10 août 2022 04:19

Allocution et discours

Discours du Président Al-Sissi à l'occasion de l'accession de l'Égypte à la présidence du COMESA

mardi، 23 novembre 2021 - 11:50
Discours du Président Al-Sissi à l'occasion de l'accession de l'Égypte à la présidence du COMESA

Au nom de Dieu le Miséricordieux,

Votre Excellence M. Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar, Président du Sommet du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA),

Vos Excellences, Chefs d'État et de gouvernement du Marché commun de l'Afrique orientale et australe,

Mme Chileshe Kapwepwe, Secrétaire générale du COMESA,

Chers chefs et représentants d'organisations internationales et régionales,

Mesdames et Messieurs,

L'économie mondiale et régionale a connu de nombreux développements depuis le dernier sommet du COMESA tenu en juillet 2018, dans la capitale zambienne, Lusaka, où la zone de libre-échange continentale est entrée en vigueur en janvier 2021. Les progrès réalisés dans l'intégration économique continentale se sont accompagnés de nombreux défis affrontés par les pays de la région et du monde en général, à cause de la pandémie de Covid-19, et malgré les efforts déployés, aux niveaux international, continental et régional, pour faire face à cette pandémie. Alors que la région souffre toujours de ses effets négatifs, et le rythme de la reprise est lent, ce qui met sur les épaules de ce sommet, de nombreuses responsabilités avec lesquelles nos efforts conjoints doivent être combinés pour affronter ces défis, comme c'est le titre du sommet : « Renforcer la résilience grâce à l'intégration économique numérique stratégique » .

En plus de l'impact direct de la pandémie de Covid-19 sur la santé et la vie des citoyens, la pandémie a touché de différents secteurs économiques, et l'environnement des affaires dans divers États membres, entraînant à une baisse de la demande et de l'offre régionales affectées par celle au niveau mondiale. Outre, les chaînes d'approvisionnement de nombreux biens et marchandises.
Partant de ces défis, et à la lumière du rôle important joué par le COMESA, en tant que groupement économique régional qui vise à réaliser le développement durable pour les États membres, l'Égypte a développé sa vision, dans le but d'approfondir l'intégration des entreprises entre les pays de la région, pour accélérer le rythme de la reprise économique après la pandémie de Corona.

L'Égypte estime qu'encourager les entreprises dans son concept global d'entreprise, d'investissement et de productivité, contribuera de manière significative à accélérer le rythme de la reprise.

C'est ici qu'une responsabilité commune nous incombe à tous, nous, les chefs et les dirigeants de la région, où nous devons utiliser le COMESA pour élaborer des politiques et des plans d'action urgents, afin de faciliter les affaires et encourager le secteur privé à intégrer et ouvrir des perspectives d'intégration des entreprises dans la région, ce qui contribue à stimuler la demande locale et régionale, et à augmenter les taux de productivité, ce qui se reflète positivement sur les taux d'emploi et le niveau de vie des citoyens dans les États membres.

C'est pour cela que la vision égyptienne de la présidence du COMESA visait à proposer un certain nombre d'initiatives, pour approfondir l'intégration dans plusieurs secteurs économiques prioritaires parmi les pays du COMESA, à court et moyen termes.
Permettez-moi de partager avec vous, en bref, les caractéristiques les plus importantes de la vision de la présidence égyptienne pour le COMESA comme suit :

Premièrement : En ce qui concerne l'intégration commerciale régionale et la suppression des entraves douanières,

L'Égypte croit fermement à l'importance de l'intégration régionale et continentale, et cherche toujours à développer les échanges intra-communautaires dans le cadre de cette intégration. Depuis son adhésion, l'Égypte a toujours tenu à appliquer les franchises douanières, dans la zone de la libre-échange. D'après le principe de réciprocité, l'Égypte vise, en coordination avec les pays membres et le Secrétariat général, à lever tous les obstacles qui empêchent les États membres de présenter les franchises nécessaires à cet égard. Où on a proposé de mettre en place un mécanisme de révision périodique des politiques commerciales des États membres, contribuant à la participation effective des pays, pour mettre en œuvre les privilèges douaniers, dans le cadre de la zone de libre-échange dans la région du COMESA, ainsi, l'Égypte cherchera à assurer le suivi de ce mécanisme, en coopération avec le Secrétariat général et les États membres.

