05 décembre 2021 04:43

Les Relations économiques

samedi، 09 décembre 2017 - 10:33

Les relations économiques entre l’Egypte et la Jordanie ont connu un grand élan pendant ces dernières décennies… Les deux pays ont signé plusieurs accords commerciaux bilatéraux et régionaux… L'Égypte et la Jordanie ont signé un accord de libre-échange en Décembre 1998, entré en vigueur en Décembre 1999… Cet  accord prévoit une réduction progressive des tarifs douaniers, des impôts et des autres frais à effet équivalent pour sept ans avant de les annuler  complétement en Janvier 2005… En outre, les  deux pays ont signé un accord pour le développement de libre-échange entre les pays arabes, portant sur l'exemption totale des tarifs douaniers en janvier 2005… Les deux pays ont signé aussi en Février 2004 un accord pour l'établissement d'une zone de libre d'échange entre les pays arabes méditerranéens (accord d’Agadir)… Cet accord est entré en vigueur en août 2006.

Le volume total des échanges commerciaux entre l'Égypte et la Jordanie a atteint 587 millions de dollars en 2016.

Quant aux échanges agricoles, la Jordanie importe chaque année plusieurs récoltes égyptiennes, y compris : le riz, les pommes de terre, les oignons, la goyave et la mangue. L'Egypte importe de Jordanie des produits agroalimentaires tels que l'huile d'olive. Le volume des investissements jordaniens en Égypte a atteint 586 millions de dollars en 2016… Le volume des investissements égyptiens ont atteint 310 millions de dollars pendant la même période.

En 2017, le volume des investissements égyptiens en Jordanie a atteint un milliard de dollars, alors que les investissements jordaniens en Egypte a atteint deux milliards de dollars dans les domaines de l’industrie, des services, du  financement, du tourisme, de l’agriculture et des technologies de l’information.

Le Haut comité conjoint égypto-jordanien  a commencé le 26 juillet 2017 ses réunions à Amman sous la présidence de la ministre égyptienne de l’Investissement et de la Coopération internationale, Sahar Nasr, et du ministre jordanien de l’Industrie, du Commerce et de l’Approvisionnement, Yaroub Qudah… La tenue des réunions du Haut Comité conjoint égypto-jordanien s’inscrit dans le cadre du désir des deux pays à promouvoir leurs relations bilatérales dans les divers domaines… Ce Comité constitue un important forum pour promouvoir le dialogue et les relations économiques entre les deux pays frères, a souligné Mme Nasr. Le Comité a décidé d'organiser une exposition annuelle pour la vente des produits égyptiens en Jordanie et une autre jordanienne en Egypte  pour un coût total d’un million de dollars chacune. Mme Nasr a ajouté que les deux Premiers ministres égyptien et jordaniens avaient assisté à la signature de nombreux accords visant à créer un climat propice aux investissements des deux pays.

Le 9 août 2016 : Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Tarek Qabil, a affirmé que le volume des échanges commerciaux entre l’Egypte et la Jordanie a atteint 237,8 millions de dollars pendant la période allant du janvier au avril 2016, moyennant un taux de croissance de 51,5% par rapport à la même période de l'année précédente… Les exportations égyptiennes vers la Jordanie comprennent les équipements médicaux, la céramique, les appareils ménagers et les fruits…  La balance commerciale a atteint 155,6 millions de dollars  en faveur de l'Égypte. Le volume des investissements jordaniens en Égypte a atteint 519,27 millions de dollars dans les secteurs de l'industrie, des finances, de la construction, de l'agriculture, des technologies de l'information et de la communication, alors que le volume des investissements égyptiens en  Jordanie a atteint 310 millions de dollars dans les secteurs des produits agroalimentaires, des matériaux de construction, des automobiles et des finances.

Le 27 mai 2015 : Le Premier ministre, Ibrahim Mahlab, et son homologue jordanien, Abdallah Al Nasour, ont assisté à la signature de 10 protocoles de coopération et programmes exécutifs, dont un mémorandum d'accord dans le domaine de l'irrigation et des ressources hydrauliques, des médias et des services publics.

Les accords

- Le 31 août 2016 : l'Egypte et la Jordanie ont signé 13 accords de coopération dans les divers domaines.

Ces accords stipulent la coopération dans les domaines de la pharmacie, de la culture, des médias, du transport maritime, des mines, de la main-d'œuvre, de l'assurance sociale, des affaires islamiques et de la formation professionnelle.

En outre, un programme de coopération a été signé entre l'agence de presse jordanienne « Petra » et l'agence de presse égyptienne « MENA ».

- Le programme exécutif d’un mémorandum d’entente  dans le domaine des ressources hydrauliques pour 2015-2017 a été signé.

- Un protocole de coopération technique a été signé dans le domaine de l'électricité et des énergies renouvelables a été signé.

- Un Protocole de coopération a été signé dans le domaine de l’investissement.

 

- Un accord sur la protection et la restauration du patrimoine culturel volé et la lutte contre le trafic illicite a été signé.

Les accords économiques

- Un mémorandum d’entente sur la création et la gestion des zones industrielles a été signé.

- Un nouvel accord concernant le travail et les ressources humaines a été signé.

- Un protocole de coopération a été signé  dans le domaine de la géologie et des mines.

- Un programme exécutif de coopération a été signé entre Al Azhar et le ministère jordanien des Waqfs.

- Un programme exécutif a été signé dans le domaine de la formation professionnelle pour 2017-2018.

- Un mémorandum d’entente a été signé dans le domaine de l'administration publique.

Projet de gaz égyptien en Jordanie:

Le projet du gaz naturel, signé par l'Egypte, la Syrie et le Liban en 2000, stipulant le transfert du gaz naturel égyptien à travers des tubes vers ces pays, représente le noyau des projets stratégiques arabes lequel contribue à la promotion de la coopération arabe conjointe.

Le pompage du gaz égyptien vers la Jordanie à sa première phase d’essai a commencé en 2003 où il a participé au transfert du gaz extrait des mines de la Mer Méditerranée et du Delta à partir d’El Arish jusqu’à Taba, d’un espace long de 265 km ensuite vers la Jordanie à travers le golfe d'Aqaba, à l’aide d’une ligne maritime. Il a contribué à fournir le gaz à la station thermique d’Aqaba dont le potentiel est de 650 MW.

En Janvier 2006, le test de fonctionnement de la deuxième phase a débuté, à partir de la ville d'Aqaba au Sud vers la région Rehab au Nord de la Jordanie aux frontières jordano-syriennes, la longueur de cette ligne est d'environ 395 km et un diamètre de 36 pouces d’El Aqaba jusqu'à Rehab, et comprend une station de compresseurs du gaz et un système de contrôle mécanique sophistiqué, avec une énergie estimée de 10 milliards de mètres cubes par an à un coût de 300 millions de dollars.

La mise en exécution de la deuxième phase de la ligne, réalisée par un consortium dirigé par Petrojet de l'Egypte, constitue la plus grande opération de construction étrangère pour une société égyptienne à l’étranger. Il est prévu d’achever la troisième phase de la ligne de gaz arabe à partir des frontières jordano-syriennes jusqu’a Homs, d’une longueur de 310 km en Juillet 2007, ensuite la ligne se poursuivra vers les frontières syro-turques lors de la signature de contrats pour la vente du gaz naturel entre l'Égypte et la Turquie et certains pays européens.

Related Stories

Les relations politiques
samedi، 09 décembre 2017 - 10:09

Les plus visités

From To