20 avril 2024 12:45

Participation de l'Égypte à la réunion des ministres de la Santé du G20 en Inde

dimanche، 20 août 2023 - 12:25

Le ministre de la Santé et de la Population, Khaled Abdel Ghaffar,  a participé, vendredi, à la 4e réunion du groupe d'action sanitaire du G2, qui se tient les 18 et 19 août dans la ville de Gandhinagar, dans l'État du Gujarat, en Inde.  



Dans son allocution lors de la réunion, M. Abdel Ghaffar s'est félicité de la participation à la discussion d'un des sujets les plus importants qui occupent le monde aujourd'hui, notamment après que la pandémie de coronavirus a révélé la profonde vulnérabilité de ce monde, qui a entraîné des souffrances et des pertes de vie humaines et perturbé les économies.

Malgré les grandes pertes causées par la pandémie de coronavirus, elle a donné au monde une excellente occasion de renouveler son engagement et sa solidarité en ce qui concerne la sécurité sanitaire, et a fait la lumière sur les défis les plus urgents qui exigent d'intensifier les efforts conjoints pour les surmonter, a-t-il signalé.

Dans ce contexte, M. Abdel Ghaffar a rappelé que l'État égyptien avait déployé de grands efforts pour renforcer la réponse conformément aux cadres et stratégies mondiaux de prévention, de préparation et de réponse aux épidémies, convaincu que la sécurité sanitaire nationale du pays fait partie intégrante de la sécurité sanitaire mondiale.

L'Égypte a réussi à élaborer plusieurs plans et stratégies nationaux de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, qu'il s'agisse d'épidémies, de catastrophes naturelles ou d'autres urgences sanitaires, a-t-il ajouté, expliquant que ces plans sont toujours mis à jour conformément aux recommandations et normes internationales, comme le plan d'action nationale sur la résistance aux antimicrobiens lancé et mis en œuvre depuis mars 2019.

Soutenir les initiatives qui renforcent la résilience et l'adaptation aux effets du changement climatique sur la santé, et s'appuyer sur les résultats de la conférence COP27 devraient inclure des investissements dans les infrastructures dans le domaine des soins de santé, qui sont résilientes au climat, la préparation aux catastrophes, les systèmes d'alerte précoce et la surveillance de la santé publique en renforçant les capacités de réponse des systèmes de santé aux risques sanitaires liés au climat, selon le ministre de la Santé.

En fin de compte, Khaled Abdel Ghaffar a appelé les participants à travailler ensemble et à échanger les expériences pour intensifier les actions nationales et unifier les applications régionales et mondiales en vue de réaliser les aspirations à atteindre les objectifs de développement durable.


En marge de la réunion, M. Abdel Ghaffar s’est entretenu avec le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom, de l'importance de préserver le systèmes de santé dans les domaines de la prévention et face aux pandémies.

Le ministre de la Santé participe à la séance sur le secteur pharmaceutique lors des réunions du G20

Le développement rapide de la technologie concernant les vaccins et les médicaments et les moyens de diagnostic est une preuve solide des progrès scientifiques que les pays ont réalisés, bien qu'il existe des disparités liés à l'accès pour tous, a dit le ministre de la Santé et de la Population, Khaled Abdel Ghaffar, lors de sa participation, samedi, à la séance sur le "secteur des médicaments", dans le cadre des réunions du groupe d'action sanitaire du G20.

 

M. Abdel Ghaffar a appelé tout le monde à travailler ensemble pour bâtir un avenir plus équitable et inclusif en ce qui concerne l'accès équitable aux médicaments et aux vaccins, en particulier pendant les crises sanitaires et les pandémies.

 

La séance porte sur "le renforcement de la coopération dans le secteur pharmaceutique en se concentrant sur la disponibilité et l'accès à des contre-mesures médicales sûres, efficaces, de qualité et abordables, les vaccins, le thérapies et diagnostics".

 

La pandémie du coronavirus a montré l'importance d'un secteur pharmaceutique fort et résilient, selon M. Abdel Ghaffar, qui a rappelé que car cette crise a permis de faire la lumière sur les faiblesses des systèmes des soins de santé et a révélé les lacunes des systèmes de santé face aux pandémies.

 

Le ministre de la Santé et de la Population a passé en revue l'expérience égyptienne au cours des dernières années pour renforcer la production locale de médicaments, qui était un axe principal dans le programme sanitaire national sous le patronage du président Abdel Fattah Al-Sissi.

 

L'État égyptien a assuré les ressources nécessaires pour renforcer les capacités de production médicale nationale dans le but de fournir des médicaments sûrs, efficaces et de haute qualité grâce à l'application de bonnes pratiques de fabrication, ce qui s'est clairement reflété sur les capacités de production de l'Égypte, ce qui a permis de produire le vaccin contre le Covid-19, a rappelé Khaled Abdel Ghaffar.

 

Les entreprises égyptiennes ont noué des partenariats internationaux avec des partenaires mondiaux pour transférer la technologie et implanter et coproduire des outils de diagnostic et des médicaments, a-t-il fait savoir.

 

M. Abdel Ghaffar a abordé les efforts de l'État égyptien qui ont permis la création de Gypto Pharma, qui est le plus grand fabricant pharmaceutique de toute la région du Moyen-Orient, avec une capacité de production d'environ 200 millions de paquets de médicament par an.

 

Il faut allouer vite davantage de ressources dans les principaux domaines des soins de santé, dont la recherche scientifique sur les nouvelles thérapies notamment en ce qui concerne la santé publique, les épidémies, l'immunité et le vaccin grâce au développement des réseaux de la recherche et de la fabrication, a-t-il noté.

 

L'État égyptien a assuré les ressources nécessaires pour renforcer les capacités de production médicale nationale dans le but de fournir des médicaments sûrs, efficaces et de haute qualité grâce à l'application de bonnes pratiques de fabrication, ce qui s'est clairement reflété sur les capacités de production de l'Égypte, ce qui a permis de produire le vaccin contre le Covid-19, a rappelé Khaled Abdel Ghaffar.

 

Les entreprises égyptiennes ont noué des partenariats internationaux avec des partenaires mondiaux pour transférer la technologie et implanter et coproduire des outils de diagnostic et des médicaments, a-t-il fait savoir.

 

L’Égypte et l'Inde examinent la coopération en matière de santé

Le ministre de la Santé et de la Population Khaled Abdel Ghaffar, et son homologue indien Mansukh Mandaviya, se sont entretenus samedi des opportunités de coopération en matière d'éducation médicale, de santé numérique, de production de médicaments et vaccins, et du tourisme médical.

 

Ces discussions ont eu lieu dans le cadre de la visite qu'effectue Abdel Ghaffar en Inde pour participer aux réunions du groupe de travail sur la santé du G20.

 

 

Related Stories

Les plus visités

From To