De même, l'Égypte accordera une grande attention à la promotion de l'intégration continentale, dans le cadre de l'Accord de zone de libre-échange continentale, et bénéficiera des progrès réalisés dans le cadre de l'intégration régionale du COMESA, pour soutenir l'intégration avec les trois groupements régionaux : COMESA, la Communauté de l'Afrique de l'Est, et la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), en encourageant les signataires de l'Accord de zone de libre-échange pour les trois communautés, pour ratifier l'accord afin d'être appliqué et mis en vigueur.

Deuxièmement, l'intégration industrielle.

Sans aucun doute, notre coopération pour accroître le commerce intra-régional nécessite une productivité et une coopération accrues dans les différents secteurs manufacturiers, et de bénéficier des ressources disponibles aux pays de la région et de leur compétitivité dans l'augmentation de la production industrielle, notamment à la lumière des défis imposés par Covid-19, qui a touché les chaînes d'approvisionnement régionales et internationales. Sans aucun doute, cette pandémie va remodeler ces chaînes en fonction de la capacité des économies nationales à se redresser, et en fonction des avantages et des capacités concurrentielles à leur disposition, que les pays du COMESA peuvent exploiter, pour approfondir la coopération industrielle commune.

Dans ce point de vue, l'Égypte a préparé l'Initiative régionale d'intégration industrielle conformément à la Stratégie industrielle du COMESA 2017-2026, et à l'Agenda africain de développement 2063 dans le but de participer avec les États membres et le Secrétariat général, à l'élaboration d'un plan exécutif, pour réaliser cette intégration industrielle, et augmenter la productivité sous le slogan " Fait en COMESA". Cette initiative vise à étudier les ressources dont disposent les pays d'assemblage et à déterminer les avantages relatifs dont ils disposent, pour intégrer les secteurs industriels ciblés dans les chaînes de valeur régionales et internationales. J'invite alors les Chefs d'État membres et le Secrétariat général à exploiter cette initiative, et à mettre un plan exécutif aux court et long termes, pour soutenir le secteur industriel et la communauté des affaires dans le COMESA.

Troisièmement : l'intégration dans les secteurs des infrastructures,

L'Égypte tient à intensifier la coopération avec les États membres, le Secrétariat général et ses institutions, pour faire progresser l'intégration économique dans les secteurs des infrastructures, en particulier les transports, l'énergie, les communications et les technologies de l'information. L'Égypte a pu réaliser un saut qualitatif à cet égard, au cours de la période précédente, et elle est totalement prête à se coopérer avec les pays frères au COMESA, dans le but d'échanger les expériences, et de renforcer la coopération conjointe dans ces secteurs, en tenant compte de l'importance de l'intégration des infrastructures entre les pays de la région, pour assurer la promotion du commerce intra-régional et la circulation des marchandises, des matières premières et des éléments de production. L'Égypte va faire son meilleur, avec la participation des pays membres et du Secrétariat général, pour encourager les projets de liaison terrestre entre les pays du continent africain, dont en premier lieu vient celui du "Le Cap- Le Caire", qui traverse la plupart des pays de la région COMESA.

L'Égypte cherchera également à compléter les efforts déployés pour achever l'étude de faisabilité du projet de liaison entre la Méditerranée et le lac Victoria, comme l'un des projets ambitieux visant à faciliter la circulation des échanges et le déplacement des personnes entre les pays de la région, ainsi que transmettre ses expériences dans les secteurs de l'électricité et de l'énergie aux pays membres, tout en encourageant toutes les initiatives visant à faire face aux défis qui menacent les États membres, en ce qui concerne le déficit énergétique.

Quatrièmement : Encourager le mouvement des investissements dans la région.

