03 décembre 2020 09:44

L'économie a pu résister à la crise du Coronavirus et contenir ses répercussions

jeudi، 29 octobre 2020 - 01:12

Le ministre des Finances, Mohamed Maait, a déclaré que l'économie égyptienne avait pu résister à la crise du coronavirus et à contenir ses répercussions, et ce grâce aux réformes économiques historiques exécutées au cours des dernières années.

Lors de sa rencontre jeudi avec l'ambassadeur de Suisse au Caire, Paul Garnier, M. Maait a affirmé que le gouvernement poursuivait les réformes structurelles d'une manière qui le rend plus capable à relever les défis internes et externes, soulignant que l'Égypte est le seul pays du Moyen-Orient et d'Afrique à avoir maintenu la confiance de trois institutions de notification financière mondiales "Standard & Poor's", "Moody's" et "Fitch" au cours de l'une des périodes les plus difficiles de l'économie mondiale à la lumière de la pandémie du coronavirus.

Le gouvernement souhaite renforcer la coopération bilatérale avec la partie suisse, dans divers domaines, notamment la santé, l'éducation, les transports et les énergies renouvelables, comme ce fut le cas avec le méga projet solaire "Benban" à Assouan, en coopération entre la Banque asiatique d'investissement et le secteur privé de manière à contribuer à la localisation de l'expertise mondiale en Égypte, afin d'atteindre les objectifs de développement durable conformément à la vision "Égypte 2030, a dit le ministre des Finances.

Il a noté que la crise du coronavirus avait relevé la nécessité pour les pays de s'appuyer davantage sur leurs propres ressources, et c'est ce que l'Égypte a poursuivi avec son leadership politique avisé avant la pandémie, alors que le gouvernement se concentrait sur la réalisation de l'autosuffisance dans divers secteurs.

"Nous sommes impatients de coopérer avec la partie suisse pour soutenir la transformation de l'économie numérique, accroître l'efficacité de la gestion des finances publiques, les réformes structurelles de l'économie égyptienne et développer les capacités des travailleurs des services fiscaux et douaniers, dans le cadre du projet national de modernisation et d'automatisation des systèmes d'administration fiscale et d'administration des douanes", a-t-il confirmé.

De son côté, l'ambassadeur de Suisse au Caire, Paul Garnier, a salué l'expérience égyptienne réussie en matière de réforme économique au niveau des politiques financières et monétaires qui a donné à l'économie égyptienne la flexibilité nécessaire pour faire face efficacement aux effets de la crise du Coronavirus.

Il a affiché la volonté de son gouvernement de renforcer la coopération avec la partie égyptienne dans divers secteurs et de lui assurer une assistance technique dans les domaines de la réforme structurelle et du développement des cadres humains.

MENA


Related Stories

Les plus visités

From To