19 octobre 2019 09:38

Victoires de l'armée égyptienne

dimanche، 11 décembre 2016 11:05

La plus ancienne armée régulière dans le monde, l’armée égyptienne a commencé sa première guerre  dans le but d’unifier  l’Egypte  sous l’époque de Ménès en 3425 av.jc.

Tout au long champ de l’histoire égyptienne, l’armée égyptienne n’a  jamais été une armée d’agression ou de violation de territoires ou des droits d’autrui ... mais elle a toujours  cherché à  établir  la paix.

 

L’armée égyptienne est restée, tout au long de son histoire, une école des valeurs humaines soit en  temps de guerre ou en temps  de paix.

 

L’armée égyptienne a enregistré,  tout au long de son histoire, des victoires glorieuses et définitives.

Selon le site Global Fire Power - classement 2016 des premières puissances armées  en Afrique - l’Armée Egyptienne sort détentrice du titre de la première puissance militaire sur le contiennent soit le 12e rang sur 126 pays au monde. l’Egypte détenteur de ce nouveau titre disposerait de certains facteurs entre autres de l’effectif humain, de l'équipement pour l’Armée de l'air, de terre, la force navale et du carburant pour ses opérations.

Le classement ne s’est pas fait seulement sur le nombre total d'armes que dispose un pays, mais plutôt sur la diversité des armes, les facteurs géographiques, la flexibilité du logistique, les ressources naturelles, l'industrie locale et la disponibilité de l’effectif humain, a indiqué le GPF.


Leaders et héros

Guerre de l’unification

Il y a 8 milles ans, toutes les villes égyptiennes furent  unifiées  en deux grands royaumes : le Royaume de la Haute-Egypte et celui de la Basse-Egypte, chacun de ces deux royaume possédait  une armée organisée  et régulière, mais Ménès a réussi à unifier les deux royaumes en 3425 av.jc.

 

Au  début de la 3ème Dynastie  pharaonique, l’Egypte fut  exposée aux incursions des bédouins sur ses frontières, c’est pourquoi  le roi Zoser décida de créer une armée bien équipée capable de  résister aux intrus, et  cette armée avait été témoin d’une grande évolution sous l’époque du Nouvel Empire (1552-1085 av.jc).

 

Tout au long de cette époque l’armée égyptienne s’est jetée dans la mêlée de grandes batailles dans le but de récupérer  sa liberté et son indépendance.


Sous le Moyen Empire, l’Egypte avait été témoin de plusieurs immigrations asiatiques, notamment celle  des Hyksos,  qui sont parvenus  à s’emparer du pouvoir pour la première fois dans l’histoire égyptienne.

 

Le fardeau de la libération de l’Egypte de cette occupation étrangère a été le lot de la 17ème Dynastie. Plusieurs reines égyptiennes ont participé à ces guerres à l’instar de la reine Iah Hoteb, qui avait encouragé son mari le roi « Seqenenre Raa » dans sa lutte contre les Hyksos, puis son fils Ahmosis, qui a réussi à libérer l’Egypte des Hyksos.

 

Bataille de Megiddo

En 1468 av.jc, et après la mort de la reine Hatshepsout, le roi Thoutmosis III, qui avait régné l’Egypte  pendant  32 ans, avait dirigé 16 campagnes militaires visant à enraciner l’autorité égyptienne dans l’ancien monde... Le roi Thoutmosis III fut  considéré comme l’un des plus glorieux rois dans l’ancienne Egypte et l’un des plus célèbres chefs militaires et politiques, et la bataille de Megiddo figure  parmi ses principaux combats.

 

Megiddo – la colline actuelle de Muslam, située au nord ouest du  mont Karama au nord de Palestine- avait été choisi  par le roi Thoutmosis III pour attaquer ses ennemis et l’armée égyptienne avait réussi à mettre un terme à ce combat en  quelques heures.

Bataille de Kadesh

Ramsès II est  non seulement l’un des plus célèbres rois d’Egypte , mais il est également le fondateur du 2ème Empire de l’histoire de l’Ancienne Egypte, et parmi ses batailles importantes  figure celle de Kadesh.

 

Ce combat visait à mettre terme à la coalition asiatique contre la sécurité égyptienne... Au début de ce combat en 1285 av.jc, Ramsès II avait réussi grâce à ses talents et à sa performance militaire à transformer sa défaite en  glorieuse victoire. Les rois des Hittites  décidèrent  de conclure le premier  traité de paix dans l’histoire du monde en 1270 avec l’armée égyptienne. La bataille de Kadesh constitue l’une des plus grandes victoires militaires selon tous les critères et les standards militaires.

 

Bataille de Hattin

Depuis la conquête islamique, l’Egypte était devenue la forteresse de tous les Musulmans.

La bataille de Hattin compte  parmi les victoires islamiques  les plus significatives contre les armées des Croisés. En juillet 1187, l’armée musulmane sous l’égide de  Saladin avait réussi à vaincre les tentatives  des Croisés de démanteler  les rangs de l’armée égyptienne et de  mettre un terme à leur présence à Jérusalem.

 

Bataille de Mansourah

50 ans  après  la défaite des Croisés, le combat reprit à nouveau  sous l’égide du roi français Louis IX dans le but de conquérir l’Egypte au moment où  Al Saleh  Najme Al Dine  essayait  de  mettre un terme à la révolution en  Syrie.

 

La reine Chagaret  Al Dor avait réussi à  diriger l’armée égyptienne au cours de ce combat en veillant à maintenir secrète  la mort de son mari  Al Saleh Nagme  El Dine.

