25 janvier 2022 10:28

13-19 octobre 2018

dimanche، 21 octobre 2018 - 01:15

La BM annonce un milliard d'USD de financement pour le développement du Sinaï

Le vice-président de la Banque Mondiale (BM) pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Farid Belhag a annoncé le déblocage d'un milliard d'USD pour soutenir les efforts de l'Egypte dans le développement de la région du Sinaï notamment après sa réussite à en extirper le terrorisme. 
Mr Belhag a tenu ces propos lors d'une réunion sur le développement du Sinaï organisée par la BM à Bali en Indonésie dans le cadre de ses rencontres annuelles auxquelles participent la ministre de l'Investissement Sahar Nasr, des partenaires du développement et des fonds arabes.
Mr Belhag a souligné que la BM était attachée à appuyer ce programme pour assurer le développement intégral et durable de cette région qui lie entre l'Afrique et l'Asie.

Pour sa part, la ministre de l'investissement, Sahar Nasr a rappelé que le programme comprenait 26 projets liés entre autres à l'infrastructure, l'assainissement, la santé, l'habitat, l'éducation, le développement agricole et industriel, l’accès à l'eau potable et aussi le soutien de la femme
De leur côté, les fonds arabes ont affiché aussi leur souci d'apporter leurs contributions à cet égard, après avoir fourni auparavant un premier financement de 2.5 mds d'USD.

Le PM loue les résultats du rapport du Fonds monétaire international

Le premier ministre, Mostafa Madbouli, également ministre de l'Habitat, des Services publics et des Agglomérations urbaines, a loué les résultats du rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur l'économie mondiale et les prévisions de croissance pour 2018 et 2019.

Le rapport a fait la lumière sur les développements de la performance de l'économie égyptienne à la lumière des changements politiques et économiques que connaît l’économie mondiale.

Le FMI a fait état de perspectives positives pour l’économie égyptienne malgré la crise aiguë que connaissent les marchés émergents.

Les démarches sérieuses relatives au programme de réforme économique et sociale, exécuté par le gouvernement égyptien, ont réussi grâce aux directives du Président Abdel Fattah Al-Sissi et au soutien de la direction politique au programme de réforme économique, a affirmé le chef du gouvernement.
Le Fonds monétaire international a prévu une croissance de 5,3% de l’économie égyptienne en 2018 et de 5,5% en 2019.
Le rapport a prévu un taux de croissance moyen d'environ 6% jusqu'en 2023 et une baisse à 9,9% du chômage en 2019 contre 10,9% cette année.

3 milliards de dollars, nouveau financement de la Banque mondiale à l'Egypte

La ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, Mme Sahar Nasr a annoncé la conclusion à un accord avec la Banque mondiale sur un nouveau financement de trois milliards de dollars à l'Egypte.

Cet accord a été trouvé lors de la dernière réunion du président Abdel Fattah El-Sissi avec le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim en septembre dernier à New York.
Dans un communiqué publié par le ministère de l'investissement, Mme Nasr a précisé avoir examiné, à Bali, avec la directrice administrative de la Banque mondiale, Mme Kristalina Gueorguieva les préparatifs liés à l'obtention par l'Egypte de ce nouveau financement.

Pour sa part, Mme Gueorguieva a affirmé que la Banque était soucieuse de soutenir les efforts égyptiens dans le processus de transformation économique et sociale et la stimulation des investissements étrangers.

Elle a affirmé l'attachement de la Banque à soutenir les secteurs prioritaires, notamment le développement du Sinaï d'un montant d'un milliard de dollars, en sus des projets d'infrastructures, de transports et d'agriculture.

Les négociations entre l'Égypte et l'Union eurasienne sur l'accord de libre-échange commencent avant fin 2018

Le ministre russe du développement économique, Maxime Orechkine a déclaré que les pourparlers entre l'Égypte et l'Union eurasienne sur l'accord de libre-échange commenceraient avant fin 2018 et la signature de l'accord aurait lieu en 2019.

Il a indiqué que l'Egypte était le portail d'accès aux marchés africains, prévoyant que l'économie égyptienne connaîtrait un développement dynamique et remarquable dans les années à venir.

M. Orechkine a indiqué que la Russie était intéressée à signer l'accord de libre-échange avec l'Egypte, à la lumière de la mise sur place du projet de zone industrielle russe dans la région du Canal de Suez.

L'Egypte est un pays pionnier dans le domaine de l'entrepreneuriat

Le président du Groupe de la Banque mondiale(BM) Jim Yong Kim a loué les efforts égyptiens dans le domaine de l'entrepreneuriat et du soutien aux entreprises émergentes, soulignant que l'Egypte est un pays pionnier dans ces domaines.
La ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, Sahar Nasr a participé à la réunion du Groupe arabe de la BM, en présence du président du Groupe de la BM, Jim Yong Kim, du directeur exécutif auprès de la BM, Merza Hassan et du directeur exécutif par intérim, l'ambassadeur Raji El Etrebi, a indiqué, dimanche, le ministère de l'investissement dans un communiqué.

Cette réunion intervient en marge des réunions annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international à Bali, en Indonésie.

