18 avril 2024 09:40

Allocution et discours

Allocution du Président Al-Sissi lors de la célébration de 71e anniversaire de la fête de la Police

mardi، 24 janvier 2023 - 12:12

Au nom d'Allah le Miséricordieux

Messieurs les membres de la police,

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi, tout d'abord, de vous adresser les plus hautes expressions de salutation et d'appréciation. Bonne année à vous tous, laissez-moi saluer tout d'abord les familles des martyrs de la police, puisqu'il n'y a de plus précieux que sacrifier les âmes de nos fils pour le pays, c'était ce qui a été fait par ces familles volontairement, sans attendre ni récompense ni remerciements, leur but était seulement que leur patrie ait la tête haute, sans être ni soumise à un occupant ni vaincue face à un défi quoique soit sa difficulté.

Mesdames et messieurs,

Le destin a voulu que le vingt-cinq janvier soit un symbole, non seulement de la Journée de la police, et en l'honneur de l'héroïsme et des sacrifices de ses hommes, mais plutôt un titre pour l'esprit de défi du peuple égyptien, dont la police des héros sont sortis, pour affronter l'occupant usurpateur, le 25 janvier, déclarant - avec les actes, pas avec les mots - que mourir pour le pays est plus facile que d'accepter la défaite et de s'y soumettre.

Le destin a voulu que ce jour glorieux de l'histoire de l'Égypte reste un symbole de la capacité de l'Égyptien à défier lui-même l'impossible et à résister à l'adversité et aux épreuves, tout comme les montagnes ne sont pas affectées par les vents. Cet esprit glorieux continue à nous charger, jusqu'à présent, de la force et de la détermination pour nous donner un coup de main à faire face aux enjeux du temps.

Au cours des dernières années, cet esprit de défi a été remarquablement présent dans les événements sans précédent qu'a connus l'Égypte. Si nous jugeons objectivement et équitablement ces années, nous constaterons que peu d'estimations ont dit que l'Égypte passera cette étape difficile de bouleversements politiques, sécuritaires, économiques et sociales pacifiquement, mais comme c'est l'habitude des Égyptiens, avec l'esprit de défi et de fermeté qu'ils possèdent, ils ont préservé leur état, protégé leurs gains historiques, rejeté les revendications de démolition, de destruction et de chaos, soutenu leurs institutions nationales et enduré patiemment et hautainement le chemin de la réforme et du développement, afin que l'Égypte franchisse le danger et établisse les piliers de l'État, arrivant jusqu'à la phase de la construction et de l'établissement de la nouvelle république, sur laquelle nous travaillons afin d'être l'incarnation des rêves et des espoirs des Égyptiens.

Mesdames et messieurs,

La construction des États n'est pas possible sans préserver la sécurité nationale, avec tous ses éléments et composantes, et tout comme l'économie ne peut décoller et croître sans une infrastructure solide, moderne et intégrée, la patrie ne peut vivre ou survivre sans protéger la sécurité nationale des dangers qui ne vous sont pas cachés, et vous êtes les grands conscients qui connaissent les complexités de la région dans laquelle nous vivons, et ses répercussions à l'intérieur.

À cet égard, l'Autorité de la police civile fait des efforts où il n'y a plus les mots pour les énumérer et de leur remplir son droit, ses fils font des sacrifices devant lesquels notre patrie se tient, reconnaissante et redevable. Ces efforts et sacrifices faits par la police contribuent le plus à l'édification de notre patrie et à la protection de la sécurité de chaque citoyen égyptien sur cette terre immaculée.

Le grand peuple d'Égypte,

Les évolutions de la scène internationale ces dernières années ont apporté au monde entier - et nous en faisons partie - des événements très complexes qui ont commencé avec la pandémie de "Corona", puis la crise "russo-ukrainienne", ceux-ci ne sont pas passés depuis des décennies, désormais, annonçant des changements majeurs, aux niveaux géopolitique et économique internationaux.

Ces faits ont affecté négativement la grande majorité des pays dans le monde et en Égypte. Notre principale préoccupation, depuis le début, était de savoir comment atténuer les effets des crises mondiales sur l'intérieur de l'Égypte.

Mes directives continues au gouvernement étaient de supporter l'essentiel des charges et des coûts de la crise et de ne pas surcharger les citoyens, au mieux de nos capacités.