 

L’armée égyptienne  fortement soutenue par la coopération du peuple égyptien, est parvenue à vaincre les armées des Croisés dans  leur tentative d’occuper la ville de  Mansourah.

 

La bataille d’Aïn Djalout

Né en Chine, Gengis Khan avait étendu son pouvoir des  frontières de la Chine jusqu’au sein de l’Europe et dans les  capitales du Sham en un très court délai notamment après avoir tué des milliers de personnes dans des terribles massacres.

 

Après la mort de Gengis Khan, son petit fils (Makovan) ayant accédé au pouvoir, avait demandé à son frère  Hulako Khan de soumettre les Etats musulmans à son pouvoir. Ce dernier parvint  à envahir l’Iran, Bagdad, Gaza et à arriver au début  des frontières égyptiennes. L’Egypte à l’époque était sous le pouvoir du  Sultan Saif ad-Dine Qotoz, qui avait accepté le défi lancé par Hulako..

 

La bravoure des forces armées égyptiennes et la sagesse de leurs chefs   ont permis de réaliser la victoire sur l’armée mongolienne dans la bataille d’Aïn Djalout.   

 

L’Armée égyptienne aux temps modernes

Dès  son accès au pouvoir en Egypte au début du XIX siècle, Mohammad Ali Pacha  reconstruisit l’armée égyptienne dans le cadre de la modernisation du pays. De nombreuses campagnes militaires ont  été lancées contre la Turquie au Sham révélant  ainsi la bravoure du soldat égyptien et sa capacité d’utiliser les différentes armes modernes.

 

L’armée égyptienne a battu la Turquie  dans la bataille de l’Agriculture en avril 1832, dans la bataille d’Acre en mai 1832 et dans la bataille de Homs en juillet 1832.

 

Le conflit israélo-arabe

L’armée égyptienne s’était jetée dans la mêlée de plusieurs guerres dans le cadre du conflit israélo-arabe  qui avait pris naissance en 1948 après la  résolution de partage  de la Palestine  émise par  l’ONU,  en  deux États, un pour les Arabes et l’autre pour les Juifs.

 

En 1956, la France, Israël et la Grande-Bretagne  attaquèrent  l’Egypte après la  nationalisation du Canal de Suez  par Gamal Abdel Nasser, mais la forte résistance des habitants de la ville d’Ismaïlia les  empêchèrent de poursuivre leur agression.

 

Les Forces armées égyptiennes ont également combattu l’armée israélienne dans une autre guerre en 1967, mais furent vaincues.

 

La défaite de 1967  a profondément marqué le peuple égyptien. Mais, en dépit  de ce désespoir, la volonté égyptienne rejetta  la défaite et  déclara  sa ferme détermination  d’éliminer les effets de l’agression, quel qu’en soit le coût.

 

La guerre d’usure

La guerre d’usure contre l’armée israélienne a commencé en mars 1969 à l’Est du canal de Suez. Les Forces armées égyptiennes et Israéliennes  se sont engagées dans une   longue guerre  d’épuisement.

 

Le 8 mars 1969, l’artillerie égyptienne  ouvrit le feu contre les ennemis  tout au long de la ligne de confrontation détruisant  80% des fortifications israéliennes  sur la Ligne Barliev.

 

Nos forces armées avaient poursuivi leurs  opérations tout au long du Canal de Suez et parvinrent à faire subir de grandes pertes à l’ennemi israélien La  marine égyptienne  bombarda  les positions israéliennes sur le Littoral nord du Sinaï, et  attaqua  le port d’Eilat le 16 novembre 1969 dans le but de détruire 3 navires israéliens.


Le 5 février 1970, l’armée égyptienne  parvint  à détruire 3 camions citernes et 3 chars israéliens dans la région d’Al Kantara.


Le 6 février 1970, la marine égyptienne  attaqua à nouveau  le port Eilat et  réussit  à détruire deux navires israéliens.

 

Lorsque les troupes israéliennes ont tenté d’attaquer les positions égyptiennes dans l’île d’Al Khadra et dans le golfe de Suez, elles ont été lourdement battues.


Jour après jour, les batteries égyptiennes de missiles ont réussi à détruire 21 avions militaires israéliens en juillet 1970.

 

Après avoir subi de lourdes pertes, Israël  reconnut que la guerre d’usure avait créé un nouveau statu quo. Les États-Unis ont également commencé à prendre en considération  les grandes pertes  subies par les Israéliens, et c’est alors  qu’ils  proposèrent  l’Initiative de Rogers concernant  la cessation du feu le 7 août 1970. 

 

La guerre d’octobre

Le soldat égyptien avait réussi à traverser le Canal de Suez le 6 octobre 1973,  enregistrant ainsi un point lumineux dans l’histoire du peuple égyptien, qui était  totalement convaincu  de  son droit de récupérer  ses territoires et  sa dignité.

À 14:00 heures battantes, le 6 octobre 1973, le déclenchement de la première attaque aérienne égyptienne sur les positions israéliennes, lancée  détruisit 95% de ses objectifs.

L’armée égyptienne a réussi à réduire en poussières, les  3 millions de m3 à la ligne Barliev,  17 heures 15 , à frayer  le premier passage  à 18H,30 et  à installer le premier pont sur le canal à 20H,30.

 

Au cours du premier jour, nos forces armées ont réussi à détruire plus de 200 chars israéliens et à capturer plus de 1500 soldats et officiers israéliens.

La bravoure du soldat égyptien est  sa première arme dans la confrontation de ses ennemis depuis  la victoire d’Ahmosis sur les Hyksos jusqu’à la victoire de l’armée égyptienne sur l’armée israélienne.

 

Les plus visités

From To