Mme Nasr a souligné l'importance du soutien de la Banque au secteur privé et à la promotion de l'innovation dans la région arabe, appelant la Société financière internationale (SFI) à injecter plus d'investissements dans le secteur privé.
Elle a également salué le lancement de l'initiative du capital humain de la BM, soulignant que le président Abdel-Fattah al-Sissi accordait une attention particulière à l'investissement dans l'être humain.

Injection de nouveaux investissements en Egypte par le groupe "United Ennery"

Le ministre du Pétrole et de la Richesse minière, Tarek al-Mola, a déclaré que le groupe chinois United Energy avait affiché sa volonté de participer aux enchères mondiales lancées en Egypte et de tirer profit des opportunités d'investissement dans le secteur du pétrole.

M. al-Mola a tenu réunion avec des délégations de Kuwait Energy sous la conduite de son PDG, Mansour Boukhamsein et de United Energy sur les activités du groupe chinois, un des plus grands en Asie dans les domaines de la recherche, la prospection et la production du pétrole et qui s'est emparé récemment de toutes les actions de l'entreprise Koweit Energy d'une valeur de 900 millions d'USD.

Al-Mola a favorablement accueilli l'injection par le groupe chinois d'investissements en Egypte.

Il a noté que le succès réalisé, lors des dernières années, par les compagnies du pétrole étrangère opérant en Egypte, avait encouragé les compagnies mondiales à investir dans le secteur du pétrole.

Le ministre a également souligné que les réformes économiques et législatives menées par l'Egypte avaient favorisé un climat d'investissement attractif pour les entreprises mondiales.

L'investissement par de nouvelles compagnies dans le secteur du pétrole soutient les plans de hausse de la production.
Pour sa part, le PDG de Koweit Energy a souligné que le groupe chinois injecterait de nouveaux investissements en Egypte de manière à faire augmenter la production.
Il a confirmé le soutien de son pays à l'Egypte et l'aspiration à réaliser davantage de succès dans la zone de concession en Egypte.

Signature d'un mémorandum de 40 millions de dollars pour financer le projet de production des dérivés de méthanol

Le ministre du Pétrole et de la Richesse minière, Tarek el-Molla a assisté mardi à la signature d'un mémorandum entre la compagnie du Suez des dérivés du méthanol et la Société Arabe des Investissements Pétroliers (APICORP) sur le financement du projet de production des dérivés du méthanol d'une valeur variant entre 35 et 40 millions de dollars.
Dans un communiqué, M. Molla a souligné que la signature de ce mémorandum avec l'APICORP allait de pair avec la stratégie du ministère concernant la nécessité de diversifier les sources de financement de ses projets, ce qui aura un impact positif sur la relance du processus du développement économique.

La Bourse d'Egypte clôture en hausse (1,91%)

La Bourse d'Egypte a clôturé la séance, en hausse (1,91%).

La capitalisation boursière a gagné environ 17,4 milliards de LE pour enregistrer 761,6 milliards de LE.

L'indice phare "EGX-30" a grimpé de 1,91% pour atteindre 13537,47 points, alors que l'EGX-70 a bondé de 2,03% pour finir à 699 points et "EGX-100" a augmenté de 1,99% enregistrant 1753,14 points.

L'Egypte, première destination des investissements en Afrique lors du 1er semestre de 2018 (ONU)

Les Nations unies ont annoncé que l'Egypte demeurait la première destination des investissements dirigés vers le continent africain lors du premier semestre de 2018, notant que le flux des investissements étrangers y avait augmenté de 24% par rapport à la même période de l’année précédente.

Selon un rapport de la conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), l'Egypte a marqué ces avancées malgré la régression des investissements étrangers directs dans le monde à concurrence de 41% lors du premier semestre de l’année en cours et qui se sont chiffrés à 470 mds de USD contre 794 mds pour la même période en 2017.

Par ailleurs, l'Egypte est passée mondialement en terme de qualité de l'infrastructure à la 56e position au lieu de la 71ème à la lumière des projets nationaux gigantesque entrepris par son gouvernement pour moderniser l'infrastructure, bâtir une nouvelle capitale administrative et développer la zone économique du canal de Suez.

Le Caire a gravi également 4 échelons au classement relatif au marché du travail, grâce aux nouveaux investissements injectés dans le pays, et dont l'effet a été de contribuer à générer des emplois ciblant notamment la jeunesse.

L'Egypte s'est classée 94ème au classement de "I 'indice mondial de compétitivité" de 2018

L'Egypte s'est classée 94ème au classement de "l'Indice mondial de compétitivité" pour 2018 sur 140 pays dans le monde, gagnant 63,4 points, en hausse de 0,4 point par rapport à l'année dernière.

Le rapport est basé sur la mesure de 12 piliers de la compétitivité des pays, et auquel ont participé le Centre égyptien d'études économiques, seul partenaire du Forum économique mondial, en plus du Conseil national égyptien pour la compétitivité.

Les résultats du rapport montrent que le plus important pilier de l'Égypte qui lui a donné une position avancée, c'est la taille du marché, qui occupe la 24e place sur 140 pays (l'Égypte a obtenu 73 points), s'ajoute aussi que les infrastructures ont légèrement augmenté, passant à la 56e place.

Related Stories

Les plus visités

From To