04 février 2023 02:07

El-Sissi accueille le Prince héritier saoudien

dimanche، 04 mars 2018 - 01:05

 Le Président El-Sissi reçoit, dimanche 4 mars 2018, le Prince héritier saoudien Mohamed ben Salman, qui effectue une visite de trois jours en Egypte.

C’est la première visite effectuée par Son Altesse à l’étranger depuis sa prise des fonctions en 2017.

El-Sissi et le Prince héritier saoudien discuteront des aspects des relations bilatérales et des moyens de les améliorer dans divers domaines.

Ils examineront aussi le renforcement des relations fraternelles et l’amitié entre les deux pays, ainsi qu’un certain nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Aperçu médiatique

Les relations entre l'Egypte et l'Arabie saoudite sont distinguées et ont une position importante sur la carte géopolitique aux niveaux arabe, islamique et international, a indiqué dimanche l'agence de presse saoudienne ''WAS'' dans un reportage.

L'Egypte et l'Arabie, qui sont liées par des relations profondes, fortes, historiques et stratégique, sont unanimes à propos des différentes questions régionales, lit-on dans le reportage.

Ryad considère l'Egypte comme une pierre angulaire de la stabilité régionale.

Ces relations sont désormais fortes grâce au soutien du Président Abdel Fattah El-Sissi et du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, a signalé l'agence.

Le 27 Octobre 1955, l'Egypte et l'Arabie saoudite ont signé un accord de défense commune au Caire.

La coopération fraternelle entre le Caire et le Riyad a été très claire lors de l'agression tripartite contre l'Egypte en 1956, au cours de laquelle l'Arabie saoudite a fortement soutenu l'Egypte dans tous les domaines politiques, économiques et militaires. Le 27 août 1956, l'Arabie saoudite a octroyé un montant de 100 millions de dollars à l'Egypte, notamment après que les Etats-Unis a retiré son offre pour construire le Haut-Barrage. Le 30 Octobre, elle a annoncé la mobilisation publique de ses soldats pour faire face à l'agression tripartite contre l'Egypte.

Pendant le Sommet arabe tenu en août 1967 à Khartoum après l'agression israélienne contre l'Égypte, la Syrie et la Jordanie, le roi Faysal Bin Abdel Aziz Al Saoud a appelé tous les pays arabes de présenter le soutien financier nécessaires à ces trois pays pour faire face à cette agression. Les pays arabes participants à ce sommet ont répondu immédiatement à cet appel. La coordination égypto-saoudite a poursuivi jusqu'à la guerre d'Octobre, au cours de laquelle l'Arabie Saoudite avait largement contribué dans les coûts subis par l'Egypte.  
       
Le Royaume a conduit le combat du pétrole en faveur de la guerre d'Octobre, dont les résultats stratégiques et militaires ont prouvé que la coordination entre les deux pays peut atteindre les buts arabes suprêmes arabes.

En mars 2015, le roi, Salmane ben Abdelaziz Al-Saoud avait visité l'Egypte pour participer au sommet arabe et avait été accueilli par M. El-Sissi, a ajouté le reportage.

En août 2015, le roi Abdelaziz avait affirmé, dans un entretien téléphonique avec chef de l'Etat égyptien, l'importance de ''la déclaration du Caire'' pour le monde arabo-musulman.

En novembre 2015, un accord avait été signé pour la création d'un Conseil de coordination égypto-saoudien afin de mettre en application la déclaration du Caire.

Le souverain saoudien avait donné des directives aux compagnies aériennes saoudiennes de poursuivre leurs vols depuis Riyad et Djeddah vers Charm El-Cheikh afin de soutenir le tourisme en Egypte, lit-on du reportage.

En avril 2016, - Dans une déclaration à l'Agence de presse saoudienne(SPA), l'ambassadeur Hamdi a indiqué qu'il existe une concordance des positions du Royaume d'Arabie Saoudite et de la République arabe d'Egypte sur les questions régionales dont notamment la participation de l'Egypte à la coalition arabe dirigée par l'Arabie Saoudite en vue de soutenir le gouvernement légitime au Yémen, ainsi que par rapport au dossier syrien et en faveur du maintien de l'identité syrienne, affirmant la poursuite de la coordination entre les deux parties dans tout ce qui sert les intérêts des deux peuples frères.   
             