Malgré ce qui précède, je sais que les effets de la crise sont importants et font souffrir les gens, en particulier les groupes à faible revenu et les plus nécessiteux qui sont engagés dans une formidable lutte quotidienne, face à laquelle nous nous tenons solidaires, afin de répondre aux besoins de leurs familles et de leurs enfants, faisant face aux prix élevés, et j'affirme que notre engagement à les soutenir est toujours ferme et ne va jamais se changer.

Permettez-moi de vous parler franchement et clairement face aux affirmations trompeuses qui se répètent, visant à dépeindre la crise économique comme une affaire purement égyptienne en tant qu'un résultat des politiques économiques, des projets nationaux et de développement de l'État. À cet égard, il y a des questions révélatrices à se poser :

Y a-t-il ou non une crise économique, violente et sans précédent, dans le monde ?

Les économies les plus grandes et les plus avancées du monde souffrent-elles, d'une manière que nous n'avons pas vue depuis de nombreuses décennies, peut-être depuis l'époque de la "Grande Dépression" et des deux guerres mondiales, ou non ?

Ces répercussions n'ont-elles pas entraîné ce que l'on appelle aujourd'hui internationalement la "crise mondiale de la vie chère" ?

N'est-il pas logique, naturel, voire inévitable, que cette crise se répercute sur nous en Égypte, et ait de grandes répercussions négatives, car nous faisons partie de l'économie mondiale et notre intégration dans celle-ci s'est fortement accrue au cours des dernières décennies ?

Au grand peuple d'Égypte, je dis en toute sincérité :

Premièrement : La réalité de l'Égypte et ses conditions économiques et démographiques nous obligent à faire d'énormes sauts de développement en peu de temps. En fait, nous sommes dans une course contre la montre pour surmonter les dangers et les répercussions de l'explosion démographique.

Deuxièmement : Les grands projets de développement mis en œuvre par l'État ne visent pas à se faire valoir, mais plutôt à établir l'environnement d'investissement et les infrastructures nécessaires, pour parvenir à un développement économique global qui élève le niveau de vie du l'ensemble du peuple.

Il est impossible - en un mot - de s'engager sur la voie de l'industrialisation moderne et de l'exportation massive, sans la présence des éléments nécessaires pour y parvenir, notamment des villes, des routes, un réseau de transport, la technologie, l'électricité, l'eau, l'assainissement et tous les composants de l'infrastructure, dont l'Égypte manquait au niveau requis pour réaliser les rêves de son peuple dans le progrès et la prospérité.

Troisièmement : la crise du dollar gap n'est pas née aujourd'hui ou cette période, mais a plutôt un schéma récurrent, qui peut être surveillé par des spécialistes. Son essence est la faiblesse de nos capacités de production et d'exportation, et l'augmentation de notre demande de biens et de services en dollars.

Par conséquent, l'augmentation de la production et des exportations est une question cruciale pour l'Égypte, nous le savons, et nous travaillons pour y parvenir avec un maximum d'efforts et d'énergie.

Le grand peuple d'Égypte,

La réalisation des espoirs nécessite des efforts, de la patience et de l'endurance, ou en d'autres termes, cela nécessite l'éternel esprit égyptien de défi qui a été exprimé par les événements du 25 janvier 1952 et manifesté à plusieurs reprises dans d'autres événements historiques d'un passé lointain et récent, dans lequel les Égyptiens étaient toujours à la hauteur du défi et capables de le vaincre et même de le conquérir.

Ma confiance en Allah et dans le peuple égyptien est absolue que nous traverserons et surmonterons la crise économique mondiale et ses effets, par le travail sincère, l'effort ininterrompu et la conviction qu'Allah "ne laisse pas perdre la récompense de ceux qui font le bien", et que nous sommes capables de construire une patrie qui atteint nos espoirs d'une vie décente, de progrès et de la prospérité.

Je vous remercie infiniment, et bonne année, avec santé et en paix, et que l'Autorité policière soit en progrès et succès, au service du peuple et du pays.

 Grâce à son grand peuple :

 Vive l'Égypte, vive l'Égypte, vive l'Égypte.

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous.


Related Stories

Les plus visités

From To