19 avril 2024 12:44

La participation égyptienne à la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique "TICAD 8"

dimanche، 28 août 2022 - 01:53

Le premier ministre, Moustafa Madbouly a quitté l'aéroport international d'El Alamein, le vendredi, à la tête d'une délégation officielle, en direction de la capitale tunisienne, pour participer à la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique "TICAD 8", au nom du président Abdel Fattah Al-Sissi.

Le premier ministre doit prononcer une allocution lors de la première session plénière consacrée à l'examen des questions économiques, et il tiendra également plusieurs rencontres bilatérales en marge de sa participation au sommet.

Le sommet TICAD 8, accueilli par la Tunisie, tiendra ses réunions les 27 et 28 août, avec la participation de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement africains. Prendront part à ce sommet de deux jours, 66 délégations nippone et africaines, sans compter 22 rois, chefs d’Etat et de gouvernements, en sus des délégations de la Commission de l’Union africaine (CUA), des Nations unies, du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et de la Banque mondiale (BM) et d’autres organisations internationales économiques.

Le Président tunisien Kaïs Saïed a reçu au palais des congrès le premier ministre égyptien, Moustafa Madbouli ainsi que les chefs d’État et de gouvernements et des délégations participant à la 8ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-8) avant la tenue de la séance inaugurale. Madbouli, qui dirige la délégation de l’Egypte au cours des réunions de cette conférence, au nom du Président, Abdel Fattah Al-Sissi. Le Premier ministre doit prononcer une allocution lors de la première session plénière consacrée aux questions économiques et tenir aussi des tête-à-tête en marge de sa participation à la TICAD-8.

De son côté, Madbouli a félicité le président tunisien pour l’adoption de la nouvelle Constitution tunisienne, souhaitant davantage de progrès et stabilité à la Tunisie sous la direction de M. Saïed. Participeront à cette conférence prévue pour deux jours, 66 délégations africaines et nipponne, sans compter 22 rois et chefs d’État et de gouvernements, en sus des délégations de la Commission de l’Union africaine (CUA), des Nations unies, du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et de la Banque mondiale (BM).




M. Madbouly s'exprimait lors de sa participation, au nom du président Abdel Fattah Al-Sissi, à la séance d'ouverture de la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD), organisée en Tunisie, tenue en présence du président tunisien Kaïs Saïed, du président sénégalais Macky Sall, et président de la commission de l'Union africaine, Moussa Faki.


Cet objectif ne sera atteint que grâce à des efforts internationaux concertés et destinés à soutenir les pays africains et leurs institutions chargées de réaliser la sécurité et le développement en Afrique, a expliqué M. Madbouly, affichant le plein soutien de l'Egypte aux réformes menées par le président Kaïs Saïed, souhaitant que les prochaines échéances soient achevées avec succès.

Le sommet se tient dans des circonstances exceptionnelles imposées par les défis internationaux actuels, et tout le monde sait que l'impact de ces défis est plus grave sur les pays en développement, notamment les pays africains, a-t-il indiqué.

Le premier ministre a également évoqué un certain nombre de défis économiques très graves pour le continent africain, abordant également un certain nombre d'axes qui nécessitent une coordination conjointe dans le but de prendre des mesures immédiates et efficaces pour renforcer les efforts du continent afin de réaliser le développement durable.

Le premier axe concerne l'importance de diversifier les sources des importations alimentaires et d'assurer les chaînes d'approvisionnement des pays du continent, y compris la maîtrise de la hausse des prix, a-t-il expliqué.

M. Madbouly a jugé nécessaire la coordination conjointe pour relancer les politiques agricoles nationales africaines afin d'atteindre la phase d'autosuffisance, notant que la crise alimentaire a un impact direct sur la paix et la sécurité en Afrique, ce qui exige de soutenir les pays africains en fournissant des incitations à leurs économies.

Le deuxième axe met l'accent sur la nécessité d'accorder une priorité particulière au fait d’alléger les charges liées aux dettes qui pèsent sur les pays du continent, notamment à la lumière des graves défis internationaux auxquels nous sommes confrontés, a-t-il poursuivi.

Il a souligné l'importance de se concentrer sur le soutien aux petites et moyennes entreprises, dans le cadre de la continuité du plan d'action de Yokohama, qui a été lancé par le président Abdel Fattah Al-Sissi avec le président japonais défunt Shinzō Abe en 2019.

Quant au troisième axe, ce dernier fait la lumière sur la nécessité de travailler à l'activation de la zone de libre-échange continentale, considérée comme la pierre angulaire pour atteindre l'intégration économique souhaitée sur notre continent africain afin d'améliorer le climat d'investissement et d'optimaliser les ressources disponibles, a précisé le premier ministre.

