28 juin 2022 03:16

Allocution et discours

Discours du Président 'Abd al-Fattâh al-Sissi (Forum des Jeunes du Monde à Charm el-Cheikh)

mardi، 07 novembre 2017 - 01:57

Vos Excellences. Chers jeunes du monde. Nobles visiteurs de l’Égypte.

Mesdames et messieurs,

Bienvenue au cher Sinaï, terre de la paix, des Prophètes et de la civilisation. J’aimerais enregistrer ma gratitude et ma joie vis-à-vis de ce rassemblement exceptionnel, convoqué par les jeunes de l’Égypte, enthousiasmés au façonnement de l’avenir de leur patrie et de l’humanité en entier en se fondant sur la paix et le développement.

J’aimerais également enregistrer ma fierté vis-à-vis des jeunes patriotes enthousiastes qui cherchent sans relâche à dicter leur volonté et à façonner un avenir qui concrétise leurs aspirations et leurs ambitions et qui dépasse les frontières de la patrie pour englober toute l’humanité.

Ce sont ces jeunes qui ont un jour rêvé que nous nous réunissons dans cette salle pour nous entretenir et formuler des visions communes pour l’avenir. Un rêve de bienséance, d’espoir et de stabilité pour toute l’humanité. Un rêve qui va au-delà des conflits restreints et de la discrimination aux niveaux de la religion, de la race, du genre ou de la couleur pour englober l’homme qu’Allah, exalté soit-Il, a créé pour peupler cet univers, essaimer le bien et bâtir l’avenir et la civilisation.

Mesdames et messieurs,

La perspective de nos jeunes est une implémentation moderne d’une ancienne vision que nos ancêtres ont élaboré au moment où ils ont posé la première pierre de la civilisation humaine. Ils ont planté le bien dans notre terre brune, ont excellé dans l’édification de la gloire sur les rives de notre rivière immortelle, ont instauré l’Histoire par leurs dessins sur les parois des temples, et ont guidé toute l’humanité vers la voie de la civilisation. Ainsi les jeunes d’Égypte sont-ils restés le prolongement du projet de leurs aïeuls, fondé sur les principes de la civilisation humaine qui est encline à la paix, qui tient à la stabilité et à la sécurité, et qui établit le développement et la créativité.

Mesdames et messieurs,

Les jeunes d’Égypte sont parvenus à dicter leur volonté et à préserver son identité, sa civilisation et son patrimoine contre les tentatives essayant de les effacer et de les détruire. Ils ont triomphé face à la volonté stérile de groupuscules radicaux qui ont eu recours au meurtre et à la violence pour imposer leurs idées imbibées du sang des innocents. Ils ont fermement défendu leur volonté que le terrorisme se trouve incapable de vaincre leurs rêves, même s’il tue les innocents.

Ainsi les jeunes d’Égypte sont-ils le prolongement naturel de leurs ancêtres qui ont fait face au mal qui a essayé de détruire les civilisations humaines. Leur combat contre le terrorisme est toujours allé de pair avec le combat de la construction et du développement.

Ils ont entrepris des pas de géant sur la voie de la transformation de leur rêve en une réalité vécue, et se sont mis à planter l’espoir, à bâtir la gloire et à façonner le présent et le futur.

Mesdames et messieurs,

Ma partialité en faveur des jeunes d’Égypte qui ont convoqué le Forum des jeunes du monde – dont nous assistons aujourd’hui à sa première version – émane d’une certitude profonde et d’une foi sincère : le dialogue, l’échange des points de vue et les zones communes avec l’autre constituent le seul moyen pour relever n’importe quel défi. Si l’appel au dialogue est lancé par les jeunes d’Égypte, c’est un témoignage géo-historique en faveur de l’Égypte, carrefour des civilisations et des religions situé au cœur du monde.

À quelques kilomètres de notre assemblée, Allah, exalté soit-Il, S’est adressé à Moïse (Moussâ, Alaihi Assalam), et à côté de notre rassemblement, se trouve la route que le Messie et la Vierge Marie avaient empruntée lors de leur voyage sacré. C’est sur la terre de l’Égypte qu’est érigé al-Azhar, le phare de l’Islam modéré.

L’Égypte pharaonique est une civilisation. L’Égypte arabe est une appartenance. L’Égypte africaine est la racine. L’Égypte méditerranéenne est une culture. Or, l’Égypte avec toute ces dimensions culturelles et civilisationnelles essaye de jouer son rôle historique dans la formulation de la vision de la paix et de la stabilité. 

J’affirme – et j’aurais peut-être raison de le faire – que le monde a à présent fort besoin d’une véritable halte pour trier les théories et les visions qui ont embrasé la globe que nous habitons par les conflits et les guerres, et qui y ont parsemé violence et terrorisme.

Aujourd’hui, nous sommes tous enjoints d’endosser notre responsabilité historique et d’élaborer une perspective de l’avenir susceptible de garantir un monde sécurisé et stable où ses habitants vivent en paix et jouissent de la liberté de confession et d’expression. Un monde dénué de la violence, de la discrimination religieuse ou sectaire et de la ségrégation raciale.

Mes fils et mes filles, jeunes du monde et jeunes d’Égypte, 

Je vous appelle, au départ de ce Forum, d’être à la hauteur de la confiance que nous plaçons en vous, et de nos ambitions qui partent de notre foi dans vos potentiels. Je vous appelle également à exercer la vertu du dialogue et de la cohabitation sur des bases objectives, impartiales, à l’écart du fanatisme au détriment de l’autre.

Je vous prône de mener un dialogue humain dépourvu de la discrimination. Rappelez-vous qu’Allah, exalté soit-Il, nous a créé tous en tant qu’êtres humains qui ont, de par Sa grâce, des points de vue variés, puis nous a laissé le choix libre, et nous a commandé de peupler la terre, d’y répandre la paix et le bien.

De prime abord, cette multitude humaine, culturelle et civilisationnelle qui garnit cette salle est capable d’animer notre espoir et notre confiance dans le faite que les humains restent toujours en mesure de nouer un dialogue et de transformer en réalité le rêve de la vie en paix. Le rêve d’un monde où il n’y a plus de réfugiés opprimés chassés de leurs patries, ni des sans-abris et des misérables privés du minimum de la vie décente, ni un être humain souffrant de la discrimination à cause de sa religion, son genre ou sa couleur. Le rêve d’un monde où il n’y a plus d’extrémistes qui attisent le sabotage et la destruction. Le rêve d’un monde qui achemine vers la civilisation, qui converse sur une base culturelle, et qui tend à la complémentarité économique.

À partir de ce site, de la terre de la paix, et devant vous, j’annonce le démarrage du Forum des Jeunes du monde.

Qu’Allah, exalté soit-Il, vous accorde le succès pour réaliser ce qui profite à l’humanité en entier, et qu’Il vous protège tous.

Related Stories

Les plus visités

From To