08 décembre 2022 07:20

La participation égyptienne à la Semaine africaine du climat 2022 au Gabon

lundi، 29 août 2022 - 01:50
La participation égyptienne à la Semaine africaine du climat 2022 au Gabon

Le ministre des Affaires étrangères Sameh Choukri, président en charge de la 27e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, (COP27), participe à la Semaine africaine du climat 2022, organisée par le Gouvernement gabonais en coopération avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), le Groupe de la Banque Mondiale, l'Union Africaine, la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Commission économique pour l'Afrique (CEA), du 29 août au 2 septembre 2022.

La Semaine africaine du climat 2022 vise à passer en revue la résilience des pays aux risques climatiques, la transition vers une économie à faibles émissions de carbone et les différents partenariats pour résoudre les défis urgents.

Le 29 août 2022 :

- Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukry, a prononcé un discours lors de la séance inaugurale, dont les plus importants points sont :

* Il a exprimé la gratitude de l’Egypte au Gouvernement et au peuple gabonais pour avoir accueilli la Semaine africaine du climat, considérée comme une plateforme importante pour relever les défis et répondre aux besoins des pays africains liés aux changements climatiques.

* "L'Afrique possède plusieurs opportunités prometteuses,  dont la présence d'un grand nombre de jeunes et la disponibilité des ressources naturelles et des capacités économiques... Bien que le Continent africain ne contribue qu'à 4% seulement des émissions, il a du faire face aux effets néfastes des changements climatiques, qui entravent tous les efforts de développement".

* "L’Afrique est parmi les régions les plus touchées par les changements climatiques, surtout avec la densité de population dans la Corne de l'Afrique, au Sahel, en Afrique du Sud et sur les côtes de la Méditerranée”.

* "L'Afrique s'est engagée à dépenser 2 à 3 % de son économie en difficulté chaque année pour lutter contre les changements climatiques. Tous les gouvernements, les jeunes, les femmes, les institutions de la société civile et le secteur privé africains doivent continuer à plaider en faveur de la justice climatique pour contrer ces changements ".

* "Le monde fait actuellement face à des défis accrus liés aux changements géopolitiques, aux crises énergétiques, à  la sécurité alimentaire, à la hausse du coût du financement et au défi de la dette due aux changements climatiques... Les pays africains doivent faire face à tous ces répercussions en plus de leurs difficultés internes,  telles que les défis du développement... L'Égypte est consciente de ces défis et continue à y faire face et à évaluer la mise en œuvre des engagements précédents".

- Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a rencontré le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, pour examiner les moyens de promouvoir la coopération bilatérale entre l'Egypte et le Gabon dans tous les domaines.

- Le ministre des Affaires étrangères Sameh Choukri, s’est entretenu avec le ministre danois du Climat, de l'Énergie et des Travaux publics, Dan Jorgensen, de plusieurs questions d'intérêt commun concernant l'action climatique internationale.


Related Stories

Les plus visités

From To