L'ambassadeur Nasser Al-Hamdi s'est félicité des positions du Royaume d'Arabie Saoudite à l'appui de la République arabe d'Egypte dans divers domaines, exprimant ses remerciements et sa gratitude au Serviteur des Deux Saintes Mosquées le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saoud pour ce soutien à l'économie égyptienne de diverses manières, tout notant que les investissements saoudiens en Egypte sont de l'ordre de 5,6 milliards de dollars et que les investissements égyptiens au Royaume sont de 1,1 milliard de dollars.

Lors de la visite, le Président Abdel Fattah El-Sissi avait décerné au roi saoudien l'Ordre du Nil en signe d'appréciation de ses services humanitaires nobles.

8 avril: Le serviteur des deux Lieux saints, avait entamé sa première visite officielle en Egypte. Le président Abdel Fattah Al-Sissi et le roi Salmane ont tenu des pourparlers sur les moyens de consolider les relations bilatérales dans les divers domaines. Le Président Abdel Fattah El-Sissi a décerné le Collier du Nil au roi Salmane ben Abdelaziz d'Arabie saoudite.Le Collier du Nil est la plus importante décoration égyptienne décernée à ceux qui offrent de grands services pour la patrie et l'humanité.

En 2017, 13 mai: Le président Abdel Fattah El-Sissi a reçu le ministre saoudien du service civil Essam Ben Said, en présence de l'ambassadeur d'Arabie Saoudite au Caire. M. Ben Said a remis au président El-Sissi une invitation du roi saoudien Salmane ben Abdel Aziz pour assister au sommet arabe-islamique-américain prévu le 21 mai en cours, en présence du président américain Donald Trump. Le ministre saoudien a affirmé l'attachement de son pays à la participation égyptienne au sommet et la profondeur des relations stratégiques et historiques liant les deux pays, saluant la coordination commune vis-à-vis des différentes questions régionales en faveur des intérêts des nations arabe et islamique.

23 avril: M. El-Sissi est arrivé antérieurement à Ryad pour une visite officielle à l'invitation du roi Salmane. Les deux parties ont examiné, lors du sommet, les relations fraternelles et étroites qui lient les deux pays, les domaines de la coopération bilatérale et les derniers développements dans la région. 

Les activités de la visite  

Le 4 mars 2018 


 Le Président Abdel Fattah El-Sissi et le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane Al-Saoud, également vice-premier ministre et ministre de la Défense, se sont mis d'accord pour poursuivre les efforts afin de faire face aux ingérences régionales et aux tentatives visant à semer la division entre les pays de la région, a indiqué le porte-parole de la présidence, Bassam Radi.

Les deux bords ont également jugé impératif que les pays arabes s'unissent afin d'affronter les dangers et les défis que relève la région arabe, notamment ceux liés au terrorisme, a ajouté M. Radi.

Le chef de l'Etat égyptien a affirmé que la sécurité du Golfe arabique faisait partie intégrante de la sécurité nationale de l'Egypte, signalant que l'atteinte à la sécurité du Golfe n'est pas tolérée.

M. El-Sissi a salué le prince hériter saoudien qui effectue sa première visite officielle en Egypte, exprimant l'appréciation par l'Egypte, direction et peuple, du roi saoudien Salman ben Abdelaziz et du Royaume saoudien qui entretient des relations historiques avec l'Egypte.

M. El-Sissi a souligné l'attachement de l'Egypte à promouvoir la coopération avec l'Arabie saoudite dans les divers domaines.

Pour sa part, le prince héritier a transmis à M. El-Sissi les salutations du roi d'Arabie saoudite, affirmant qu'il a tenu à effectuer sa première visite à l'étranger en Egypte à la lumière des relations fortes et étroites liant Riyad et le Caire.

M. Mohamed Ben Salman a espéré que cette visite donnera un élan aux relations égypto-saoudiennes stratégiques aux niveaux populaire et officiel, et renforcera la coopération bilatérale tous azimuts.

L'entretien s'est également penché sur les moyens de renforcer les perspectives des relations bilatérales, notamment en matière d'économie et d'investissement, ainsi que sur le lancement de davantage de projets conjoints, en particulier dans le domaine de l'investissement touristique en mer Rouge.

Lors de l'entrevue, des questions régionales actuelles ont été abordées, a fait savoir le porte-parole.

Les deux bords se sont également mis d'accord pour poursuivre les efforts conjoints afin de parvenir à des règlements politiques des crises actuelles.

Le Président Abdel Fattah El-Sissi avait plus tôt accueilli, à l'aéroport international du Caire, le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman Al-Saoud, qui effectue une visite de trois jours en Egypte, accompagné de ministres et de hauts responsables saoudiens.

