17 mai 2021 06:20

L'Egypte vit l'âge d'or de la tolérance religieuse sous Al-Sissi (ministre)

mardi، 01 septembre 2020 - 05:49

L'Egypte vit l'âge d'or de la tolérance religieuse, sous le président Abdel Fattah Al-Sissi, et adopte cette approche pour réfuter l'idéologie extrémiste, rectifier les notions erronnées et répandre la pensée modérée qui renforce la cohabitation pacifique entre les humains et contribue à instaurer la paix mondiale, a déclaré mardi le ministre des Wakfs, Mohamed Moukhtar Gomaa.

Lors d'une entrevue avec les correspondants étrangers et arabes accrédités en Egypte en présence du président de l'Organisme général de l'information (OGI) Dia Rachwane, M. Gomaa a affirmé que l'Etat et le peuple d'Egypte ne se réconcilieront jamais avec les terroristes, les traitres et les meurtriers qui tuent, incitent au meurtre, à la destruction, au sabotage, à l'affaiblissement de l'hégémonie du pays, à la dégradation de son économie et à la nuisance à l'unité de son peuple.

Aucun Etat au monde n'est tolérant avec les terroristes, les traitres et les meurtriers et, ceux qui les défendent et les protègent, en seront un jour durement marqués et le regretteront vivement, a-t-il renchéri.

Le président l'a dit clairement: tout Egyptien ou citoyen qui ne commet aucun meurtre ou acte de sabotage et ou terroriste serait le bienvenu, a-t-il poursuivi, ajoutant que ceux-là seraient les bienvenus sur la scène politique, sinon, seule la loi prendra son cours.

La Confrérie terroriste des frères est un danger pour l'Etat et la communauté partout dans le monde, a insisté le ministre des Wakfs.

Le respect des convictions des autres protège les sociétés de la perdition; l'Egypte est la première à avoir dit que celui qui meurt en défendant une église est un martyr, exactement comme celui qui meurt pour protéger une mosquée, a fait remarquer le dignitaire religieux, indiquant que les Egyptiens protégeaient les églises comme les mosquées.

M. Gomaa a salué les positions de l'Eglise égyptienne et ses positions honorables qui a défendu le tissus national et l'intégrité du sol égyptien, dans la foulée de la révolution du 30 juin et n'a pas donné l'occasion aux terroristes de semer la scission interconfessionnelle dans le pays.

Prenant la parole, M. Rachwane a loué les efforts du ministre des Wakfs pour rénover le discours religieux, assurant que M. Gomaa était l'un des promoteurs de la pensée islamique s'étant attelé à cette mission, avec près de 60 ouvrages en la matière.

Il n'y a pas en Egypte de minorité religieuse mais une phratrie ayant des droits et des devoirs, a-t-il conclu.

Mena


Related Stories

Les plus visités

From To