01 décembre 2022 11:24

Allocution et discours

Discours du Président Al-Sissi lors de la conférence de Paris sur la Libye

samedi، 13 novembre 2021 - 04:23
Discours du Président Al-Sissi lors de la conférence de Paris sur la Libye

Au nom de Dieu le Miséricordieux

Mon cher ami, Votre Excellence M. le Président Emmanuel Macron


Président de la République française ,


Votre Excellence la Chancelière Angela Merkel


Chancelière de la République fédérale d'Allemagne ,


Premier ministre Mario Draghi


Premier ministre de la République italienne ,


Votre Excellence l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la Mission des Nations Unies en Libye


M. Ján Kubiš


Vos Excellences et vos Majestés ,


Mesdames et messieurs ,

Tout d'abord, je tiens à exprimer mes sincères salutations et mes remerciements, à M. le Président Emmanuel Macron, aussi à la République amie de la France, d'avoir accueilli cette importante conférence, tout en souhaitant la bienvenue à Son Excellence le Dr. Mohamed Al-Manfi, Président du Conseil présidentiel libyen, ainsi qu’au Premier ministre, Abdel Hamid Dbeiba, le chef du gouvernement de l’Unité Nationale, en leur souhaitant le plein succès dans leur mission, au service des intérêts du peuple libyen frère et de réaliser leurs aspirations vers un avenir meilleur .


Mesdames et Messieurs ,

Notre rencontre d'aujourd'hui vient, près de deux ans après, du sommet de "Berlin" sur la Libye où nous nous sommes engagés ensemble, à protéger la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Libye. Ainsi que nous nous sommes engagés, à soutenir les efforts des Nations Unies, à lancer un processus politique global et durable, sous la direction et l'appropriation libyenne, pour mettre fin au conflit et rétablir la stabilité, aspirés par tout le peuple libyen .

Dans ce contexte, je peux mentionner que l'Égypte a envoyé un message clair, à toutes les aspects de l'équation en Libye, qu'il était temps, de prendre des mesures spécifiques pour parvenir à une solution politique globale à la crise libyenne. Tout en avertissant du danger de la poursuite du conflit armé sur la sécurité nationale libyenne, ainsi que sur ses voisins arabes, africains et européens en général. Alors que nous pourrions être contraints de prendre des mesures, pour protéger notre sécurité nationale et préserver l'équilibre des pouvoirs en cas de violation de celui-ci .


Cette position a eu un impact clair, sur les différentes parties à s'engager sérieusement dans le processus politique parrainé par les Nations Unies .


De même, les efforts de l'Égypte, stimulés par ses liens multiples avec la Libye, se sont concentrés sur la recherche d'un terrain d'entente entre les frères libyens, pour lancer un dialogue national, aborde les racines de la crise, d’une manière politique, économique et sécuritaire, en coordination avec les États frères et amis, et les Nations-Unies .


Aujourd'hui, nous sommes réunis pour constater que la situation en Libye s'améliore, alors que le processus politique libyen coïncide avec notre rencontre, traversant une phase décisive, visant à couronner les efforts internationaux et régionaux, en organisant les élections à leur date prévue, le 24 décembre 2021 .


Dans ce cadre, nous espérons la réussite de cette phase, tant attendue, ainsi que sa sortie d'une manière convenant à l'héritage du peuple libyen frère, afin que notre cher pays retrouve sa position et son rôle arabe et régional actif .


Je ne peux manquer de louer, dans ce contexte, les mesures prises par le Conseil présidentiel libyen et le gouvernement d'Union Nationale, pour préparer les élections, ainsi que les efforts de la Chambre des représentants libyenne, et sa coordination avec la Haute Commission électorale libyenne, faisant de gros efforts pour que les élections puissent se tenir, afin de permettre à nos frères libyens d'exprimer leur libre volonté, en plus de bloquer la voie devant ceux qui souhaitent de transcender ce droit, pour atteindre des objectifs étroits, loin des intérêts supérieurs de la Libye, sans compter que cela entraînera un état de mécontentement populaire, qui pourra ramener la situation à la case départ, ce que nous n'espérons pas qu'il se produise .


Vos Excellences et vos Majestés ,

Le rétablissement d'une stabilité permanente, la réalisation de la paix sociale et la préservation de l'identité et du tissu national en Libye, ont des exigences qui ne peuvent être surmontées, représentées par l'achèvement d'une réconciliation nationale globale entre tout le peuple libyen, en plus de prêter l'attention à la répartition équitable des richesses, pour parvenir à une développement, dans toutes les régions de la Libye, sans exception, afin de relancer l'économie et assurer l'utilisation optimale des ressources de la Libye, afin de répondre aux espoirs de sa population .


