22 avril 2024 09:16

Rashwan : Personne n'a intérêt à embarrasser l'Egypte à tort

samedi، 10 février 2024 - 01:14

Le président de l’Organisme général de l’information, Diaa Rashwan, s’est félicité de la déclaration de la présidence de la République, en réponse à la déclaration du président américain Joe Biden concernant la situation à Gaza, soulignant que personne n'a intérêt à embarrasser l'Égypte à tort, et à essayer de la montrer négligente vis-à-vis des Palestiniens, et vis-à-vis de sa position en premier lieu, et affirmant que la cause palestinienne est une question majeure.

Selon les informations publiées il y a un mois et demi, les États-Unis ont envoyé à Israël 200 avions transportant des munitions qui consistent à 10 000 obus et missiles. Il a adressé la question suivante aux Américains : « Israël souffre-t-il d’une crise humanitaire pour qu’il ait besoin de ces missiles, grenades et pièces détachées pour survivre ? Ou bien toutes ces armes ont été envoyées pour tuer 30 000 personnes, blesser 70 000, porter disparues 9 000 personnes, et détruire 70% de la superficie de Gaza ? »

L'Égypte seule, a-t-il ajouté, a fourni 80% de l'aide acheminée à la bande de Gaza, puis a posé une autre question aux Américains : « Quel est le volume de l'aide américaine acheminée au terminal de Rafah, d'autant plus qu'il y a cinq autres terminaux entre Israël et la bande de Gaza ? Les États-Unis ont-elle envoyé une aide quelconque à travers ces terminaux ? »

M. Rashwan s'est adressé au président américain en lui disant : « Votre conseiller et tous ceux qui sont concernés à la région savent qu'il existe cinq autres terminaux. Joe Biden aurait dû parler de leur fermeture complète, ce qui a contribué à l’aggravation du blocus imposé à Gaza depuis 15 ans.

M. Rashwan a appelé le président américain Joe Biden à visiter lui-même la bande de Gaza, afin de se rendre compte des conditions catastrophiques qui y règnent, à la suite de la guerre israélienne dévastatrice, et de découvrir lui-même le principal responsable qui entrave l'acheminement de l'aide vers la bande de Gaza.

Et de reprendre que les satellites peuvent être utilisés pour démentir les allégations du président américain concernant le terminal de Rafah.

Il a révélé que 60% des Gazaouis se trouvent à la ville de Rafah, dont la superficie est inférieure au cinquième de celle de la bande Gaza. Il s'est adressé à Joe Biden en disant : « Votre allié historique, le Premier ministre israélien, dit qu'il a donné l'ordre aux troupes d'entrer Rafah. Savez-vous ce que signifie cette incursion des troupes israéliennes dans la ville de Rafah ? Elle signifie des carnages qui sont sur le point de se produire, et voilà que vous parlez d’une chose qui nous appartient ».

Source : OGI

Related Stories

Les plus visités

From To