Encourager et attirer les investissements dans la région du COMESA nécessite davantage d'efforts de la part des États membres et du Secrétariat général, pour exploiter le potentiel unique dont bénéficient les pays du COMESA dans ce contexte. On a remarqué aussi que le manque de données nécessaires pour les opportunités d'investissement, constitue un obstacle devant le développement dans la région. Par conséquent, l'Égypte s'efforcera de soutenir et d'encourager le Secrétariat général à coopérer avec les États membres, pour préparer une liste d'opportunités d'investissement claires à présenter au monde des affaires et aux institutions financières, pour travailler à leur mise en œuvre d'une manière qui contribue à augmenter les taux de croissance économique et à offrir plus d'opportunités d'emploi aux citoyens de la région.

Cinquièmement : l'intégration dans le secteur de la santé,

Les répercussions de la pandémie de Coronavirus, ont souligné l'importance de l'intégration régionale et de l'action commune pour l'affronter et préserver la santé de nos citoyens, ce que l'Égypte le voit primordiale pour que le marché commun l'étudie au plus tôt possible, en mettant un plan clair, pour développer l'intégration régionale dans ce secteur. Ainsi qu'harmoniser les politiques nationales, pour assurer un accès facile aux produits médicaux et pharmaceutiques entre les États membres, et nous devons tous aller de l'avant pour sensibiliser les citoyens de la région à bénéficier des vaccins contre Covid-19, pour empêcher sa propagation dans les pays de la région.

Sixièmement : Stimuler la communauté des affaires dans le marché commun

La communauté des affaires est l'acteur principal et le bénéficiaire le plus important du Traité du Marché commun du COMESA, et l'Égypte accorde une grande attention à surmonter tous les obstacles auxquels se heurte le mouvement des entreprises dans la région, elle estime que l'intégration des entreprises est une nécessité urgente pour accélérer le rythme de reprise après la pandémie de Coronavirus, et pour y parvenir, l'Égypte travaillera pendant sa présidence de l'assemblée, à encourager toutes les initiatives qui contribuent à faciliter l'environnement des affaires, en particulier les celles visant à la transformation numérique et à l'inclusion financière au service des petites et moyennes entreprises, ainsi que toutes les initiatives visant à encourager la participation des femmes d'affaires et des jeunes au processus d'intégration économique. De même encourager le mouvement des investissements intra-secteur privé dans les différents secteurs de productivité.

De plus, au cours de sa présidence, l'Égypte s'emploiera à accroître l'engagement de la communauté des affaires égyptienne avec ses homologues des pays de l'assemblée, pour bénéficier des avantages offerts par l'accord, devant les entreprises égyptiennes et celles des États membres, et pour travailler sur le développement des échanges interprofessionnels conformément au principe du bénéfice mutuel, qui sert les intérêts de tous.

Vos Excellences, Mesdames et Messieurs,

Je suis sûr que le COMESA dispose des capacités, des ressources qui lui permettent de surmonter les défis actuels imposés par la pandémie de Covid-19, et d'avancer dans le processus d'intégration économique. L'Égypte est heureuse d'assumer la présidence du COMESA en ce moment, et de travailler avec toutes les parties pour surmonter tous les obstacles et profiter de toutes les opportunités disponibles pour accélérer la reprise après les défis de la pandémie.

La mise en œuvre de notre vision pour faire avancer l'intégration économique, à travers la présidence de l'assemblée, ne viendra qu'avec une coopération conjointe entre tous les États membres, le Secrétariat général et ses institutions et partenaires au développement, alors, je vous invite tous, à travailler ensemble pour stimuler les affaires dans la région du COMESA, et surmonter tous les défis actuels, ce qui aura une incidence positive sur le niveau de vie et le bien-être de nos peuples.

Permettez-moi, à la fin de mon discours, de vous remercier encore une fois pour votre confiance en Égypte pour la présidence du COMESA au cours de la période à venir, priant Allah le Tout-Puissant de nous aider tous dans cette tâche au profit des peuples de nos pays frères.

Merci pour votre attention, que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous.

Source: presidency.eg

Related Stories

Les plus visités

From To