Le quatrième axe traite de la question du changement climatique, l'une des questions vitales et importantes qui nécessitent des efforts concertés au niveau international, a souligné le premier ministre Moustafa Madbouly.

Dans ce contexte, l'Égypte cherchera, lors de sa présidence de la COP27, qui sera organisée à Charm el-Cheikh en novembre 2022, à réorienter les discussions en faveur de l'activation du principe de responsabilité partagée, à renforcer les efforts d'adaptation et d'atténuation des impacts climatiques et à augmenter les financements internationaux offerts aux pays africains, a-t-il noté. ،

L'attention sera accordée à l'agenda de relance verte et à la transition juste pour renforcer la résilience de l'Afrique face aux questions liées au changement climatique, selon le chef du gouvernement.

Nous souhaitons la poursuite de la coordination existante avec le partenaire japonais pour soutenir les efforts et les aspirations du continent africain afin de mettre en œuvre les engagements climatiques, de les concrétiser, et d'assurer le financement nécessaire, notamment dans le domaine de l'adaptation, a signalé M. Madbouly lors de la Ticad, organisée en Tunisie.

Un véritable développement économique, a-t-il précisé, exige de renforcer le climat de paix et de sécurité sur le continent africain, et d'adopter une approche globale qui empêche le retour des conflits.

Dans ce contexte, la question de la reconstruction et du développement bénéficie d'une priorité absolue chez la direction politique égyptienne, le président Abdel Fattah Al-Sissi menant cet important dossier au niveau continental, convainquant que l'objectif de maintenir la paix et de prévenir la recrudescence des conflits armés ne sera pas atteint sans unifier tous les efforts internationaux, continentaux et nationaux pour soutenir les pays qui sortent des conflits armés, a-t-il confirmé.

En accueillant le Centre de l'Union africaine pour la reconstruction et le développement, l'Egypte œuvrera pour communiquer avec les partenaires internationaux et régionaux pour soutenir les plans des pays du continent dans ce contexte afin de réaliser le développement économique souhaité, a conclu le premier ministre égyptien.
Les rencontres du premier ministre en marge de la 8e Conférence internationale de Tokyo

Le PM souligne l'importance de renforcer la coopération avec le PNUD

Le chef du gouvernement s'est entretenu, samedi 27/8/2022, avec Achim Steiner, directeur du PNUD, en marge de sa participation au nom du président Abdel Fattah Al-Sissi, aux activités du 8e sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique, TICAD 8.

 

Le premier ministre, Moustafa Madbouly a souligné l'importance de renforcer la coopération entre l'Egypte et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en particulier après l'approbation par l'Egypte du document "Le Programme des Nations Unies pour le développement pour l'Egypte 2023-2027".

M. Madbouly a salué la diversité des domaines de coopération avec le PNUD qui fournit le soutien nécessaire à de nombreux projets de développement en Égypte, soulignant qu'il suit les progrès réalisés par tous les projets menés en partenariat avec le programme. 

Le PM salue la volonté de la société japonaise Toyota Tsusho d'investir en Égypte


Le Premier ministre, Moustafa Madbouly, s’est entretenu, samedi avec une délégation de la société japonaise Toyota Tsusho.

Cette rencontre s'est tenue en marge de la participation de M. Madbouly au nom du Président Abdel Fattah Al-Sissi, à la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 8), qui se tient en Tunisie les 27 et 28 août.

La Toyota Tsusho a signé ce mois-ci un protocole d'accord avec l'Autorité générale de la zone économique du canal de Suez dans le domaine des projets de production d'hydrogène vert et bleu et de la production d’ammoniac vert et bleu, a-t-il dit lors de sa rencontre en Tunisie avec une délégation de la société japonaise.

Le PM examine avec son homologue japonais les relations bilatérales et nombre de sujets d’intérêt commun

Le Premier ministre, Moustafa Madbouly a examiné avec son homologue japonais Fumio Kishida, lors de leur rencontre tenue par visioconférence, les relations bilatérales et nombre de sujets d’intérêt commun, et ce en marge des réunions de la 8ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-8), qui se tient actuellement en Tunisie.

Dans son allocution prononcée lors de sa participation au nom du Président Abdel Fattah Al-Sissi à la conférence, M. Madbouly avait adressé les remerciements au Japon et à son homologue Fumio Kishida pour les efforts déployés en vue de faire réussir l'importante plateforme continentale de TICAD, qui est lancée par le partenaire japonais en 1993.

Il a également présenté les condoléances pour le décès de l'ex-premier ministre, Shinzo Abe qui a contribué à améliorer le niveau de leur partenariat et le faire avancer vers de larges horizons répondant aux aspirations des deux parties.


Related Stories

Les plus visités

From To