16 août 2022 02:50

Le Triangle d'or

jeudi، 03 mars 2022 - 11:58

Le projet du "Triangle d'or" est un méga projet économique en Haute-Égypte, qui prévoit l'établissement de projets industriels, miniers, touristiques et commerciaux, afin de parvenir au développement en Haute Egypte.

La Haute Egypte ... la plus riche  

- Ce méga projet situé entre Qena, Safaga et Qosseir, qui est l'une des régions les plus riches en termes de ressources minérales en Egypte dont elle en dispose environ 75%.

La région est riche en minéraux métalliques et non métalliques, notamment le fer, le cuivre, l'or, l'argent, le granit et les phosphates, qui sont utilisés dans de nombreuses industries de grande valeur économique, les matériaux de construction et le ciment.

Le Triangle d'or est situé à la périphérie du gouvernorat de Qena, dans la région d'Abu Tartour, une zone qui possède la plus grande proportion de réserves de phosphate en Égypte, estimées à des millions de tonnes de roche phosphatée. L'Égypte se classe au septième rang mondial en termes de réserves de minerai de phosphate.

Cette richesse minérale permet d'établir de nouvelles usines pour la production de ciment, de verre, de silicium, et de produits chimiques. D'autres projets utiliseront des matières brutes telles que le calcaire et l'argile pour fabriquer du ciment, ainsi que le charbon de pétrole pour produire de l'essence.

La société qui a mis en œuvre du projet

La société italienne Dablona en coopération avec l'Autorité de développement industriel a mis en œuvre de ce projet qui vise à attirer des investissements estimés à 19 milliards de dollars.


Les objectifs et l’importance stratégique du projet

L'Autorité générale de l'urbanisme a préparé une étude intégrée pour le projet, dans laquelle elle a résumé ses objectifs, dont notamment: alléger la pression démographique dans les zones urbaines actuelles, parvenir à une utilisation optimale des ressources naturelles disponibles dans les différentes parties de l'Égypte, parvenir au plus haut degré possible de répartition équitable des fruits du développement entre toutes les parties de la République, ainsi que créer de nouvelles communautés urbaines qui doivent être des zones attrayantes pour les résidents.

Ainsi, l'importance stratégique du projet du Triangle d’Or traduit par le fait qu'il constitue une étape principale pour résoudre le problème de la relation entre la croissance de la population, et l'érosion des sols. Ce qui constitue un des plus importants problèmes du développement régional.

D'autre part, le projet bénéficie d'un large port sur la Mer Rouge (entre El Qosseir et Safaga), qui lui donne accès aux pays du Golfe, à l'Asie de l'Est et à l'Afrique. Outre que sa proche proximité avec les ports terrestres et fluviaux d'Assouan contribue à accélérer et à faciliter sa connexion avec l'Afrique centrale et l'Afrique du sud.

Création d’une zone économique pour le Triangle d’Or

Le 24 juillet 2017, le Journal officiel a publié le décret du président Abdel Fattah Al-Sissi portant création d'une zone économique pour le triangle d'or.

Le décret stipule que cette zone sera soumise à la loi des zones économiques spéciales, à l'instar de la zone de développement du canal de Suez, ce qui la distingue des autres zones industrielles ou d'investissement, avec des avantages fiscaux et douaniers, afin d'attirer les investisseurs. Selon le décret républicain, les forces armées pourront garder leurs propriétés dans ces villes.

Création de l'Autorité générale de la zone économique du Triangle d'or

Le 16 août 2017, le Premier ministre a publié une décision portant l’établir de l'Autorité générale pour la zone économique du Triangle d'Or. La décision stipule que l'autorité sera affiliée au Premier ministre, et sera située dans la ville de Safaga dans le gouvernorat de la mer Rouge.

La décision stipule également que la propriété des terres et des installations appartenant à l'État dans les zones spécifiées, selon le décret présidentiel n° 341 de 2017 publié pour établir la zone économique du Triangle d'Or, sera confiée à l'autorité sans qu'il soit nécessaire de prendre des mesures ou des actions en justice. Et ce, conformément aux dispositions de la loi sur les zones économiques de caractère spécial et de ses amendements, et sans préjudice des propriétés existantes dans les limites de cette zone.

Informations générales sur le projet

- Le projet sera construit en 6 phases, la première phase prendra 5 ans, et le projet prendra 30 ans pour être complètement achevé.

- La superficie du Triangle d'Or est d'environ 7000 km.

- Une capitale sera établie pour le Triangle d'Or, à 100 km de Qena.

