21 février 2024 11:52

L’Organisme général de l'information : Consensus médiatique mondial sur la régularité des du premier jour

lundi، 11 décembre 2023 - 01:58
L’Organisme général de l'information : Consensus médiatique mondial sur la régularité des du premier jour

L'Organisme Général de l'Information (OGI) a publié son premier rapport sur les opérations de la détection des publications des médias mondiaux sur les élections présidentielles.

Le président de l’Organisme général de l’information, Diaa Rachwan, a déclaré que la salle des opérations de l'OGI avait suivi ce que des centaines de médias ont publié dans plus de 10 langues, ainsi que les activités de 528 correspondants accrédités pour couvrir les élections.

Rachwan a souligné que les plus importantes points de la détection du premier jour des élections depuis l'ouverture des bureaux de vote, dimanche 10 décembre 2023, à 9 heures du matin jusqu'à leur fermeture à 21 heures sont les suivants :

1- Sur le plan médiatique, aucune plainte n’a été soumise par les correspondants étrangers, qui se sont déplacés entre les gouvernorats, que ce soit individuellement ou collectivement.

2- Les observateurs et les correspondants étrangers n’ont pas détecté aucune violation liée à la sûreté des élections ou à la régularité du processus électoral, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur des bureaux de vote.

3- Le nombre des articles publiés a doublé surtout dans les médias américains, européens et asiatiques. Une seule source médiatique a publié plusieurs rapports successifs tout au long de la journée, à l'instar de la chaîne américaine "Alhurra", de l'agence chinoise "Xinhua", de l'agence turque "Anadolu" et d'autres.

4- Les commentaires négatives se sont limitées à évoquer le climat économique général et les difficultés rencontrées par les Égyptiens.

5- Beaucoup de rapports ont lié les élections aux événements à Gaza, indiquant que la tension aux frontières égyptiennes a eu un impact positif sur les élections et les chances du candidat Abdel Fattah Al Sissi.

6- Il y a eu un quasi-consensus sur la grande affluence des électeurs aux bureaux de vote de par la République.

Le rapport de l’OGI indique que les médias internationaux ont suivi avec un grand intérêt le premier jour des élections présidentielles égyptiennes, dont quatre candidats sont en lice. Les élections présidentielles se poursuivent pendant les trois prochains jours à l'intérieur du pays. Les médias internationaux ont souligné que les quatre candidats ont voté tôt le matin, à savoir : le président Abdel Fattah Al Sissi, le chef du Parti populaire républicain, Hazem Omar, le chef du Parti Al-Wafd, Abdel Sattar Yammama, et le chef du Parti égyptien démocratique, Farid Zahran.

"Les médias internationaux ont mis en avant la confirmation par l’Autorité nationale des élections (ANE) sur la régularité du processus de vote dans la plupart des bureaux de vote, qui ont ouvert leurs portes aux électeurs à 9 heures du matin. Ils ont également détecté une grande affluence lors de la première heure d'ouverture des bureaux de vote". Il est à noter que l’ANE a mobilisé davantage de juges vers quelques bureaux de vote pour accélérer le rythme du processus de vote.

Les médias internationaux ont souligné que près de 67 millions de citoyens, inscrits électroniquement dans les listes électorales, ont le droit de voter lors de ces élections dans environ 11 600 bureaux de vote de par le pays. Les résultats seront annoncés le 18 décembre 2023. Il convient de noter que l’ANE a annoncé récemment la fin de la phase du vote des Égyptiens à l'étranger, qui a eu lieu les 1er, 2 et 3 décembre 2023 dans les ambassades et les consulats égyptiens dans le monde.

Devant l'un des bureaux de vote, le journal "New York Times" a mentionné qu’Ahmed Salem, membre du Conseil d'administration de l'Association des fils de la Haute-Égypte à la ville de 10 Ramadan, a confirmé qu'il voterait pour Al Sissi en déclarant : "Le président Al Sissi est un leader pour l'Égypte et non un président ordinaire... sa position dans la question de Gaza a été un point de fierté pour tous les Arabes." De même, le président de l’OGI, Diaa Rachwan, a souligné que le vote dans les élections montrait que l'Égypte est en voie de réelle pluralité politique.

Le journal Washington Post a rapporté le vote du président Al Sissi dans un bureau de vote à Héliopolis dès l'ouverture des urnes à 9 heures du matin. Les chaînes de télévision locales ont diffusé des scènes à l'extérieur des centres de vote, où des femmes et des enfants hissaient des drapeaux égyptiens. La guerre entre Israël et les factions palestiniennes armées dans la bande de Gaza a dominé les élections présidentielles égyptiennes, qui se déroulent dans un contexte de crise économique, qui s'est approfondie ces derniers mois, selon une analyse du New York Times.

