12 avril 2024 05:34

L'Égypte et la Tanzanie explorent de nouveaux liens dans le secteur des transports

mardi، 20 février 2024 - 09:04
L'Égypte et la Tanzanie explorent de nouveaux liens dans le secteur des transports

L'Égypte et la Tanzanie explorent de nouvelles voies pour établir un partenariat plus solide dans le secteur des transports afin depromouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays africains.

Des délégués de haut niveau des deux gouvernements, y compris: des ministres des Transports et des investisseurs égyptiens, se sont réunis à Dar es Salaam pour examiner la coopération mutuelle et des opportunités disponibles.

Lors de la réunion intitulée "Réunion stratégique pour la promotion de la coopération bilatérale entre la Tanzanie et l'Égypte dans le secteur des transports", le ministre tanzanien des Transports, Makame Mbarawa, a demandé les investisseurs égyptiens d'investir dans le port de Dar es Salaam,surtout dans la construction des postes d'amarrage 13 à 15.

"Nous les invitons à coopérer à la construction des postes d'amarrage 13, 14 et 15. C'est très important. Nous pouvons faire beaucoup de choses, mais sans construire de nouveaux postes d'amarrage, nous ne pouvons pas résoudre le problème de la congestion", a souligné le professeur Mbarawa.

Le ministre a également mis l'accent sur d'autres opportunités d'investissement, comme le développement du port de Bagamoyo, le développement d'un jet de pétrole dans le port de Tanga, le développement d'un terminal pour cargaisons sèches à Mtwara, et le développement de ports secs à Dodoma, Kigoma, Mwanza, Dar es Salaam, et dans la région côtière.

"Nous avons plusieurs projets de développement de ports secs dans différentes régions en raison de la construction du chemin de fer à écartement standard", a-t-il informé la délégation égyptienne.

Le professeur Mbarawa a souligné que le partenariat entre la Tanzanie et l'Égypte en matière du développement des infrastructures permettrait de relever les principaux défis dans le domaine d'infrastructures et d'ouvrir de nouvelles perspectives de développement économique.

Il a fait valoir que le développement de tout pays dépend largement du secteur des transports, qui favorise le commerce local et international. La Tanzanie étant une porte d'entrée pour plusieurs pays voisins liés à la terre, comme le Burundi, le Rwanda, la République démocratique du Congo (RDC), la Zambie et le Malawi, le renforcement de son réseau des transports entraînera une croissance du marché.

Grâce au projet Dar es Salaam Maritime Gateway, le gouvernement a amélioré l'infrastructure du port de Dar es Salaam pour en accroître l'efficacité, surtout en approfondissant ses postes d'amarrage.

Ces améliorations ont permis à de grands navires d'accoster au port. Il les a également informés des projets en cours concernant la construction du chemin de fer à écartement standard (SGR).

Le ministre a déclaré que l'échange de bonnes pratiques, les efforts de renforcement des capacités et les initiatives conjointes entre les deux pays permettraient de stimuler le secteur des transports et d'ouvrir la voie au développement durable.

Pour sa part, le ministre égyptien des Transports, M. Kamel El Wazir, a indiqué qu'il était accompagné d'investisseurs et d'hommes d'affaires de son pays venus explorer des opportunités.

"Nous apprécions les bonnes relations et la fraternité entre les deux pays", a-t-il déclaré.

Il a précisé que leur visite faisait suite à celle de leur président en Tanzanie et à celle de la présidente Samia Suluhu Hassan en Égypte il y a plus de deux ans.

Les deux présidents se sont engagés à promouvoir les relations historiques entre les deux pays. "L'Égypte est prête à faire de son mieux pour promouvoir les relations avec les pays africains et améliorer les réseaux de transports pour la connectivité commerciale, afin de promouvoir les échanges entre les pays", a-t-il déclaré.

Il a ajouté : "Nous devons construire des ports secs dans différents pays, mais nous devrions commencer à le faire ici, en Tanzanie, qui est la porte d'entrée vers d'autres pays africains. C'est pourquoi nous avons besoin d'une coopération étroite entre le port de Dar et les ports égyptiens. Cela permettra également de promouvoir la coopération entre les deux pays et d'assurer le transport des marchandises vers les pays riverains du Nil". Il a déclaré que le projet d'investissement en Tanzanie faciliterait l'accès à d'autres pays africains, conformément à l'agenda 2060 de l'Égypte, qui prévoit d'investir en Afrique.

La réunion stratégique, qui s'est tenue hier dans la ville a rassemblé les principaux responsables d'organisations telles que la Tanzania Ports Authority (TPA), la Tanzania Railway Corporation (TRC), la Land Transport Regulatory Authority (LATRA), le National Institute of Transport (NIT), la Tanzania Meteorological Authority (TMA), l'Air Tanzania Corporation (ATCL), la Tanzania Airport Authority (TAA) et la Marine Services Company Ltd (MSCL).

Source: OGI

Related Stories

Les plus visités

From To