- L'investissement du projet est d'environ 16,5 milliards de dollars.

- Le projet réalise des revenus annuels pour l'État qui atteindrait d’environ 6 et 8 milliards de dollars par an.

- Le projet permettra de créer environ 350 000 emplois.

Les principaux axes d’évolution de développement

Outre les grands objectifs nationaux du projet du Triangle d'Or, il vise également à développer un certain nombre des édifices, installations, routes et ports, notamment : Le port et la ville de Safaga, le port de Hamrawein, la ville d’El Qosseir, la route Qosseir - Qaft, l'établissement d'une zone économique et logistique au nord-ouest de Safaga, ainsi que la creation d’une zone industrielle sur la route Safaga- Qena

Le développement du port de Safaga  

 Le développement du port de Safaga vise à le transformer à un port commercial et industriel global, pour qu'il devienne un port commercial qui offre toutes les facilités, ainsi qu’un port touristique pour recevoir les yachts et les grands flotteurs touristiques. Outre que le développement de la ville de Safaga qui vise à améliorer son statut touristique, commercial et industriel.

Le développement du port de Hamraween :

L'objectif du développement du port de Hamraween est d'en faire un port intégré avec le port de Safaga pour le commerce des mines, des pierres et des matériaux d'extraction.

Le développement de la ville de El Qosseir :

Le développement de la ville d’El Qosseir vise à en faire une destination touristique mondiale, notamment en termes d'éco-tourisme.  Il vise également à développer le port d’El Qosseir en tant que port pour les passagers et les marchandises.

Route El Qosseir - Qaft :

La ville de Qaft est située au sein du projet du Triangle d'Or. Partant de là, le développement de cette zone comprend le développement d'activités minières, en plus le développement de la ville de Qaft elle-même et de sa zone industrielle, qui ne sert pas seulement Qaft mais toutes les villes de Haute-Égypte.

Création d'un centre économique et logistique au nord-ouest de Safaga :

Ce centre devrait englober un certain nombre d'activités minières et extractives et se composer de : zones logistiques, centres financiers et d'affaires, centres commerciaux, logements administratifs, logements hôteliers et zones récréatives ouvertes.

Création de zones industrielles sur la route Safaga-Qena :

Il est prévu d’établir plusieurs zones industrielles à mi- distance entre Qena et Safaga, dont chacune ayant une superficie de plus de 100 kilomètres carrés.

Culture de 14800 feddans de plantes médicinales et aromatiques

Il est prévu que la zone du Triangle a connu la culture d'environ 14 800 feddans de plantes médicinales et aromatiques, ainsi que la création d'un complexe pour les industries pharmaceutiques et thérapeutiques, ce qui offrira d’environ 5 000 opportunités d'emploi. Il est également prévu d'exporter 25 000 tonnes et de fabriquer une quantité similaire.

Le Triangle d'Or ... une région attrayante pour le tourisme

Les destinations touristiques dans la région sont variées : tourisme balnéaire, plongée, jeux aquatiques, tourisme de safari, écotourisme, notamment l'escalade en montagne, etc.

En plus de cette diversité, la région du Triangle a de nombreux avantages qui la rendent attrayante pour le tourisme. Parmi ces avantages figure la facilité d'accès à celle-ci par des ports et des aéroports, dont notamment : Les aéroports internationaux de Safaga, Hurghada, El Qosseir, Hamrawein, Hurghada et Marsa Alam outre qu’il existe de nombreuses marinas pour les yachts à Hurghada, Port Ghalib, et dans tous les villages touristiques donnant sur la mer. La région est également reliée par un réseau de chemins de fer et de routes modernes. En plus, il y a des sites historiques et archéologiques dans les régions du désert dont notamment : Le monastère d'Anba Paula, le monastère d'Anba Antonius, la tombe d'Aref Billah Abu El Hassan El Chazly, les ruines d'une ville romaine dans la région de Jabal Al Dukhan, une forteresse romaine dans la région d'Abu Chara au nord d'Hurghada et le temple de Baranes et le temple de Seti I.

Les réserves naturelles des gouvernorats de Qena, d'Assouan et de la mer Rouge représentent également un des atouts touristiques les plus importantes de la région du Triangle. Parmi ces réserves figurent les 22 îles de la mer Rouge, qui se distinguent par la diversité de la vie marine et de nombreux oiseaux rares, ainsi que la réserve d'Abraq, la réserve de Wadi Al-Deeb, la réserve de Wadi Elba, Hamata et Jabal Chaybe..


Related Stories

Les plus visités

From To