Dans le cadre de ce qui précède, d'après la franchise entre partenaires et amis, dans une perspective réaliste, la Libye ne peut restaurer sa souveraineté, son unité et la stabilité souhaitée qu'en traitant sérieusement le problème principal, qui l'empêche de se produire, en présence des forces étrangères, des mercenaires, et des combattants étrangers sur son territoire, d'une manière qui viole les dispositions des résolutions 2570 et 2571 du Conseil de sécurité et les résultats convenus au niveau international et régional de la conférence de Berlin II .


Ainsi que les décisions de la Ligue Arabe, de l'Union africaine et des pays voisins de la Libye concernant la nécessité du retrait de toutes les forces étrangères, mercenaires et combattants étrangers du pays, sans exception ni discrimination, ni autre procrastination .


Par conséquent, il est important que la position émise par notre réunion d'aujourd'hui soit claire et sans ambiguïté, concernant le refus de maintenir le statu quo, ainsi que la condamnation de la violation continue des résolutions internationales pertinentes, de mettre fin à toutes les formes de présence militaire étrangère en Libye, peut-être plus important encore, de lancer des mécanismes et des garanties, afin de mettre en œuvre les résultats espérés par le comité militaire conjoint « 5 + 5 », avec sincérité et patriotisme, à réaliser à travers son plan pertinent, et de spécifier un calendrier clair et contraignant, pour mettre en œuvre la sortie de toutes les forces étrangères, mercenaires et combattants étrangers, qui sont entrés en Libye après 2011, pour que les choses ne reculent pas, comme à de nombreuses étapes précédentes .


Je vous renouvelle l'entière disponibilité de l'Égypte, à fournir toutes formes de soutien aux frères en Libye, pour mettre en œuvre le plan du comité militaire conjoint "5 + 5" à cet égard, unifier les institutions étatiques, et renforcer les capacités, pour que les Libyens possèdent leurs capacités et soient en mesure de décider leur autodétermination et de planifier leur avenir .

À cet égard, je mets en garde contre les tentatives de certaines parties à l'intérieur et à l'extérieur de la Libye de saper tout progrès sur cette voie, sous de faux prétextes et prétextes, dans la conviction qu'il est possible de maintenir une situation qu'aucun Libyen libre, fier de son patriotisme et la souveraineté de son pays peut accepter .

J'appelle tous les acteurs, à l'intérieur et à l'extérieur de la Libye, à s'élever au niveau de l'événement, à agir de manière responsable et rationnelle, et à mettre fin aux illusions d'expansion et d'influence, à altérer les capacités et la sécurité des autres, en plus d’arrêter la politique du fait accompli, en utilisant la force militaire ou physique. Ainsi que de ne pas fournir de refuges, ou toute forme de soutien aux groupes terroristes et extrémistes, ou le transfert de leurs éléments d'un pays à un autre, afin de sortir la Libye de sa crise et alléger les souffrances de son peuple frère .

Vos Excellences et vos Majestés ,

Mesdames et messieurs ,

Je vous assure une fois de plus, que l'Égypte a soutenu et continuera de soutenir le peuple libyen et les efforts internationaux et régionaux en cours, pour réaliser ses ambitions, avec notre appréciation dans ce contexte des efforts de la piste de Berlin, des pays voisins de la Libye, la Mission d'appui des Nations Unies en Libye et des diverses organisations régionales
 .


En conclusion, permettez-moi de m'adresser à nos frères de Libye, directement du fond du cœur, et de leur dire :


« Petits-fils d'Omar Al-Mokhtar, le moment est venu pour inspirer de la détermination de vos ancêtres, qui ont sacrifié tous précieux, pour la liberté et l'indépendance de la décision nationale, pour écarter de votre pays tout étranger et intrus, disant que le bien pour vous en sa présence, alors que le bien est entre vos mains, si vous surmontez vos différences et vous avez décidé de construire votre pays avec une libre volonté libyenne, et de cette manière, vous trouverez en Égypte un soutien et une force, quand vous en aurez besoin pour soutenir votre sécurité, vos choix et vos aspirations légitimes pour un avenir meilleur. Afin de défendre les intérêts supérieurs de votre pays, et d’aider au transfert d’expérience, pour maximiser nos intérêts communs sur la voie de la construction, du développement, afin de réaliser les espérances de nos deux peuples frères à la lumière des liens de fraternité et de voisinage, d'appartenance arabe et africaine et d'un destin commun .


Merci pour votre attention


Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous .

Source: presidency.eg

Related Stories

Les plus visités

From To