De même,  Président Abdel Fattah El-Sissi et le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman Al Saoud, ont assisté, dimanche, à la signature d'un nombre d'accords de coopération bilatérale dans de divers domaines.

1- Un accord de coopération a été signé dans le domaine de la protection de l'environnement et de réduction de la pollution.

2- Un accord a été conclu entre le Fonds public d'investissement d'Arabie saoudite et le ministère égyptien de l'Investissement et de la Coopération internationale pour la création d'un fonds égypto-saoudien de l’investissement.

3- Un mémorandum d'entente a été signé entre le Fonds public d'investissement d'Arabie saoudite et le ministère précité pour activer le fonds égypto-saoudien de l'investissement.

4- Un autre accord a été conclu entre l'Autorité générale d'investissement et des zones franches et l'Autorité générale de l'investissement d'Arabie saoudite pour exécuter un programme de coopération bilatérale visant à encourager l'investissement.

Le 5 mars 2018

Le Président Abdel Fattah El-Sissi et le vice-Premier ministre et ministre saoudien de la Défense, le prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane ont visité lundi la ville d'Ismailia pour inspecter un nombre de projets nationaux, en présence de hauts responsables de deux Etats.

M. El-Sissi et le prince saoudien ont tenu compte de l'explication faite par le président de l'Autorité du Canal de Suez, le général Mohab Mamich sur le projet de développement du Canal qui devrait transformer l'Egypte en un centre mondial logistique, a déclaré le porte-parole de la présidence, l'ambassadeur Bassam Radi.

Selon M. Mamich, le projet offrira d'importantes opportunités d'investissement dans les secteurs industriel, touristique et du service.

M. Mamich a fait état de l'horizon de la coopération entre la zone économique du Canal de Suez et le projet saoudien Néom (ville futuriste sur les bords de la mer Rouge).

Le président de l'Autorité de génie militaire, le major-général Kamel El-Wazir a fait une explication sur le projet de tunnels du Canal de Suez, faisant état du plan pour le forage d'un cinquième tunnel.

Il a fait savoir que le forage de ces tunnels avait pour but de relier le Sinaï au reste de la République et de promouvoir le mouvement du transport et du commerce depuis et vers le Sinaï.

M. El-Sissi et le prince héritier saoudien ont mené une tournée maritime au Canal de Suez et ont inauguré la station balnéaire d'El-Forsan à Ismailia.

Le ministre adjoint de la Défense, le major-général Nabil Salama a dit que la station balnéaire d'El-Forsan était édifiée sur une superficie de 38 feddans à la ville d'Ismailia à l'ouest du Canal de Suez, ajoutant que cette station serait un projet touristique intégral avec un centre commercial ainsi que de marina touristique internationale, et un club sportif culturel et social de 40 féddans.

Le 6 mars 2018



Le Grand imam d'Al-Azhar cheikh Ahmed El-Tayyeb, a reçu lundi le Prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane Ben Abdel Aziz Al Saoud également vice-premier et ministre saoudien de la Défense.

L'entretien a porté sur la coopération entre l'instance d'Al-Azhar et l'Arabie Saoudite dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et de la propagation de la modération et de la paix, ainsi que sur les questions d’intérêt commun.

Le secrétaire de l'instance d'Al-Azhar, Abbas Choumane, le recteur de l’université d'Al-Azhar, Mohamed El-Mahressawi et le secrétaire général de l'Académie des recherches islamiques, Mohieddine Afifi ont pris part à la rencontre.


De meme, Le prince héritier saoudien, également vice-premier ministre et ministre de la Défense, Mohammed ben Salmane, est arrivé, lundi soir, à la cathédrale de Saint-Marc à Abbassiyah.

M. Ben Salmane a été reçu par le Pape Tawadros II d'Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint Marc, et un certain nombre d'évêques de l’église orthodoxe. 

Le prince héritier saoudien est le plus haut dignitaire saoudien à visiter la cathédrale Saint-Marc d'Abbassiah dans l'histoire des relations égypto-saoudiennes.

A noter que le Pape Tawadros II avait rencontré le gardien des deux saintes mosquées, le roi Salmane ben Abdelaziz, lors de sa visite au Caire en avril 2016, une réunion considérée comme historique. Le haut dignitaire copte avait alors rendu visite au roi Salmane à sa résidence dans un hôtel au Caire.

La rencontre du Pape Tawadros II avec le prince saoudien a pour but de renforcer les liens entre l'Arabie Saoudite et l’église copte, la plus importante du Moyen-Orient, a déclaré le porte-parole de l'Église, le père Boles Halim.

 



Related Stories

Les plus visités

From To