09 août 2022 09:37

Un élan à l'armement des Forces Armées depuis l'arrivée d'Al-Sissi au pouvoir

lundi، 22 juin 2020 - 10:52

 
L'armement de la Marine égyptienne



Le Anouar el Sadate et Le Gamal Abdel Nasser sont deux porte-hélicoptères d’assaut amphibie. Le Gamal Abdel Nasser est le quatrième bâtiment de la classe Mistral, et le premier de cette classe exporté par la France. Le Anouar el Sadate est le 5e bâtiment de la classe Mistral.

L'Égypte est le premier pays à disposer un tel genre de porte-hélicoptères au Moyen-Orient et en Afrique.


L' Égypte a commandé quatre sous-marins de type 209/1400 du constructeur allemand de sous-marins Thyssenkrupp Marine Systems, pour que la marine égyptienne devienne parmi les premiers à posséder ce type de sous-marins.

La corvette Gowind baptisée "El-Fateh" construite par la compagnie française Naval Group, la frégate française "FREMM" et la frégate sud-coréenne "les jeunes d'Egypte", ont aussi rejoint la marine égyptienne.

L' Égypte et la France ont signé un accord sur la construction de trois autres corvettes "Gowind" en Egypte par le chantier militaire "la fondation de l'Arsenal d'Alexandrie".


La Marine égyptienne a aussi connu l'inauguration du commandement de la flotte méridionale en Mer rouge qui regroupe de nouveaux destroyers, bateaux lance-missiles et patrouilleurs.


L'armement des Forces aériennes




Les avions de chasse de quatrième génération ( de type Rafale) ont rejoint la force aérienne égyptienne. Les hélicoptères de combat russes de type Kamov Ka-50 , les avions de combat russes MiG-29, l'avion de combat multirôle F-16 C Block 52 et enfin le système de détection et de commandement aéroporté (SDCA) (en anglais : AWACS pour Airborne Warning and Control System), ont récemment figuré parmi la flotte aérienne égyptienne.



L' armement de la défense anti-aérienne



La Défense anti-aérienne a subi un développement important, concernant les centres de contrôle et la mise en place d’un système anti-collision avec le relief et les stations d’alerte précoce qui peuvent capturer des cibles aériennes.

La complexité de la défense aérienne égyptienne réside dans les systèmes radar égyptiens, américains, russes, français, britanniques et chinois, sans compter les systèmes de missiles sol-air.

Les forces de défense aérienne égyptienne se sont récemment dotées d’un radar transhorizon Rezonans-NE 3D qui permet à l’Egypte d’anticiper les menaces sur des distances importantes.

Ce système permet aussi de capter certaines cibles aériennes à 1100 Km de distance et même les satellites à orbite basse comme les satellites d’observation.

La défense anti-aérienne égyptienne déploie un réseau radar dense et mobile se basant sur les radars russes Nébo-E et ceux des S300V, couvrant de manière efficace le territoire égyptien et même au delà.

Les blindés

Un nombre important de véhicules blindés bien sophistiqués a rejoint l'armée de terre égyptienne en vue de doper les capacités de combat du personnel des forces armées notamment lors de sa guerre contre le terrorisme.

L' armée égyptienne qui se positionne au 9e rang mondial en 2020, dispose de 11.700 véhicules blindés, selon le classement annuel publié par le site américain spécialisé dans les questions de défense "Global Fire Power".


Les concentrations militaires

Des bases militaires intégrées ont été déployées dans diverses directions stratégiques en Egypte. Lesquelles comprennent des forces de l'armée de terre, des bases navales et aériennes afin de faire face aux diverses menaces qui pèsent sur l'Egypte.

1- La base militaire de Mohamed Naguib

Elle est considérée comme la plus grande base militaire au Proche-Orient et en Afrique, dans la ville Al-Hammam dans l'ouest d'Alexandrie. Cette base est dotée des équipements nécessaires à l’organisation de manœuvres conjointes avec les pays amis.

Elle comprend aussi une grande salle de négociations, un grand nombre de cours de tirs, des logements pour les officiers et les sous-officiers, 1155 institutions vitales et 72 stades d’entrainements.


2- Sidi Barani

Cette ville située à environ 95 km à l'Est de la frontière avec la Libye, a pour vocation d’assurer la sécurité frontalière et d’empêcher l’entrée sur le sol égyptien de terroristes, de migrants, d’armes et de drogues.

Related Stories

Les plus visités

From To