19 juillet 2019 11:12

L’Egypte participe à la conférence de Rhodes sur la sécurité et la stabilité

jeudi، 20 juillet 2017 02:34

La conférence de Rhodes sur la sécurité et la stabilité a clôturé ses travaux vendredi avec la participation du ministre des affaires étarngères Sameh Choukri ainsi que  les ministres des Affaires étrangères et hauts fonctionnaires de Grèce, Albanie, Bulgarie, Croatie, Chypre, Italie, Slovaquie,  Jordanie, Liban, Libye, Tunisie, Emirats arabes unis à un ancien carrefour des peuples et des cultures. 

Cette initiative, lancée par M. Nikos Kotzias, ministre des Affaires étrangères de la Grèce, ouvre la voie à l’établissement d’un forum de dialogue, visant à approfondir la coopération entre les acteurs clés dans une région frappée par des défis de sécurité et des forces déstabilisatrices, tout en reconnaissant le fait qu’aucun pays ne peut à lui seul faire face aux problèmes posés de nos jours.

M. Nikos Kotzias a mis l’accent sur le rôle de l’Egypte pour réaliser la sécurité et la stabilité  au Moyen Orient,en soulignant que le mécanisme de coopération tripartite entre l’Egypte ,la Grèce et le Chypre représente un instrument pour renforcer la coopération dans la région en assurant la nécessité  du prochain sommet tenu en Egypte en Octobre 2016 à la lumière des défis et des dangers dont font face le moyen orient et le continent européen.

Cette conférence soulignera la nécessité de mettre en œuvre une action collective, car il est impératif d’agir ensemble afin de garantir la sécurité et la stabilité dans la région tout entière.


Ledit triangle d’instabilité, formé par l’Ukraine au sommet, la Libye et la Syrie / Irak aux côtés Ouest et Est respectivement, a des conséquences négatives sur la Méditerranée orientale, le Moyen-Orient élargi et l’Europe du Sud-est. La crise des migrants et des réfugiés qui perdure, l’extrémisme et la radicalisation attestent de la situation critique dans laquelle se trouve la région élargie.

La conférence de Rhodes est basée sur une vision politique : instaurer la sécurité et la stabilité au moyen d’initiatives conjointes et de synergies afin d’éviter la fragmentation et apporter la paix et la prospérité.

Celles-ci incluent le développement de relations et de mouvements qui aboutira à un plus haut niveau d’interdépendance. Il s’agit de développer des réseaux universitaires et culturels visant à surmonter les stéréotypes et les conceptions erronées, ou encore des échanges entre les peuples – des ponts entre les cultures – visant à promouvoir la compréhension et le respect de la diversité.

De même, la coopération économique dans un monde moderne mondialisé requiert des synergies et une connectivité dans les secteurs du commerce, de l’énergie et des transports.

Notre volonté consiste à parvenir à une coopération positive, visant à remédier au développement inégal et à l’inégalité, les principales causes des turbulences et de la haine.

De ce fait, les deux séances plénières des 8 et 9 septembre seront consacrées à la définition des défis actuels auxquels nous sommes confrontés afin de développer des synergies conjointes en vue de relever :

•    Les défis posés par la crise migratoire, y compris les besoins humanitaires sans cesse croissants, les systèmes d’asile inappropriés et les menaces à la cohésion sociale,

•    Les défis de sécurité dans le domaine environnemental / climatique, par le biais de programmes sur l’éducation, le renforcement des capacités et le transfert de connaissances concernant des mesures visant à prévenir les débris marins et à développer des systèmes de gestion des eaux et des déchets respectueux de l’environnement.

•    Les défis qui pèsent sur la sécurité maritime, y compris la piraterie, la traite des personnes, le terrorisme, le trafic d’armes, la surpêche, la pollution, les catastrophes naturelles et les catastrophes dues aux activités de l’homme, et

•    Les menaces constantes à la diversité culturelle et religieuse, y compris les causes profondes de la radicalisation et de l’extrémisme violent.

La conférence de Rhodes sur la sécurité et la stabilité s’efforcera de mettre en relief le besoin vital pour les Etats de faire preuve d’un engagement réel et d’une volonté politique en vue de dissuader toutes ces forces déstabilisatrices qui engendrent de la souffrance et des troubles et menacent la sécurité et la stabilité.


Les plus visités

From To