Pendant les dernières semaines, l'attention de la rue égyptienne s'est concentrée sur les événements de Gaza, et plusieurs appels ont circulé pour boycotter les entreprises occidentales liées à Israël ou les soutenant. Les Égyptiens, qui luttent pour couvrir leurs besoins de base et font face à une inflation record, ont ouvert leurs cœurs pour aider les victimes de la guerre palestinienne.

Dans le cadre de sa couverture des élections, la chaîne saoudienne Al-Arabiya a enregistré une forte présence des femmes égyptiennes devant les bureaux de vote. De même, les femmes égyptiennes à l'étranger ont pu prouver leur forte présence dans les bureaux de vote devant les consulats et les ambassades à l'étranger. Il est à noter que la présence de nombreux personnes âgées pour contribuer à écrire une nouvelle histoire pour l'Égypte, surtout les dames âgées, qui ont tenu à accompagner leurs petits-enfants en hissant des drapeaux égyptiens avant l'ouverture des bureaux. Certaines femmes âgées ont voté sur des chaises roulantes et certaines avec des cannes malgré la foule devant les bureaux.

Le journal "Okaz" en Arabie saoudite a souligné l'engagement des ministres égyptiens à exercer leur droit de vote chacun dans son bureau pour choisir le prochain président de l'Égypte pour un mandat de 6 ans, au début du premier jour de ces élections à l'intérieur du pays. Le slogan "Descendez et participez" était le slogan des ministres devant leurs bureaux de vote pour encourager les citoyens à descendre aux urnes et voter aux élections présidentielles, soulignant que le peuple égyptien décidera du résultat des élections présidentielles et ne doit pas écouter les appels de certains disant que les élections sont déjà décidées en faveur de l'un des candidats. L'Agence de presse irakienne a également publié un rapport sur le "début du vote des Égyptiens aux élections présidentielles", soulignant que 15 000 juges de diverses instances judiciaires superviseront les élections présidentielles à l'intérieur du pays, que ce soit en tant que présidents de sous-commissions."

"Les médias émiratis ont accordé une grande attention aux élections présidentielles dès leur premier jour. Un correspondant de Sky News Arabia dans le gouvernorat de Gizeh a signalé la présence de files d'électeurs devant l'un des bureaux de vote même une heure avant l'ouverture des urnes. Il a noté que la plupart des personnes faisant la queue étaient des jeunes, avec la participation d'électeurs femmes et de personnes âgées, donnant ainsi une première impression des catégories participant aux élections.

Le site de l'information émirati "24 News" a également observé, lors d'une tournée dans plusieurs bureaux de vote au Caire, une forte affluence lors du premier jour des élections présidentielles. Un grand nombre de jeunes, de jeunes femmes et de personnes âgées se sont alignés devant les bureaux de vote dans les écoles.

Quant à la Turquie, citant l'agence de presse Anadolu, le journal "Daily Sabah" a  souligné que le processus de vote lors du premier jour des élections présidentielles égyptiennes, avec la participation de quatre candidats, dont le président actuel Abdel Fattah Al Sissi, a débuté en Égypte. Il a été noté que l'estimation "officielle" préliminaire indiquait une forte participation des électeurs. Les élections sont organisées "sous la supervision judiciaire totale, assurée par 15 000 juges, avec la participation de 14 organisations internationales dans le suivi des élections, totalisant 220 observateurs, 62 organisations civiles locales et 22 340 observateurs."

Dans les médias asiatiques, l'agence chinoise "Xinhua" a mis en avant sous le titre "Affluence des Égyptiens aux bureaux de vote pour voter aux élections présidentielles" que les centres de vote ont enregistré un afflux massif des citoyens égyptiens lors du premier jour des élections présidentielles, où les files d'attente devant les centres de vote étaient étendues. Elle a souligné que le président Abdel Fattah Al Sissi a voté dans le bureau où il était inscrit à l'école secondaire pour filles de Héliopolis, le candidat présidentiel, Hazem Omar, a voté au centre de vote de Siza Al-Nabrawi dans le 5e arrondissement, et Farid Zahran a voté à l'école secondaire de Mokattam pour les garçons, et Abd al-Sind Yumama a voté à l'école secondaire de Badr à l'extérieur de Dokki.

La chaîne de télévision japonaise "NHK” a accordé une grande importance à la couverture des élections présidentielles, tout en jetant la lumière sur l'orientation des électeurs vers les centres de vote parfaitement sécurisés.

Les médias internationaux ont également souligné la déclaration du président de l’OGI, selon laquelle l'organisme surveille 24 heures sur 24 les élections présidentielles, qui ont commencé le premier jour d'un scrutin de trois jours, et a rapporté que 528 journalistes étrangers participent à la couverture de ces élections, dont 426 journalistes résidents et 102 visiteurs pour couvrir les élections. Tous représentent 110 institutions médiatiques, y compris : des journaux, des magazines, des agences de presse, des sites d'information et des chaînes de télévision, appartenant à 33 pays du monde."

Related Stories

Les plus visités

From To