt porté par la Russie à la visite de Poutine, dans l’espoir de produire un tournant positif à l’échelle des relations bilatérales.

Il va sans dire que la coopération égypto-russe n’est pas toute neuve. Des projets géants, comme il est établi, fonctionnent en Egypte depuis la moitié du siècle passé grâce à l’amitié égypto-russe ; le Haut-Barrage, dont le développement a fait l’objet de quelques entretiens au cours de cette visite, est le fruit de la coopération bilatérale pendant les années 60 du XXème siècle.

Depuis, 94 institutions économiques et développementales géantes ont été bâties en Egypte, en coopération avec la Russie. Cette dernière visite de Poutine a cherché à développer une vingtaine d’entre elles.

Les pourparlers égypto-russes ont également porté sur l’activation des relations touristiques, éducationnelles et militaires, en plus des domaines économiques et commerciaux et les investissements, surtout à la lueur  de la Conférence économique, attendue mars prochain. En fait, cette conférence laissera la porte grande ouverte devant les investissements russes dans divers domaines selon l’inventaire des projets, préparé par le Ministère égyptien de l’Investissement pour le remettre aux délégations qui doivent assister à la conférence.

Les pourparlers égypto-russes ont enfin porté sur la conjoncture régionale et internationale. Nombreuses sont les questions qui intéressent les deux pays, dont les points de vue sont quasi-convergentes, notamment avec l’existence de noyaux enflammés dans la région iraqo-syrienne, un autre en Libye et un troisième au Yémen. Ont été aussi examiné au cours des entretiens le dossier du terrorisme, le soutien des efforts russes au sein du Conseil de Sécurité pour mettre les groupes terroristes, et surtout Daech, aux abois en obstruant leur financement, et l’activation du dialogue arabo-russe, en plus de la crise ukrainienne et les efforts franco-allemands pour dégager la voie devant un règlement approprié.
 


Les plus visités

From To